14-08-2018 :

8h32 : c’est l’heure du réveil pour le premier animateur. L’autre rêve qu’il se réveille.

8h52 : tous les animateurs sont réveillés.

9h03 : nous sommes au petit dej’, il est génialissime. Café, thé, chocolat, eau. Le seul souci c’est que les jus ne sont pas terribles. Pour le un peu solide nous avons du yaourt Grec et plein de confiture maison ou non.  Pour le solide nous avons des tartines feta et tomate, des sortes de friands, une salade de fruit, une salade composée, jambon, fromage, céréales, omelettes …

9h46 : fin officielle du petit déjeuner. Ce fut génial, parfait.

10h36 : nous sommes en route vers Epidaure mais avant tous les jeunes posent leurs portables car c’est l’heure du début de la journée sans portable.

11h14 : Lyna nous explique «  quand je grossi, j’ai des pommes d’amour », non Emy tu as des poignées d’amour. La pomme est juste la raison.

11h20 : sur la route on a croisé un nombre incalculable de petites églises de 40cm sur 40cm. 40cm carré en gros quoi !!! C’est une manière de  fêter des saints ou de rendre hommage à des personnes décédés.

11h23 : après un détour imprévu, nous sommes enfin arrivés. Les animateurs débriefent la route. La manière de doubler est toujours autant grecque mais la discussion du jour porte sur les panneaux ronds rouge et blanc avec des numéros de type 50-70-80. Ils ressemblent à des panneaux de limitation de vitesse mais apparemment les grecs ne sont pas de cet avis. C’est simple, quand ils voient le panneau 60, ils passent de 100 à 85km/h.  Nous emmétrons l’hypothèse qu’il faut rajouter 39% de plus à la vitesse indiquée. Dans le doute, on respecte les panneaux, quitte à se faire doubler par des scooters avec 3 personnes sans casque dessus.

11h26 : après un passage aux toilettes, nous nous présentons aux guichets du site archéologique. 12 enfants gratuit et la question : «  The adults are students »,  «  no, but if you want, i’m student », «  Ok it’s Free, have a good day », « thinks a lot, a lot, a lot »

11h29 : bon 24 € d’économisé. C’est moins que 36 mais plus que 22, on est content !

11h54 : nous rentrons dans l’enceinte de l’ancienne cité, après une centaine de mètres nous apercevons le Théâtre d’Epidaure, et autant vous dire que c’est GI-GAN-TES-QUE !

12h02 : Lina marque un point au jeu de « C’est quoi comme lieu ça », cela fait donc : 1-1-1-0-0-0-0-0-0-0-0-0

12h06 : Nous pensons à Catherine qui aurait surement beaucoup aimé monté tout en haut des tribunes avec nous, la vue est superbe, c’est un magnifique moment.

12h35 : Nous descendons du théâtre et nous nous dirigeons vers l’Hôpital de la cité qui aurait bien besoin d’être soigné. Objectivement : C’est un tas de cailloux plus ou moins gros qui forment des carrés vu du ciel. Subjectivement : Cela est un vestige d’une époque révolue depuis 2400 ans, à condition d’avoir beaucoup d’imagination et être un vrai passionné.

12h58 : Nous nous rendons au stade de la cité ! C’est ici qu’a été inventé le premier système de départ de course à pied, c’était un jeudi vers 12h36 heure locale.

13h13 : Quelqu’un pense à moi, touche du rouge.

13h16 : Il est l’heure de trouver de quoi manger avant d’aller à la plage !

13h49 : Nous nous arrêtons dans une petite ville portuaire ou le SUPERMARKET local saura nous nourrir à l’ombre d’un arbre : Pastèque, raisin, fromage, jambon, chips et eau partagerons ce moment avec nous. Pablo a enfin sa carte postale et ses claquettes ?

14h42 : On saute à bord de notre Opel et de notre Suzuki pour nous rendre sur une petite plage non loin de là.

15h02 : Nous voici arrivé à notre rendez-vous baignade ! Le cadre est splendiiiide et le masque est de rigueur tant le fond marin nous réserve des surprises.

15h22 : Première baignade et exploration avec les poissons au milieu des vestiges d’une ancienne ville ! C’est beau !

15h23 : Emy trouve un nouveau point du jeu « c’est quoi cet endroit », nous voici à 1-1-1-1-0-0-0-0-0-0-0-0. Pas facile à départager.

15h27 : Les oursins sont aussi avec nous, c’est très mignon mais ça pique, deux personnes (dont un animateur) en font fait les frais, rien de grave. En même temps on a dit de mettre des chaussures.

16h32 : Nous décidons de rentrer à l’hôtel pour terminer la baignade dans la piscine de ce dernier.

16h46 : Avant de décoller, nous faisons les emplettes dans le restaurant-parking-café-bar de la plage.

17h03 : On tente d’éviter les nombreux nids de Turkey (dinde) qu’il y a sur la route.

17h28 : Nous plouffons dans la piscine beaucoup plus remplie que la dernière fois : il y avait deux autres personnes.

17h32 : L’enfant à l’épine d’oursin est pris en charge par une dame de l’hôtel, mais la solution est simple : avant de dormir masser avec de l’huile, mettre une poche plastique au bout du pied, puis une chaussette et passer la nuit avec. Cet enfant a donc une marinade à l’huile grecque d’olives des montagnes pressée à froid dans sa chaussette

19h40 : c’est l’heure (comme dirait Nicolas Stoufflet) !!!

L’heure d’aller à Nauplie (allez voir sur internet, c’est magnifique.)

En attendant que les jeunes arrivent, les animateurs commencent le résumé du jour.

19h53 : tout le monde s’est mutuellement attendu, on peut y aller.

20h13 : on arrive à la ville de l’amour. On évite 3 mariages, 2 calèches et 5 vendeurs à la sauvette et nous voilà au centre-ville. C’est bien mignon comme endroit.

20h25 : on cherche un resto (ou équivalent)

20h32 : on cherche un resto (ou équivalent)

20h41 : On cherche un resto et on trouve un petit resto « The greek », la seule consigne pour les commande fut « pas de boisson », on boira de l’eau.

21h23 : tout le monde a mangé, les pitas Kebab étaient en retard, les animateurs ont prit un plat de viande à partager. Les jeunes sont jaloux mais préfèrent quand même leurs pitas.

Minute question bête : En vrai, c’est pas forcement bête mais c’est seulement que nous n’avons pas les réponses. Il y a même aucune raison qu’on ait un jour la réponse. Néanmoins les jeunes semblent impatients de s’instruire, et sont déçus de voir nos limites à la connaissance. Mais voici les questions :

– Ça coute combien une mini-église ? (voir 11h20)

– tu penses qu’à Nauplie la carte postale est moins chère qu’à Mycènes ?

– Y’a des vautours en Grèce ? et des aigles, parce que moins j’aime bien les aigles ?

– C’est quoi la première industrie Grecque ?

– 15€ c’est un bon prix pour un tuba + masque avec double sécurité ?

– elles sont à combien les taxes sur l’essence en Grèce ?

Dans le but de réponde aux jeunes, vous pouvez m’envoyer les réponses par Mail hobbe.kevin@gmail.com   et on ne rigole pas, on veut des réponses.

 

22h32 : après 2 nouvelles emplettes, nous entamons le bilan du jour. En gros c’était super. Un enfant fait grève de la parole, les agents du métro grec font des émules.

22h52 : on reprend la route de nuit, la conduite grecque est plus souple, c’est presque agréable.

23h35 : on se prépare à dormir, Elouan a déjà commencé dans le mini-bus avant de se réveiller et dire «  c’est marrant parce qu’avec la chaleur et beh….. » puis il a oublié la suite de sa phrase.

23h36 : je me demande quand même qu’est-ce qui est marrant avec la chaleur, parce que 38°C encore aujourd’hui alors pas drôle du tout.

23h42 : tout en écrivant le résumé, on apprend tous les couacs du défilé militaire, on rigole en regardant les motos tomber… c’est pas bien de se moquer mais que c’est drôle.

23h46 : tu fais plus de bruits et puis dort (Epidaure ??) .