Jeudi 1er Aout

9h : les animateurs se lèvent et vont au Petit dej’ alors que les enfants sortent des bras de Morphée avec plus ou moins de facilité.

9h28 : c’est parti pour le petit dej’, on gère de mieux en mieux, surtout qu’on comprend enfin la cafetière.

9h42 : tout le monde a presque fini, un coup de balais et la troupe se prépare pour une journée de folie.

10h32 : bon le rdv était à 10h35 en bas, on n’y sera jamais, 2/3 détails à gérer encore.

10h45 : bon on est tous là, on explique le programme de la journée. Pour les parents lecteurs de ces lignes vous avez juste à lire la suite pour le savoir.

11h01 : la troupe prend le bus 27 direction Notre Dame de Paris. Bon c’est chaud, mais c’était encore plus chaud lors de l’incendie. En plus on s’en rappelle, on était en soirée ados durant ce rude évènement pour les catholiques et pour l’histoire de France.

Ah ! On vous a pas dit ! On a eu un contrôle de titres de transport de la RATP ! Devant le nombre de personnes à contrôler et le tas de billets à contrôler, ils ont préféré nous faire confiance et nous souhaiter une bonne journée , et surtout, nous dire que Sixtine était un super prénom ! RATP CŒUR SUR TOI <3

11h42 : on a fait le tour 2 fois de l’ile de la cité, le prix au M² y est de 25 000 € pour un appartement normal (le prix d’un studio de 11M² à Pau).

12h : « On réserve le Bateau Mouche ». Une phrase que le capitaine crochet aurait pu dire… à une virgule près.

12h02 : on se sépare, le bateau est réservé pour 20h50 pour un coucher de soleil inoubliable.

12h25 : la séparation est arrivée, 3 groupes se forment.

 

Le Basket :

12h59 : on part manger dans une sandwicherie nommée Black and White. On avait un jeu de société qui s’appelait comme ça, bon ça n’intéresse personne. Sinon c’est un endroit créé par un Youtubeur célèbre : IBRA TV, on y mange c’est bon, voilà.

14h : après une longue attente pour 2 burgers manquants, on part vers des belles aventures sportives. Métro 7.

14h49 : on descend et on rejoint le play-ground à 10 min à pied. On traverse Aubervilliers. C’est l’une des villes les plus pauvres de France et malheureusement cela se voit avec de nombreuses personnes sur le trottoir, beaucoup de vendeurs de maïs grillés, des vendeurs d’aliments inconnus. On pense que personne ne déclare la TVA…

15h02 : on y est. C’est parti pour 2h de basket intense dans un playground grand et beau. Le sol est en beau parquet, il y a un bar, des espaces détentes, bref le paradis.

15h49 : après 2 pauses, des paniers magnifiques, la combinaison  flip-flap et 2/3 fautes d’Arthur ça repart pour un deuxième quart temps (AHHH il fallait bien qu’on parle de notre tutur national, sinon ses fans sont déçus).

16h : Les filles intègrent  le Game, Elona marque 1 panier tandis que Jiovanna marque les esprits, il manque de la puissance pour arriver a amener le ballon à la bonne puissance.

17h39 : on a largement dépassé le temps impartit, du coup on rentre en changeant de chemin. On croise 3 rats morts, un bidonville et enfin un canal de la villette bien pollué. Encore une fois pour ces jeunes palois il est difficile de découvrir les parties des villes moins glamour et permet de relativiser sur le côté Idéal de Paris. Même choquante cette vision est importante à connaitre dans leur construction personnelle et leur connaissance des villes.

18h12 : on reprend le métro direction l’ile de la cité. Heu on va quand même prendre une petite glace, question de faire descendre la température corporelle après ce basket endiablé.

19h12 : on est là, mais en retard.

Skatepark de Bercy :

12h47 : deux choix se proposent au groupe, soit on mange dans un resto, soit on mange pour un peu moins cher et on prend un gouter cool à 16h

12h48 : le gouter cool plaît au groupe, en plus on passe devant un franprix, on s’y arrête acheter des sandwichs, soda, et chiiiips

13h22 : après 3 minutes de marche + 13 de métro + 4 de remarche, on arrive enfin au skatepark de Bercy

13h24 : on trouve une place sympa pour manger, une belle vue, du soleil mais pas trop, bref c’est trop cool, tout le monde profite de son repas.

13h48 : sandwichs avalés, on fait les 10 mètres qui nous séparent du skate Park en 1seconde24 et c’est parti pour une aprem de ride intense et graffiti

14h22 : Chriiiiis il y a un spot de parkour* ultra connu on peut y aller ??? (le spot est lui aussi a 10 mètres du skate Park, donc oui mais on fait attention.

*Parkour = terrain de jeu des yamakasi**

**Yamakasi = le film

14h28 : Je les accompagne pour voir le spot, le parkour c’est un sport un peu dangereux quand même. Ouf il y a un « club » ou plutôt un groupe d’amis qui connaissent les lieux et qui conseillent les jeunes… ça craint rien, les jeunes s’éclatent, enfin s’amusent quoi.

14h42 : Qui veut faire du graff ??? Moiiiiii !!! On décide d’écrire un gros « BILLERE » de 6 mètres de long, tout le monde participe et s’appliquent à réaliser notre graffiti.

16h34 : on n’avait pas dit qu’on faisait un goûter cool ??

16h58 : 2 magnum amandes, 3 calipo cola et 3 glaces qui crépitent : oui, celles qui  pétillent dans la bouche !! Puis on retourne au skatepark

17h24 : Gabin se fait coacher par des grands du skatepark, il est à deux doigt de rentrer son tricks.

18h30 : il est temps de rejoindre les autres groupes.

Shopping rue Rivoli

12h43 : en attendant le budget pour le repas, les animatrices profitent d’une séance massage fort agréable ! « Sarah ? Tu peux appuyer plus fort ? AAaaaaah ! Parfait » , « Euh Amélie, un peu plus bas. Non non, moins bas ! Un peu à droite. Pas trop, pas trop ! Aaaaaaaah ! Parfait »

12h57 : massages finis, budget récupéré, restaurant trouvé ! C’est partiiiiiiii

13h13 : Après 25 minutes de marche, nous voilà arrivés à Happy Caffe ! Le groupe est enthousiaste et affirme un franc BONJOUUUUUR en entrant. Le gérant se lance alors dans l’ambiancement du groupe.  Battle de bonjour entre lui et son collègue. C’est son collègue qui gagne. D’ailleurs, il regrette que les prud’hommes ne soit pas pour les employeurs !

13h25 : Tous les sandwichs sont prêts, boissons et desserts aussi. Une petite ristourne en plus et on est fin prêts à manger. Enfin presque.

13h31 : Ca y est ! On s’installe au jardin des tuileries pour manger tranquillement à l’ombre des arbres.

13h49 : Un pigeon s’est lâché sur la chaussure de Lucie : Fou rire numéro 1

13h52 : Un pigeon s’est lâché sur la cuisse d’Axelle : Fou rire numéro 2 !

13h52 bis : Lucie et Axelle changent de place. On fait fuir le « Cageon », un oiseau ressemblant autant à un pigeon qu’à un canard. D’ailleurs, on aurait aussi pu l’appeler Pinard.

14h30 : Quoi ? Les WC sont payants ? 1€50 ???? Non mais 0,70€ c’est trop cher aussi. Allez ! On va prendre un petit verre ce sera plus sympa de payer un verre pour aller aux toilettes que de payer pour aller aux toilettes.

15h45 : Quartier libre !!!!! (Non, on n’est pas rentré à Pau entre temps. On est  juste libres, dans un quartier). Le groupe se divise en 3, et c’est parti pour les emplettes !

17h45 : Visite d’un atelier d’artiste. Ancien squatte. Superbe !

17h30 : Oui. On fait un petit retour en arrière. On a eu une petite blessée aujourd’hui. Les escalators auront eu sa peau ! Non en vrai, ils ont juste égratigné son genou et son coude.

18h45 : Après midi au top ! Le groupe est ravi !

 

19h30 réunification

On mange sur l’ile de la cité ce soir, PN made in Maison de l’Enfance puis bateau mouche sur la seine. C’est beau et en plus on voit à 22h la tour Eiffel scintillé.

22h30 : on papote devant le square et on fait plein de rencontres chouettes. Les jeunes sont intéressé par la vie parisienne et en profite pour demander aux jeunes parisiens le récit de leurs vies. On pourrait détailler tout ça mais il est tard et on veut dormir.

Minuit : tous au lit, a demain la compagnie.

 

Fin de journée, demain arrivée prévue vers 20h30, on recherche une âme charitable pour déposer Sixtine vers le Centre-Ville et les 3 autres animateurs à la Maison de l’Enfance. En plus des parents gentils, nous serons regardants sur la propreté et la qualité de la voiture. Nous acceptons limousines et autres transports luxueux.