Mardi  11 juillet 2018 : La route de la saucisse (Toulouse-Francfort)

J-1

22h04 : La France vient de gagner contre la Belgique nous regarderons la finale dans le Péloponnèse.

FLASHBACK TERMINE

 

8h51 : Kévin (avec accent) arrive. Un peu tôt mais il est là.

8h52 : Il remet le minibus à l’endroit celui que Clara avait garé à l’envers hier.

9h10 : Romain arrive, il a l’air heureux… Ceci est une figure de style.

9h14 : Romain est content, il n’y a plus de figure de style.

De 9h23 à 9h46 : Tout le monde arrive tranquillement, les cartes d’identité sont prises en photo, au cas où ! Les sourires sont sur tous les visages, le grand départ pour la ville rose est imminent !

9h47 : Kevin (sans accent) arrive !

Dis « Zeure pile », « Zeure pile ! » : C’est l’heure du café, les grains sont moulus sous nos yeux, nous serons en forme pour les 8 prochains jours.

10h30 : C’est le grand départ avant le deuxième, puis le troisième départ.

10h32 : Nous profitons de ces premiers temps entre feux rouge et Stop Palois pour remercier Carl (la maman de Pablo) et Sophie (le papa d’Alois) pour leur contribution essentielle au tronçon Pau-Toulouse.

10h33 : Attention, séquence inédite, le petit résumé qui va suivre vous est offert par Sophie, la maman d’Aloïs :

« 10h00: Prêts pour le départ: on sort la Go pro et les chips (sans oublier le drapeau 🇫🇷)
Dernier tête à tête pour les Kevins avant le départ 🚌

10h30: En voiture Simone ( ou plutôt Killian, Elouan, Mané, Lina, Aloïs, Pablo):
« Ah ca pue les toilettes publics, c’est mon déo », « Qui est malade en voiture ? Pablo ! Ah mais on est pas en montagne, Pas grave », « Ne mangez pas trop de Têtes Brûlées ni boissons qui piquent’ca va remonter dans l’avion! », « Ohhh vite appelez les flics il est bourré en voiture lui ! » Vite Aloïs appelle la police et signale un gars qui zigzague sur l autoroute, on le double « ahhhh mais il dort en fait, regardez le gars il a les yeux fermés », « Oh si Ca se trouve c’est un mec qui combriole les enfants ! », « NOn Mané on dit kidnapper les enfants »….
« On a perdu les Kevin! » « Il sont’ou les Kevins? »
« Kevin est pas là, Kevin est pas là! »
(cf Maman j’ai raté l’avion)

12h45: « c’est un aérogare : en fait on prend un train qui vole quoi » 😂
13h: enregistrement et destination salle d’embarquement

BOn voyage les jeunes ✈️ Grèce 🇬🇷 »

12h32 : Nous sommes bien arrivé à l’aéroport. La dame de chez Lufthansa est aussi aimable qu’un dictateur mort. Les bagages cabines sont en soute et nous les récupèrerons en terre Grecque.

13h04 : Tous les check-up sont passés, néanmoins la Ventoline, la gourde en fer, et l’oubli de ceinture auront fait beuger la machine.

13h05 : RIP à la crème d’épilatoire qui faisait plus de 100ml, et qui malgré tous nos efforts n’aura pas réussi à faire l’escale en Allemagne. *

13h38 : On mange notre pique-nique dans une zone que nous nous sommes auto-octroyé dans l’aéroport de Toulouse.

14h59 : Avec un peu de retard nous partons.

15h38 : C’est l’heure de la collation dans l’avion, nos jeunes sont livrés a eux même dans un anglais ou allemand (au choix) qui leur ait relativement approximatif pour commander la boisson de leur choix.

15h42 : Un petit sandwich nous ait proposé, fromage ou poulet. Pablo choisi fromage. *

5h43 : Déçu de voir qu’il n’y a pas de viande dans son sandwich au fromage, il change pour son sandwich au poulet ! Dans la seule langue que tout le monde comprends : « Le Moldave »

15h46 : Mané dans un anglais parfait demande du coca et l’hôtesse lui indique les toilettes, pas sur que l’anglais soit si parfait…

16h38 : Nous approchons de l’atterrissage, Kylian est  presque aussi rassuré qu’au décollage. Les autres néophytes de l’avion semblent gérer ça avec calme et discernement.

17h02 : Nous voilà en terres allemande dans le troisième plus grand aéroport d’Europe. Nous pensons qu’il est beaucoup plus grand que la ville de Billère et mon appartement réuni.

19h15 : Notre avion est annoncé porte A19. On se prépare. Ha non il est en retard, on se rasoit.

19h24 : On repart, nous étions à la porte A58. Nous marchons donc 2km5 pour rejoindre le bon emplacement.

19h48 : On y est, les français du 91 ferons le voyage avec nous, ils sont aussi bon que nous en Allemand, mais on est meilleur en béarnais.

20h59 : on arrive enfin dans notre avion, il est plus grand que le premier, on est pas du tout à côté. Tellement grand que les Kéevin sont rentrés en Grèce 2 seconde avant Damien assis au rang 61.

21h35 : on mange des ravioli rigolo, un mars et ça repart.

22h30 :  Mané dans un anglais parfait demande du coca et l’hôtesse lui donne de l’eau, pas sur que l’anglais soit si parfait… Décidemment, Mané et l’anglais, ça part mal !

23h58 (heure locale), dans l’avion : « Bon, vous arrêtez de faire du bruit sinon on s’arrête et vous sortez »

23h58 BIS : on est une demi-heure plus tard que vous. En théorie on fêtera donc la victoire de la France une heure plus tôt que vous dimanche…  enfin je crois, ils fêtent bien le nouvel an 1h plus tôt….

23h59 : Les deux enfants se taisent sous la menace, ils prendront au moins deux minutes pour  comprendre que nous n’allons pas vraiment arrêter l’avion et qu’ils ne vont pas vraiment sortir.

00h10 : tiens on aurait dû atterrir.

00h30 : on est en retard non ?

00h58 : enfin posé (l’avion)

1h08 : nos navettes privatisées nous attendent, nous on est dans un bus car l’avion nous a laissé à l’autre bout du terminal.

1h15 : on attend les valises

1h26 : on attend les valises, on stresse qu’elles ne soient pas ici mais à Madrid, Copenhague ou Milan.

1h36 : on a les valises et 2 magnifiques voitures qui nous amènent de l’aéroport à l’hôtel PARNON

1h58 : tiens le grand théâtre, la bibliothèque, un bout d’acropole, l’ambassade Française. Cette balade en Voiture de nuit est MAGNIFIQUE

2h45 heure locale : on fini le résumé, Tout le monde dors, nous on essaye, il fait quand même 26°C chaud quoi.

2h46 : Vivement d’ouvrir les yeux, demain, sur la belle Athène … A demain !