Le 3 juillet 2019 :

Pas qu’on soit des génies en Français mais y’avait plein de fautes hier. Même des oublis de mots. La Maison de l’Enfance s’excuse pour le désagrément et en appelle à Virginie si elle veut les corriger le matin.

Pointage icap, cher secrétariat je n’ai pas fait le pointage. Mais tout le monde est là !!!

7h12 : on n’a pas trop dormi, les lits sont pourtant confortables mais le Jet-Lag n’aide pas. Je connais des amies qui prennent le jet 27, elles ne dorment pas mieux.

8h10 : on est en bas, on traverse la ville pour manger le petit dej’. Pas un grand festin mais ça ira. Un café, un muffin et hop un bras en moins. Pour le même prix on peut acheter une villa en Grèce.

Le café, parlons-en. Mais quelle horreur…  pour 2$50 on a un produit qui ressemble au café qu’on nous offre quand on fait le contrôle technique.

8h25 : il fait toujours chaud, on a bien pensé à mettre un pull dans le sac. Aussi utile qu’un aveugle en haut de la tour Eiffel.

8h 32 : l’essence est à 3,14$.

En fait c’est en gallon, encore un système simple à comprendre. 1 gallon = 3,78541178 litres.

A ne pas confondre avec un canon, même si quand Boby le sert, ça peut être pire.

9h : on va au métro, il est à quelques minutes à pied, direction l’Empire State Building. Entre temps (je dis ça pour Nicole, la comptable), on a fait les comptes. On va s’amuser au retour avec les euros, les dollars et les livres Sterling. Au retour on passe en Espagne, promis on ne payera pas en pesetas.

9h35 : le guichet du métro est une aventure, on demande au monsieur qui prend que du cash, et l’automate à tickets du métro nous demande 3 fois le code de la carte. Bref galère.

22h45 : on a enfin nos pass  7 jours. OUF. En vrai on a mis 25 minutes pour 10 pauvres tickets.

10h12 : on est enfin à l’ESB. L’ascenseur est méga rapide, et on est méga haut. Un peu trop d’ailleurs. On voit même les Pyrénées d’ici. Ça a bien fondu.

10h38 : c’est bien le téléphone portable, avant avec les appareils jetables, on aurait déjà dû changer la pellicule 3 fois.

11h42 : on descend 76 étages bien plus rapidement qu’un aller funiculaire de Pau, en descente (oui c’est plus rapide), déjà installé et portes fermées.

12h15 : après un moment shopping à Zara, Victoria Secret et skate housse on va manger mais plus loin car on est en plein piège à Touriste. On s’entend pas sur le repas, moment de froid entre nous sur la stratégie à mener. Les garçons prennent des salades et les filles des pizzas. Enfin presque.

12h25 : La clameur de la foule nous réclame la 5ème avenue. Plein de magasins qu’on ne connaît pas en France et qu’on découvre pour la première fois : Adidas, H et M, the North face, Lindt, Vans, foot locker … Bon heureusement le NBA store nous amène de la nouveauté.

15h30 : On visite quand même la bibliothèque, méga belle, méga grande, méga climatisée (on a même retrouvé un livre sur la haute montagne du nord est du Pérou complètement givré)  et malheureusement il n’y avait qu’un seul livre en Français : la biographie de Trump. Donc on n’a pas touché aux livres.

16h12 : on croise la fouine ! Alors là, 3 types de personne s’affrontent :

  • Les taxidermistes,
  • Les rappeurs
  • Les chasseurs

Indice il chante et est connu.

Véridique, sur la 5ème avenue, nous croisons ce chanteur Français bien connu car il a pris 20 piges, piges piges. piges, il pris du ferme, ferme, ferme… Et hier, au même endroit y’avait Pogba… Le vrai…

17h : on part à la Gare, la même que dans madasgasgare le film (pas de faute virginie, ne l’efface pas celui-là).

17h 18 : Arthur, pris d’amour pour une belle américaine se lance dans une  approche. Malheureusement faute de réseaux sociaux compatibles, il s’arrêtera là et sera refroidi autant que l’est le livre sur la haute montagne du nord est du Pérou.

17h29 : les filles vont à l’apple store, encore un magasin qui n’existe pas en France, encore moins à Pau.

18h00 : on cherche le métro S, après une boucle, on arrive dans le semblant de quelque chose qui serait un métro.

18h03 : NOOOOOONNNNN, on peut aller au Starbuck stp, je voudrais vraiment un tea glacé à la papaye à 8$. Bref on abdique devant la pugnacité des filles. Et puis pas de Starbuck en France.

18h30 : on est à l’hôtel Auberge pour une petite pause avant de nouvelles aventures.

20h : On part manger, au mac do. Ma conviction personnelle en prend un coup, et puis pas de mac do en France alors comment refuser… on a vu la différence, les goûts sont les mêmes, les boissons moins chères et plus chimiques. C’est négocié, plus aucune chaîne type Mac-do, burger King, KFC ne sera accepté dans le futur. Même pas un petit pendentif.

22h : on arrive à Times-Square et comme dirait « gradur », le frère de gras-double « on n’est pas tout seul ». Gradur est un rappeur. Julien nous demande la consommation journalière d’électricité. Je réponds que les Etats Unis sont impressionnants de gigantisme mais pour l’écologie, on repassera. Tiens au G20 un seul pays n’a pas signé l’accord climatique !!!

22h12 : Encore des photos, des écrans, des danseurs, une minnie mousse, 2 batmans, des filles en string, cookie monster et une amie des enfants de jesus !!!

22h29 : on rentre vers notre hôtel. Les yeux sont lourds et on fait le bilan du jour, les vrais savent.

23h30 : tiens ils vendent des cacolac ici. On en prend 2. Petite dédicace à Laure du Lacaoü !!!

Minuit : bonne nuit, enfin bonne journée. Bref à demain