4h57 : il fait jour

5h25 : le soleil se lève beaucoup trop tôt et vient attaquer nos paupières. Pierre, un Français de la chambre d’à côté nous explique avoir eu le soleil en pleine tête. Il n’a pas de pot Pierre. 

8h31 : Le réveil se réveille au doux son d’une mésange lors d’un samedi de printemps. 

8h32 : BAM un chasseur. La deuxième alarme n’est jamais aussi douce. 

8h42 : les jeunes dorment dans des lits triposés, c’est comme des lits superposés, mais à trois étages, Jean dort sur celui du milieu, du coup comme un sandwich, on peut dire que c’est le Jean bon du sandwich ? 

9h17 : tout le monde s’est rejoint au petit déjeuner, au menu : toast jambon fromage céréales confiture café jus de pomme et d’ orange

9h23 : la file du drive du petit déjeuner est à l’arrêt plusieurs minutes, re-avance et se re stop… le grille pain est loooooong, très long. Ils ont dû l’acheter à Pôle emploi. 

9h32 : Chris raconte  qu’il  a rêvé de phasmes… vous faites ce que vous voulez de cette information, mais soit vous serez dur de la feuille, soit cette info vous branche. 

9h41 : le jus d’orange est comparé à du smecta par au moins 3 jeunes, si on a mal au ventre, on sait quoi faire maintenant. Si celà arrive, on vous tiendra au jus.

9h53 : Une jeune espagnole a décidé de prendre son repas, sur la moquette. Un peu gluant et peu appétissant. # le roi Lion

10h20 : Nous partons dans le parc voisin et nous nous asseyons dans l’herbe jaune. Oui l’arrosage des parcs n’existe pas. Le grand point positif c’est l’écologie, mais c’est ni beau, ni confortable. Selon mes recherches, c’est probablement dû à la sécheresse actuelle dans le pays. Comme quoi, y’a pas qu’en France qu’on manque d’eau. Enfin en France, certains ne manquent pas d’air. Pourquoi dit-on un canadair s’il porte de l’eau et pas un cana dos ? 

Parce que s’il largue de l’air c’est pas utile, on dira alors qu’il brasse du vent. 

S’il le fait deux ou trois fois, c’est un cana bis ? Un cana ter ? 

10h21 : Ni beau, ni confortable les autres exemples : Un slip en laine, un blobfish, un vélo sans selle, une place B23 dans un avion easyjet, la salle de bain d’un formule , des crocs à talon, les lunettes de kayne west 

10h25 : ohh, un enfant en laisse

10h39 : on prend le métro, ce matin c’est Elona qui nous guide.

11h06 : on marche quelques instants et on tombe nez à pont avec le Tower bridge. on le traverse à pied… 2 fois. 

11h23 : on arrive à London Tower, on prend les billets d’entrée, de quoi picorer histoire de pas mourir de faim et on se met dans la file d’attente pour admirer les joyaux de la reine, les armures et autres reliques de l’ histoire anglaise. Il ne leur manque que David Beckham. 

midi six : on cherche Catherine, elle a du partir manger 

13h31: ohhh, encore un enfant en laisse. La règle est claire : un dragon en laisse oui, un enfant non, Un dahu en laisse oui, des frites tu m’en laisses oui, more or less non. 

14h25 : on sort de “tower of London” on y a vu pleins de choses intéressantes, certains on même pu tirer au fusil et au canon. 

15h02 : après 2 à 3 hésitations, on trouve un supermarché pour le repas du midi. Il s’ingurgite devant la Tamise.

16h02 : la partie culture est finie, on attaque les balades dans les quartiers, mais après 2 métros. 

16h14 : Camden nous voilà!! Comme les puces de Barbès ou Clignancourt à Paris mais ça parle anglais, les jeunes y font quelques achats peu utiles, en dehors de la figurine de la reine qui bouge la tête toute seule. c’est pour dire !

16h24 : des corses tiennent un stand de visite touristique, et en échange d’un scan de QR code ils nous offrent une glace, les ados s’empressent de sortir leurs téléphones pour se rafraîchir 

17h41 : Agathe nous dit qu’elle a des ampoules, et pourtant c’est pas une lumière (désolé maman et papa Agathe, c’était pour la blague)

18h05 : départ pour la voie 9 ¾… oui, on est dans cette fameuse gare où fut tournée Harry Potter, la file indienne pour y prendre une photo est interminable, il y a même une personne payée pour fournir une écharpe, faire un décompte et la lancer en l’air pour une photo avec effet speciaux !! Du grand cinéma. abraquimentombent

19h28 : les jeunes dorment en marchant, les jambes sont lourdes.  On décide de rentrer à l’hôstel, sur le retour, on prend des chemins alternatif, ce qui nous a permis de voir des quartiers vraiment sympas et des rues qui se ressemblent toutes. 

20h02 : certains prennent une douche, d’ autres se massent les pieds, c’est le moment de répit de la journée 

21h05 : On part manger au restaurant collé à l’hôtel, temps de trajet : 12 secondes. Le plus long fut de retrouver la carte de la chambre. 

21h26 : C’est pratique Google pour traduire, On était à deux doigts de manger du Haggis. 

21h27 : Non ils en ont pas, google vient de devenir votre ami et vous regardez ce que c’est et surtout la composition des aliments.

21h28 : Le serveur est vraiment très sympa mais parle ultra, very vite. Nos progrès en anglais sont réels mais là, impossible pour nous. On se demande s’il va devenir pilote d’avion tellement on comprend rien ou avion tout simplement tellement il va vite. Mais il est gentil.

21h32 : les plats arrivent, et le fish and chips est très garni. Un demi bar d’un mètre par personne. Sinon, Schnitzel, tourte et pâtes au fromage pour les champions. Local et pas mal. 

22h34 : suite au mot du jour, certains le lancent dans un trap trap londonien. C’est pareil mais on touche de la main gauche.

23h30 : les derniers partent au lit, les premiers ont déjà rejoint Morphée. 

minuit 12 : ça dort, tant mieux.

Londres J2