5h02 : Le soleil se lève, pas nous. Mais il fait déjà beau, mais on ne le sait encore pas car on dort. 

9h06 : Quasiment tout le monde est au petit déjeuner. Ce matin il y avait moins de monde, la file d’attente pour les toasts était bien plus courte et notre organisation bien meilleure.

9h08 : Jean traverse la rue. Non pas pour trouver du travail, il est trop jeune, ne cherche pas de travail et parle un anglais approximatif. Néanmoins, il revient avec du jus d’orange bien meilleur que celui d’hier dans la boutique d’en face. 

9h35 : Malko décide de rendre le poisson de hier soir à la mer en passant par des canalisations londoniennes (le poisson pas Malko)

9h49 : C’est au tour d’ Elona de rendre le poisson, elle y arrivera pas.. Ces deux jeunes resteront à l’hôtel ce matin pour se reposer. 

9h53 : Il est fort, très très fort même !!! Je ne parle pas de Teddy Riner, de the rock, ni de croustibat, mais bel et bien du café d’en face. Les anims voulaient être réveillés ce matin, it’s successfully. En parallèle, le résumé est lu à haute voix.

10h00 : Les 9 autres jeunes accompagnés de Kevin partent voir la relève de la garde. On ne sait pas si on est à Londres ou à Marseille. Chacun cherche notre dame ?

10h03 : Premier trajet en bus londonien pour ce groupe vers le palais de Buckingham. Bien évidemment on monte à l’étage pour une vue panoramique bien plus agréable, et puis ça change d’idelis. 

10h06 : On a eu le bus de justesse, heureusement car sinon : 

  • pas de bus, pas de trajet
  • pas de trajet, pas de palais
  • pas de palais, pas de palais

10h58 : Plus que 400m nous séparent de la reine. 

10h59 : 400m et 3000 personnes aussi. Certains touristes ont eu la même idée que nous

11h04 : Tiens des bandas, on se croirait aux fêtes de Bayonne. En plus, les anglais et la bière n’ont rien à envier aux festayres. 

11h05 : les festayres disent “seulement 400 m nous séparent de l’arène”

11h05 : Une musique des années 80 au loin nous appelle. 

11h06 : Incroyable, c’était pas le festival de trompette du sud-ouest mais les gardes royaux avec un répertoire très moderne.

11h07 : Les 3000 personnes semblent entendre de beaucoup plus près que nous et on devine la musique. 

11h09 : Un cheval marche, son cavalier bouge les bras. Les soldats sont prêts à marcher dans notre direction. 

11h10 : Half circle right. Traduction approximative mais la garde ne vient toujours pas. 

Est-elle tombée? Faut-il la relever ? Non, juste c’était pas le bon moment. 

11h17 : Chris profite de sa matinée de babysitting pour faire la première machine du séjour. 

11h18 : La garde arrive, elle tourne à gauche, la chaussette aussi. 

11h24 : On dessèche, la chaussette sèche. 

11h31 : Bing bang bong boung blang. C’est en même temps la musique de la garde avec les tambours et la machine à laver, avec le tambour. 

11h36 : Durant ce temps la machine est terminée et l’auberge est vide de gens. C’est trop calme… j’aime pas trop beaucoup ça… J’préfère quand c’est un peu trop plus moins calme…

12h06 : Les gardes locaux font des photos, dont l’un avec le sosie de Catherine zeta jones, on lui passe le bonjour. 

12h06 et quelques secondes de plus : Sasha accoste le policier royal pour une photo.

Elle lui demande si c’est une bonne situation garde ? 

12h07 : Il répond sobrement “You know, I don’t think there is a good or bad situation. Me, if I had to sum up my life today with you, I would say that it is first of all encounters. People who reached out to me, maybe at a time when I couldn’t, when I was alone at home. And it’s quite curious to think that chance, encounters forge a destiny… Because when you have a taste for something, when you have a taste for something well done, a beautiful gesture, sometimes the interlocutor opposite I would say, the mirror that helps you move forward. So that’s not my case, as I said there, since I, on the contrary, I was able to: and I say thank you to life, I say thank you to it, I sing life, I dance life… I am not what love! And finally, when many people today say to me “But how do you manage to have this humanity? », well I answer them very simply, I tell them that it is this taste for love, this taste that pushed me today to undertake a mechanical construction, but tomorrow who knows? Perhaps simply to put myself at the service of the community, to make the gift, the gift of self…”

12h32 : On arrive à Trafalgar square et on tombe nez à guitare sur un chanteur écossais très très bon. D’un son mélodieux, plutôt rock, il anime la foule de curieux. Les liasses de billets tombent dans son étui à guitare et comme le monsieur est dans le futur, il prend même les dons en carte bleue. Il fait beau, le décor est beau, le moment agréable… c’est donc le moment d’avoir une pensée compatissante pour les 3 restés à l’hôtel. 

12h45 : Le bon plan repas d’hier midi est reconduit, 3 pounds le menu au supermarché. 

13h : À table, les deux patracs dorment un peu plus afin de revenir plus fort.

15h02 : Tous les cafés sont bus, les dents sont lavées et go muséum d’histoire naturelle pour l’après midi. Tous, non, deux irrésistibles gaulois résistent encore et toujours à l’appel de la grande ville pour aujourd’hui. Du sommeil leur tiendra compagnie. Kevin avance le résumé en regardant “ maison à vendre” en anglais.

16h00 : le muséum est gratuit, rempli de gens de toutes nationalités. Y’a même des espagnoles. 

Le musée est grand, plus grand que l’aéroport de Biarritz.  16h12 : À droite les grands animaux, Lion, rhino, girafes… à gauche, les petits comme les souris, grenouilles et cafards. 

16h13 : Le Nion n’a jamais eu de placard ? 

16h14 : Non, le lion ne s’associe pas avec le cafard… 

16h16 : Le café ne fait plus effet, on commence à se mélanger les phrases.

16h26 : on prend un escalator qui traverse une sorte de planète éclairée de néon rouge, pas trop d’intérêt en soit, mais ça rend super bien en photo 

17h02 : On passe devant une grande allée avec pleins de papillons qu’on appellera la grande allée avec pleins de papillons

17h12 : Vincent à trouvé son espèce  préférée, c’est l’espagnole. Il en profitera pour travailler les langues vivantes.

17h19 : on s’arrête au shop du musée, certains achetés des tasses dinosaures, d’autres rien et c’est probablement le meilleur choix à faire. 

17h30 : on se rejoint au point de rdv fixé en début de visite

17h45 : le groupe : Sasha Vincent et kelyan arrivent, Chris n’est pas très content de leur retard, mais on reste béarnais, et les traditions c’est important. 

18h04 : ohhh un Starbucks, on en profite pour y boire toutes sortes de boissons, des chaudes, des froides et des tièdes, certaines avec des fraises, d’autres fraises, d’autres sans. 

18h10 : les assoiffés sortent du Starbucks, et c’est parti pour trouver un endroit cool pour savourer tout ça

18h13 : ohh un magasin Lamborghini .

18h17 : on trouve enfin un parc avec des gens dedans !!! Petit problème le portail est fermé, en demandant aux gens dedans, on nous dit que c’est un parc privé et qu’il faut une clé spéciale pour y rentrer, déçu on finira nos boissons sur un retour métro

18h30 : retour à l’hôtel, Kevin y a passé toute son après midi et il est content de voir enfin des ados en vie!

19h09 : après une pause bien mérité, la troupe démarre pour son lieu de repas du soir. Un endroit bien connu.

19h42 : on est devenu fort en métro. on trouve même des places pour s’asseoir en moins de 2 minutes. Même Arthur n’y oublie plus son sac. 

20h12 : On est retourné à Camden town pour partir dans un marché culinaire. Les jeunes choisissent entre 15 emplacements différents. Du chinois, de l’italien, du libanais, du jamaïcain, de l’afghan, chacun choisira à sa guise.

21h52 : on aurait bien proposé un quartier libre dans camden mais 25% des jeunes dorment sur place, on rentre à la maison, ce n’est que partie remise. 

22h04 : Agathe, plus intéressée par le snap que par le trajet, se prend une vitre en pleine tronche. On ne lui avait pourtant pas dit de prendre la porte. 

22h42 : on reporte le mot du jour a demain matin, c’est aussi rare qu’une éclipse ou qu’un goûter en camp, rendez-vous compte du privilège que vous avez à apprendre ça! 

23h15 : les jeunes vont au lit, les moins jeunes finissent le résumé.

A demain pour de nouvelles aventures

See u soon, have a good night 

Attention, 1 point pour la référence du 10h00, 2 points pour ceux qui ont la référence du film, 12 points pour le 19h42. 

Londres Jour 3