Jour 1 : Pêche un autre jour

8h30 : les animateurs les plus vaillants sont à la Maison de l’Enfance, les plus beaux arriveront plus tard.

8h44 : tous les encadrants sont à la Maison de l’Enfance avec une minute d’avance sur 8h45.

8h49 : les enfants sont là, les valises sont beaucoup trop là aussi.

9h02 : on se demande si on n’amènes pas des enfants escargots, on pense qu’ils partent pour 5 ans avec leurs maison dans leur sac. Des escargots on vous dit. Si ça continue dans 15 ans c’est eux qui seront en caravane sur les routes de Vendée à vous ralentir alors que vous allez voir mamie.

9h08 : on appelle le monsieur de la Mairie, qui nous attend depuis 30 minutes (mais on n’avait pas dit d’heure de rdv) pour nous ouvrir la chambre froide avec toutes nos denrées dedans. Dire que s’il ne nous avait pas attendus il aurait failli travailler.

9h13 : on charge tout ce qui se mange, 5 kg de jambon entier, de la dinde, des fruits, légumes, 4 palettes de fromages de pays, 200 yaourts, huile, sel, poivre et voilà.

9h42 : on fait un briefing avec les enfants, le programme de la journée, on fait une bise de loin pour cause de Covid 19 à nos collègues qui ont fait une grosse journée avant de reprendre une petite dose de jour de congé.

10h00 : ho une heure toute pile, ça arrive rarement.

10h02 : on charge les enfants dans le bus Peyrucq. C’est le nom de la compagnie de bus et non d’une mode capillaire avec des fautes d’orthographe.

10h06 : le mini bus démarre sur les chapeaux de roues pour passer devant le bus en vue d’arriver avant.

10h32 : ho un nouveau radar tourelle sur la route d’Oloron. Je me demande combien de temps il va survivre.

10h49 : Ho Oloron, c’est bien, enfin le lundi matin c’est aussi vivant que Johnny Halliday maintenant.

11h32 : Le mini-bus arrive en prem’s, on dit bonjour à la boss d’Estivade

Le poiiiiint culturrreelll ( c’est un jingle musical de notre chronique), on vous laissera vous faire la petite musique dans la tête. Estivade est une association d’Oloron qui gère des gites et qui est surtout une association d’insertion. Chouette non ?

11h40 : On décharge le camion, c’est long, beaucoup trop long.

11h42 : on monte la viande, 15 m de dénivelé

11h43 : on redescend au camion

11h44 : on remonte avec les pastèques, 15 m de dénivelé

11h45 : on redescend au camion

11h46 : on remonte avec les tomates, 15 m de dénivelé

11h47 : on redescend au camion

11h49 : nous sommes à 3900 m de dénivelé, même Lance Armstrong nous félicite. Louis et Neil aussi !!! mais on y reviendra plus tard.

Pendant ce temps-là dans le bus :

11h42 : on passe dans un sens

11h43 : on passe dans l’autre sens, peut être gêné par les cheveux de la perruque, le bus trouve pas estivade.

11h44 : on repasse

11h45 : on fini par filer un t-shirt, quitte a repassé, autant que ça serve. Vous l’avez ?

11h49 : on repasse devant et ouf, c’est enfin bon après 1227 fois «  on arrive quand ? ».

11h51 : les sacs se débarrassent du bus tout seul… ou presque

11h53 : aller les enfants, plus que 300 m à pied. Et là, les plus petits sacs gagnent. Les escargots sont forcément plus long.  

12h : Il est midi. On visite. On félicitera l’organisation qui a mis la Montagne au pied du gite. C’est beau comme un camion à haut niveau de service roulant à l’hydrogène.  

12h41 : après des rangements, des organisations complexes, des rigolages on mange un pique-nique. Ho, je ne félicite pas les parents qui ont pris un Tupperware, faut le nettoyer maintenant. Bon au moins c’était 0 déchet et local. Du coup je ne lance pas votre enfant dans la rivière mais c’est moins une. Le fait qu’on ait un lave-vaisselle y est pour beaucoup aussi. Le plus dur est maintenant que chaque enfant reparte avec le bon Tupperware… Heu non qu’il reparte avec Tupperware sera pas mal déjà.

14h: lancement du caribou, on se demande si c’est vraiment une bonne idée. Le but de ce bus chouette (fallait être là à la réunion, sheh) est :  Chaque humain à un bracelet, et à chaque fois qu’il passe un seuil de porte il doit le faire en arrière. Dans le cas contraire il perd son bracelet et le donne à celui qui crie CARIBOU.

14h12 : on en profite pour faire un petit point sur le mot Pamplemousse « oui, non, peut-être, je ne sais pas sur un sujet qui m’intéresse ». Définition agrée par la Fédération des Kevins Barbus Béarnais la fameuse FKBB à ne pas confondre avec la fédération Kazakh de basket-ball, on se trompe souvent.

14h42 : On démarre les activités de la journée. Pêche théorique pour les uns, balade de ninja pour les autres.

16h30 : On échange les groupes. On va pas commencer à vous raconter les activités sinon on s’en sort pas.

17h tout pile : On a appris les termes de la pêche : Plomb, hameçon, flotteur ou bouchon, sillon, fil, moulinet et surtout on a monté une ligne en duo.

17h06 : Durant ce temps : Jeux de connaissance avec des foulards en balade. A l’aller on marche et on accroche des foulards et au retour on les enlève avec des mini défis.

18h 24 : Les activités sont fini. OUF, les enfants vont à la douche, les anims font à manger.

18h29 : tiens les 80 œufs sont encore à Billère. ZUT, rassurez-vous on ne manquera pas de denrées. Pas de cannelés ce soir (pas prévu de toute manière)

18h30 : Lana, on ne dépasse pas le champ du Lama. Et l’inverse est vrai aussi, Serge, on ne dépasse pas la chambre de Lana. OUI il y a vraiment un Lama dans le champ jouxtant notre gite. On n’utilise pas souvent ce mot «  Jouxtant ».

18h31 : On a aussi des chevaux dans le même champ, et des ânes dans le champ d’en bas. C’est là, à 18h31 que je me demande si ça existe un croisement cheval Lama. Ou Ane –Lama et comment on peut nommer ça. Je mise sur le chama s’il est normal et le Chaman si il est spirituel, le chamakh s’il joue au foot, ou le chameau si on se trompe d’animal.

19h36 : les chipo et les merguez cuisent, la semoule gonfle. Y’a pas que la semoule qui gonfle d’ailleurs. Non on blague, la montagne fait oublier les enfants qui bougent trop.

19h49 : les tartines grillent.

20h04 : Mathias sort trop tôt les tartines de chèvre miel du four. OUI ça va on n’est pas en avance pour le repas.

20h06 : à table : on mange dehors, les montagnes nous regardent et on attaque les tartines de fromage de tome de chèvre miel, saucisse / merguez / semoule/ yaourt aux fruits. Le meilleur repas de la journée.

20h20 : Blanche voit rouge, malheureusement elle se met du ketchup dans les yeux. C’était technique aussi.

21h06 : les dents se lavent, une à une.

22h03 : on démarre la soirée Astronomie, en attendant la nuit, on parle de fusée, de planète, de soleil, de lune… Neil si tu nous entends.

23 h : il fait nuit noire. Les enfants dorment…

23h00 : BOUMMM un enfant tombe du lit. Bon il dort encore. Ça va

24h 02 : aller à demain les parents, désolés pour les fautes, les blagues pas drôles les jeux de mots pourris, les horaires approximatifs. On va boire un thé nous.

Point réseau : en dehors des enfants, on ne capte rien. A part la Wifi. On vous déconseille d’appeler mais plutôt d’envoyer un mail, ou un message sur Instagram du Secteur Jeunes. Tiens Jean Lassalle vient de passer, on n’a rien capté non plus. Une histoire d’enterrement et de curées blessés, heureusement que je connaissais déjà l’histoire.

Je vous invite à nous suivre sur Instagram ou un facebook pour plus d’info.