5 Juillet 2019

–  8h32 : Une ambulance passe dans la rue, les sirènes sont tellements fortes que même moi je me suis décalé dans mon lit pour la laisser passer.

– 9h : tout le monde est en bas, un exploit !!  Petit dej’ à l’auberge mais avec des jus d’oranges achetés à l’avance par nos soins.

9h35 : on achète un ballon de basket

9h38 : on perd le ballon. Il est dans la cave d’une supérette.  On le récupère quand même.

Contexte : les bâtiments ont des caves qui s’ouvrent depuis la rue avec trappes au sol, celle-là était ouverte.  On a même vu avec tapis roulant pour descendre.

– 9h42 : avant de monter dans le métro nous passons retirer des sous, et d’un coup d’un seul, une odeur épouvantable nous attaque. Oui le chien de la mamie a chié dans la banque en plein milieu du passage  sur un carrelage étincelant de propreté. Une autre mamie voit le caca et m’explique que c’est une honte (pour blâmer la maîtresse), je réponds qu’Arthur a pas fait exprès,  et qu’on s’excuse … elle rigole… tout va bien.

9h44 : on rerespire enfin, n’empêche 3 min d’apnée c’est long quand même.

– 10h : on décolle vers central park pour un peu de verdure hors de cette agitation.

-10h35 : on entre dans le parc, on est directement accueilli par une famille d’écureuils bien nourris mais sportifs.

-10h39 : on tombe sur des balançoires, tout le monde veut en faire, ça tombe bien il y en a 8, la mode xxl by les states peut parfois être pas si mal.

-10h58 : direction le playground (terrain de basket), on passe devant un terrain de baseball  avec vue imprenable sur la ville… juste incroyable. (photo sur Facebook)

-11h11 : playground trouvé, il n’y a personne, assez d’ombre, un robinet à 2 mètres, et un ballon tout neuf acheté quelques heures avant, parfait, on y reste une bonne heure, les meilleurs ont gagné.

12h12 : on marche dans le park et on découvre des bancs avec des plaques. Dessus on y trouve «  à mon chien », « à monsieur robert qui venait toujours sur ce banc », « chérie, veux-tu m’épouser », «  à notre père qui aimait le bowling », « a good place for chill in the park »…

-12h31 : il fait faim, direction les stands à sandwich…

12h38 : oui c’est vite avaler, mais ça nous permet de se diriger vers ellis island plus vite.

14h15 : on monte dans le métro, la rame n’est pas climatisée, ça vous nous faire drôle dans le métro de Pau de ne pas avoir la clim.

14h31 : on change de rame, ouf, enfin il fait frais. On en profite pour fabriquer des glaçons tellement le métro est froid. La clim est un peu trop froide partout d’ailleurs, on s’habitue, mais on s’étonne de ne pas avoir une bonne angine.

14h39 : terminus tout le monde descend à par le sac d’Arthur oublié contenant le ballon neuf, 300 €, des vêtements propres, le NY pass ( le pass des activités de la semaine), les téléphones portables, carte de métro et enfin les passeports…. BIEN OUEJ FISTON !!!

14h41 : les larmes commencent à venir et pourtant les animateurs ont attrapé le sac au dernier moment, évitant de belles galères, le sac est rendu à tutur ouf.  !!! (Même si on sait où est le consulat de France (pour refaire les passeports) car on est passé devant

15h : après cette grosse frayeur, direction le bateau pour Elis Island.

15h12 : tiens on passe devant une grande statue bleue-verte, sur un pied d’estale avec une belle couronne, un livre dans une main et un flambeau dans l’autre. Je crois qu’on l’a déjà vue dans Xmen ou Men in Black mais pas sûr. Ça ne vaut pas la statue du roi Henry.

15h21 : visite du musée de l’immigration d’Ellis Island, endroit fort en émotion chargé d’histoire. Des Millions d’immigrés sont passés par ce lieu avant de pouvoir rentrer aux USA, notamment les Irlandais, 1% ne passait pas la frontière car malades ou pas compatibles.

24 millions d’européens sont passés par là pour devenir amerlock. (ça fait relativiser des vagues d’immigrations actuelles, 28 fois plus que les mexicains)

Grosse vague migratoire début 1900 jusqu’à la fin de la première guerre mondiale et à partir de 1986 avec l’assouplissement des règles migratoires.

16h45 : on reprend le bateau. Chouette !!!

19h : moment animal, on a vu un joli rat dans le métro avec une part de pizza dans la bouche.  Jasmine a pu caresser les écureuils, son rêve est donc réalisé, les autres filles aussi d’ailleurs. Les garçons durant ce temps ont pu observer un serpent de 3 mètres dans les bras de son propriétaire. 10$ la photo, on hésite mais non finalement, les mouettes qui crient famine autours du bateau…

19h02 : on tombe sur un taureau de 2m50, avec des énormes $£#&, le fameux taureau de wall-street, si impressionnant au milieu de cette forêt de building dont certains sont séparés d’une poignée de pieds (on est toujours sur le système impérial pour ceux qui suivent)

19h 06 : on remplit nos bouteilles d’1/8 ème de gallon d’eau.

20h : retour à l’auberge pour une douche de qualité, pollution, sel marin, transpi… la douche est au top.

21h30 : on mange au dîner local, c’est cher et ultra copieux, tellement que c’est écœurant… Pas de boissons, pas de dessert, juste de l’eau avec max de glaçons, on est repu.  Le côté américain encore et toujours… tout much !!!

22h32 : bon la bouffe c’est pas ça, c’est gras, énorme en calorie, un peu cher, pas fin du tout. C’est LA déception du séjour. Demain on essayera chinatown si possible pour changer.

23h30 : au lit la compagnie. Demain de nouvelles aventures dans cette ville de la démesure.