Mardi  11 juillet 2018 : La route de la saucisse (Toulouse-Francfort)

J-1

22h04 : La France vient de gagner contre la Belgique nous regarderons la finale dans le Péloponnèse.

FLASHBACK TERMINE

 

8h51 : Kévin (avec accent) arrive. Un peu tôt mais il est là.

8h52 : Il remet le minibus à l’endroit celui que Clara avait garé à l’envers hier.

9h10 : Romain arrive, il a l’air heureux… Ceci est une figure de style.

9h14 : Romain est content, il n’y a plus de figure de style.

De 9h23 à 9h46 : Tout le monde arrive tranquillement, les cartes d’identité sont prises en photo, au cas où ! Les sourires sont sur tous les visages, le grand départ pour la ville rose est imminent !

9h47 : Kevin (sans accent) arrive !

Dis « Zeure pile », « Zeure pile ! » : C’est l’heure du café, les grains sont moulus sous nos yeux, nous serons en forme pour les 8 prochains jours.

10h30 : C’est le grand départ avant le deuxième, puis le troisième départ.

10h32 : Nous profitons de ces premiers temps entre feux rouge et Stop Palois pour remercier Carl (la maman de Pablo) et Sophie (le papa d’Alois) pour leur contribution essentielle au tronçon Pau-Toulouse.

10h33 : Attention, séquence inédite, le petit résumé qui va suivre vous est offert par Sophie, la maman d’Aloïs :

« 10h00: Prêts pour le départ: on sort la Go pro et les chips (sans oublier le drapeau 🇫🇷)
Dernier tête à tête pour les Kevins avant le départ 🚌

10h30: En voiture Simone ( ou plutôt Killian, Elouan, Mané, Lina, Aloïs, Pablo):
« Ah ca pue les toilettes publics, c’est mon déo », « Qui est malade en voiture ? Pablo ! Ah mais on est pas en montagne, Pas grave », « Ne mangez pas trop de Têtes Brûlées ni boissons qui piquent’ca va remonter dans l’avion! », « Ohhh vite appelez les flics il est bourré en voiture lui ! » Vite Aloïs appelle la police et signale un gars qui zigzague sur l autoroute, on le double « ahhhh mais il dort en fait, regardez le gars il a les yeux fermés », « Oh si Ca se trouve c’est un mec qui combriole les enfants ! », « NOn Mané on dit kidnapper les enfants »….
« On a perdu les Kevin! » « Il sont’ou les Kevins? »
« Kevin est pas là, Kevin est pas là! »
(cf Maman j’ai raté l’avion)

12h45: « c’est un aérogare : en fait on prend un train qui vole quoi » 😂
13h: enregistrement et destination salle d’embarquement

BOn voyage les jeunes ✈️ Grèce 🇬🇷 »

12h32 : Nous sommes bien arrivé à l’aéroport. La dame de chez Lufthansa est aussi aimable qu’un dictateur mort. Les bagages cabines sont en soute et nous les récupèrerons en terre Grecque.

13h04 : Tous les check-up sont passés, néanmoins la Ventoline, la gourde en fer, et l’oubli de ceinture auront fait beuger la machine.

13h05 : RIP à la crème d’épilatoire qui faisait plus de 100ml, et qui malgré tous nos efforts n’aura pas réussi à faire l’escale en Allemagne. *

13h38 : On mange notre pique-nique dans une zone que nous nous sommes auto-octroyé dans l’aéroport de Toulouse.

14h59 : Avec un peu de retard nous partons.

15h38 : C’est l’heure de la collation dans l’avion, nos jeunes sont livrés a eux même dans un anglais ou allemand (au choix) qui leur ait relativement approximatif pour commander la boisson de leur choix.

15h42 : Un petit sandwich nous ait proposé, fromage ou poulet. Pablo choisi fromage. *

5h43 : Déçu de voir qu’il n’y a pas de viande dans son sandwich au fromage, il change pour son sandwich au poulet ! Dans la seule langue que tout le monde comprends : « Le Moldave »

15h46 : Mané dans un anglais parfait demande du coca et l’hôtesse lui indique les toilettes, pas sur que l’anglais soit si parfait…

16h38 : Nous approchons de l’atterrissage, Kylian est  presque aussi rassuré qu’au décollage. Les autres néophytes de l’avion semblent gérer ça avec calme et discernement.

17h02 : Nous voilà en terres allemande dans le troisième plus grand aéroport d’Europe. Nous pensons qu’il est beaucoup plus grand que la ville de Billère et mon appartement réuni.

19h15 : Notre avion est annoncé porte A19. On se prépare. Ha non il est en retard, on se rasoit.

19h24 : On repart, nous étions à la porte A58. Nous marchons donc 2km5 pour rejoindre le bon emplacement.

19h48 : On y est, les français du 91 ferons le voyage avec nous, ils sont aussi bon que nous en Allemand, mais on est meilleur en béarnais.

20h59 : on arrive enfin dans notre avion, il est plus grand que le premier, on est pas du tout à côté. Tellement grand que les Kéevin sont rentrés en Grèce 2 seconde avant Damien assis au rang 61.

21h35 : on mange des ravioli rigolo, un mars et ça repart.

22h30 :  Mané dans un anglais parfait demande du coca et l’hôtesse lui donne de l’eau, pas sur que l’anglais soit si parfait… Décidemment, Mané et l’anglais, ça part mal !

23h58 (heure locale), dans l’avion : « Bon, vous arrêtez de faire du bruit sinon on s’arrête et vous sortez »

23h58 BIS : on est une demi-heure plus tard que vous. En théorie on fêtera donc la victoire de la France une heure plus tôt que vous dimanche…  enfin je crois, ils fêtent bien le nouvel an 1h plus tôt….

23h59 : Les deux enfants se taisent sous la menace, ils prendront au moins deux minutes pour  comprendre que nous n’allons pas vraiment arrêter l’avion et qu’ils ne vont pas vraiment sortir.

00h10 : tiens on aurait dû atterrir.

00h30 : on est en retard non ?

00h58 : enfin posé (l’avion)

1h08 : nos navettes privatisées nous attendent, nous on est dans un bus car l’avion nous a laissé à l’autre bout du terminal.

1h15 : on attend les valises

1h26 : on attend les valises, on stresse qu’elles ne soient pas ici mais à Madrid, Copenhague ou Milan.

1h36 : on a les valises et 2 magnifiques voitures qui nous amènent de l’aéroport à l’hôtel PARNON

1h58 : tiens le grand théâtre, la bibliothèque, un bout d’acropole, l’ambassade Française. Cette balade en Voiture de nuit est MAGNIFIQUE

2h45 heure locale : on fini le résumé, Tout le monde dors, nous on essaye, il fait quand même 26°C chaud quoi.

2h46 : Vivement d’ouvrir les yeux, demain, sur la belle Athènes … A demain !

12-07-2018 – Chaleureusement

8h45 : le réveil, bien que tardif est dur. On vous rappelle qu’on est arrivé à l’hôtel à 2h du matin.

9h15 : alors que nous attendions tout le monde pour le petit dej’, 3 lèves tard ne l’entendent pas de la même oreille.

9h30 : avec  15 minutes de retard. Tout le monde est là, mais nous avons dû faire de nombreux efforts pour les réveiller.

9h32 : ouf c’est bon, le petit dej’ est officiellement lancé. Croissant pas bon, chocolatine pas mieux mais pain sympa, confiture très bien et des pâtisseries sucrés et salé d’excellente qualité.

9h31 : Il fait déjà 31 degrés. Voilà.

9h40 : les sacs sont dans le hall, bien rangé, nous voilà prêt pour une belle journée.

9h49 : Mission Acropolis, c’est un peu comme « Mission Impossible » mais en plus réalisable quand même, quoique …

9h56 : La ligne rouge, celle qui devait nous mener à deux pas de l’Acropolis est fermée (nous apprendrons par la suite pourquoi), nous prenons donc une autre ligne, nous serons donc à 22 pas de l’Acropolis !

10h14 : Nous découvrons les jolis quartiers d’Athène qui nous mènerons au pied de l’Acropolis.

10h33 : Il fait 33 dégrés.

10h46 : L’Acropole est là devant nous, mais l’énorme file d’attente aussi, nous nous rapatrierons sur le musée de l’Acropole qui présentera deux avantages non négligeables : La file d’attente est moindre et, surtout, avant tout, sans oublier LA CLIMATISATION, qui fera beaucoup de bien à notre joyeuse équipe !

11h12 : Le musée est magnifique, plus grand que la ville de Billère mais moins que l’aéroport de Francfort.

11h17 : Nous voyons ce magnifique musée, avec une magnifique vue sur l’Acropole et de magnifiques escalators. Nous le conseillons à toutes personnes passionnées de Grèce Antique.

12h12 : Nous sortons du musée, personne n’a faim, en même temps le petit déjeuner de ce matin était loin d’être frugale.

12h17 : Nous enchainons donc avec l’Acropole avec le guichet de droite.

12h22 : Ah, le guichet n’était pas le bon, ce n’est pas le guichet groupe, nous sommes envoyés au guichet central !

12h34 : Nous arrivons au nouveau guichet, la file d’attente fait au moins la distance des ateliers enterrés à l’entrée de la cantine, c’est long. Sous une chaleur toujours accablante car maintenant il fait 35 degrés.

12h36 : Ce n’est toujours pas le bon guichet groupe, on nous indique le nouveau guichet et nous partons à l’aventure !

12h42 : Trouvé ! Ce fut compliqué tant le bâtiment est anodin !

12h56 :  Nous avons remonté  la pente (au sens propre) et sommes devant l’entrée officielle de l’Acropole !

13h11 : On monte, il fait chaud, très chaud, trop chaud mais la vue d’en haut vaut bien quelques gouttes (litres ?) de sueur.

13h28 : Nous sommes sur la descente, un nuage masque le soleil et une légère brise nous rend la journée un peu plus fraîche.

14h28 : Assis dans un parc d’une graaaande qualité, 8m sur 12, entre deux rues passantes nous dégustons notre magnifique repas qui grâce au discount express local ne fera pas trop de mal au budget.

14h29 : Nous nous posons quand même la question : Le fromage dégusté a-t-il déjà vu du lait ?

15h02 : Nous rejoignons la station de métro la plus proche.

15h14 : La ligne rouge est fermée aujourd’hui pour cause de grève.

15h22 : Nous marchons donc 20 min pour rejoindre une autre station et sur le chemin nous achetons un Komboloy qui  servira de récompense au grand gagnant de : « C’est quel bâtiment ça ? ». Lina qui gagne 1-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0

15h33 : Nous sommes à la station suivante, mais la ligne bleu est aussi fermée pour cause de grève, nous en profitions pour manger une glace et boire quelques boisson.

15h42 : Pour cause de grève, les bus sont gratuits, donc bondés, mais le guichet renseignement et vente de tickets et donc fermé. Nous ne tenterons donc pas le choix entre les 80 lignes pour rejoindre notre hôtel.

15h59 : Nous décidons donc de relier en 10 min de marche une nouvelle station de métro tout en ayant préalablement vérifié que celui-ci n’était pas affecté par la grève …

16h26 : Nous arrivons à l’hôtel, nous avons fait déjà 23km45, nous récupérons nos valises et parcourons les 400 derniers mètres qui nous sépare de notre nouvel hôtel.

16h48 : Nous sommes dans notre nouvelle auberge, petit pause bien méritée avant de repartir pour se restaurer.

3 autres groupes de français sont ici aussi, le CE de la poste est là pour un début de périple de 20 jours sur les iles, les autres on ne les connait pas.

18h15 : En route pour notre repas, nous reprenons le métro !

18h20 : selon Bilal il fait « Poite »… non on dit moite Bilal.

18h34 : Petit moment détente où notre équipe achète les magnifiques souvenirs pour papa, maman et le chien !

19h40 : Alerte, nous avons perdu une heure dans la journée, ce qui est sur ce que nous avons mangé après 20h30… Donc …

20h32 : en parcourant les rue de Psyri, nous sommes convoités par des dizaines de rabatteurs de restaurants. L’un d’eux était meilleur, nous irons dans celui-là.

20h49 : les premiers plats arrivent, les jeunes plébiscites les pita (sorte de Kebab) alors que les animateurs penchent plutôt pour un mélange de viandes. Nous serons végan demain.

20h53 : ET HOP, Salade grecque pour tout le monde.

21h12 : Mané a bien progressé en Anglais, elle commande en anglais de la féta, une salade Grecque et 3 pita de plus. Le serveur dit « ok ». Bravo MANE.

21h42 : les desserts n’étant pas légion en Grèce. Mon légionnaiiiiire. Donc nous n’en prendrons pas.  De tout manière personne n’a faim.

22h38 : après la fin de la grève du métro local nous rentrons à l’auberge aussi splendide qu’ouzbek.

22h42 : nous faisons le mot du jour, c’est une sorte de bilan de la journée et on enchaine sur le programme de demain.

23h49 : tous les enfants  partent dans le bras de Morphée, les animateurs écrivent le résumé tout en expliquant  à un collège directeur de colo comment réserver pour un groupe à l’accropole.

00h21 : il est tard, on finira le résumé demain, la fatigue nous gagne.

8h42 : on reprend le résumé durant le petit dej’, mais pour connaitre le menu, ça sera demain pour vous.

8h42 : Nous ouvrons un œil et finissons le résumé, la fatigue d’hier nous a oubligé à finir ce matin.

9h : Les jeunes arrivent au petit dej’, mais le petit dej ne vient pas à eux, il faudra attendre que le personnel de l’auberge soit prêt.

9h12 : c’est bon pour le ptit dej’ pas bon. Bon pas terrible, pas de chocolat, aucun effort du personnel, confiture très moyenne. On est assez déçu mais le reste de la journée nous fera vite oublié ce petit dèj’.

9h32 : Le petit déj’ est terminé, enfin  « le moment du petit déj’ » est terminé parce que les plateau sont encore bien pleins et le jus d’orange qui n’a jamais vu d’orange n’est pas très bien passé.

9h58 : Nous partons de l’auberge de jeunesse pour retrouver nos voitures de location et c’est à l’aéroport que nous devons nous rendre. Prêt de 2h de périple nous attendent !

10h22 : Nous achetons les tickets.

10h33 : En route ! Nous sautons dans le premier métro … Ah non, le premier ne va pas jusqu’à l’aéroport ! On ne s’est pas fait berné par les Grecques, nous attendons donc la bonne rame pendant 24min54sec18centième

10h46min54sec18centième : . La rame est là, nous hésitons à faire du rafting (une petite pensée pour Olala Eaux Vives à Lestelle Bétharam) mais nous préférerons récupérer nos bolides !

11h08 : Rien

11h09 : Bella Ciao à l’accordéon dans le métro.

11h12 : Bella Ciao au clavecin … Non, on déconne, encore à l’accordéon !

11h32 : La 5ème de Bethov au Tuba … Non, c’est pas vrai … Despacito à l’a…éon.

11h48 : C’est quand qu’on arrive ? On n’a jamais été aussi prêt.

11h57 : C’est quand qu’on arrive ? On n’a jamais été aussi prêt.

12h06 : On pense à Catherine.

12h08 : Nous arrivons enfin à l’aéroport et le groupe se sépare  en deux pour chercher les voiture chez Abbycar et chez Calderas. Nous devons quand même vous expliquer que les aéroports se trouvent à 10 min en voiture, soit 15km. Jamais un aéroport n’a connu de loueurs de voitures aussi loin.

12h37 : Les deux voitures sont enfin louée, voici les modèles : Un Opel  Vivarro et une Suzuki Swift, nous sommes prêt à fouler les routes Grecques !

13h10 : Nous sortons d’Athènes et de sa circulation alétoire mais surtout n’oubliez pas que la seule règle qui tienne c’est « si ça passe on peut doubler ». Nous vous rappelons que le nombre de lignes au sol et les panneaux ne sont pas importants.

14h04 : On s’arrête sur une aire d’autoroute et dégustions quelques burger typiquement pas Grec. La touche locale étant apportée par la patronne qui s’efforce de ne pas parler Anglais.

14h42 : On reprends la route avec nos GPS que nous avons apporté.

14h45 : Le GPS est bien branché par contre pour « TomTom», la Grèce ne fait parti de l’Europe mais nous pouvons aller sans problème à Malte.

14h46 : Le GPS a traversé plus de pays que sa capacité de compréhension. Nous avons peur du surmenage, nous le rangeons donc dans sa boîte.

16h32 : Nous arrivons à l’hôtel, il est magnifique spacieux, avec vu sur les Pyrénées (en vrai, nous ne connaissons pas les noms des montagnes Grecques mais nous avons une belle vue dessus).

16h34 : briefing de l’hôtelière qui nous explique les horaires de repas, les règles de vie et les lieux pour regarder la finale dimanche. Chouette, il est simple de voir le match.

16h48 : nous avons fait le tour des chambres, des lieux de restauration, de la bibliothèque de la terrasse et surtout de la PISCIIIIIIIINNNNNEEEE. Hop nous voilà prêt pour un plouf bien mérité. Il ne fait que 35°C aujourd’hui.

17h15 : nous sommes dans l’eau de la piscine, ce moment est parfait, même la consigne «  crème solaire » fut facile à faire appliquer.

18h22 : c’est le moment de sortir la tête de l’eau, une excursion de fin de journée nous appelle.

18h36 : « youhou, la Maison de l’Enfance » dit une petite voix antique.

18h36 bis : c’était l’excursion qui nous appelait.

19h06 : avec 54 minutes d’avance heure française mais 6 de retard heure locale, nous voici prêt à monter dans les véhicules pour 2 minutes de montée jusqu’au site antique.  On a préféré y aller en voiture. En même temps y aller en tique c’est galère.

19h07 : on a déjà fait par le passé cette blague, mais 90% du groupe est renouvelé, donc elle refait rire. C’est un peu comme les blagues de chevalier et Laspalles, ha non heu ce n’est jamais drôle.

19h08 : on y est, c’était vraiment tout proche. Nous voilà au site de Mycènes, porte des Lionnes, mais nous commencerons par le tombeau.

19h09 : arrivée de Gérard Darmon qui crie en riant maléfiquement «  ce tombeau sera votre tombeau », j’espère que vous avez la référence.

19h12 : Pablo découvre une nouvelle photo du « c’est quel lieu ça ». Cela fait donc 1-1-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0.

19h22 : voici le tour de la fameuse porte des lionnes. C’est beau.

19h38 : nous voilà tout en haut, tout le monde a fait des photos, et Emy a désormais 1 an de photo de profil dans son portable.

Minute méa-culpa : on relit le résumé et on trouve beaucoup de fautes, on s’excuse mais il est tard alors bon…

19h59 : les photos de groupe sont faites aussi, on revient à l’hôtel. Puis quartier libre pour tous.

20h45 : certains ont fait des emplettes au village voisin, Lyna à battu tout le monde aux échecs (en même temps elle est ceinture marron au judo alors tout s’explique § ?%^ !)

21h : le repas !!! c’est bien connu dans nos résumés on parle de blagues, de bouffe et de route.

21h toujours : on a donc mangé une tomate farcie en entrée, puis du délicieux poulet et ses petits légumes ainsi qu’un gâteau agréable.

22h06 : après un brossage de dents, nous voilà réuni pour le bilan journalier.

22h44 : les uns ne  font rien tandis que les autres regardent les étoiles, mars et Jupiter nous regardent.

23h29 : au lit, demain il fera jour.

23h34 : Kevin d’un ton agacé mais tout de même blagueur ordonne à Alois et Pablo  « coucher, dormez-vous ».  L’intonation étant sèche, les deux n’y voie que du feu et se couche donc sans demander leur pareil.

Attention demain journée sans portable pour les jeunes, un seul numéro joignable le  07.71.20.65.30

 

14-08-2018 :

8h32 : c’est l’heure du réveil pour le premier animateur. L’autre rêve qu’il se réveille.

8h52 : tous les animateurs sont réveillés.

9h03 : nous sommes au petit dej’, il est génialissime. Café, thé, chocolat, eau. Le seul souci c’est que les jus ne sont pas terribles. Pour le un peu solide nous avons du yaourt Grec et plein de confiture maison ou non.  Pour le solide nous avons des tartines feta et tomate, des sortes de friands, une salade de fruit, une salade composée, jambon, fromage, céréales, omelettes …

9h46 : fin officielle du petit déjeuner. Ce fut génial, parfait.

10h36 : nous sommes en route vers Epidaure mais avant tous les jeunes posent leurs portables car c’est l’heure du début de la journée sans portable.

11h14 : Lyna nous explique «  quand je grossi, j’ai des pommes d’amour », non Emy tu as des poignées d’amour. La pomme est juste la raison.

11h20 : sur la route on a croisé un nombre incalculable de petites églises de 40cm sur 40cm. 40cm carré en gros quoi !!! C’est une manière de  fêter des saints ou de rendre hommage à des personnes décédés.

11h23 : après un détour imprévu, nous sommes enfin arrivés. Les animateurs débriefent la route. La manière de doubler est toujours autant grecque mais la discussion du jour porte sur les panneaux ronds rouge et blanc avec des numéros de type 50-70-80. Ils ressemblent à des panneaux de limitation de vitesse mais apparemment les grecs ne sont pas de cet avis. C’est simple, quand ils voient le panneau 60, ils passent de 100 à 85km/h.  Nous emmétrons l’hypothèse qu’il faut rajouter 39% de plus à la vitesse indiquée. Dans le doute, on respecte les panneaux, quitte à se faire doubler par des scooters avec 3 personnes sans casque dessus.

11h26 : après un passage aux toilettes, nous nous présentons aux guichets du site archéologique. 12 enfants gratuit et la question : «  The adults are students »,  «  no, but if you want, i’m student », «  Ok it’s Free, have a good day », « thinks a lot, a lot, a lot »

11h29 : bon 24 € d’économisé. C’est moins que 36 mais plus que 22, on est content !

11h54 : nous rentrons dans l’enceinte de l’ancienne cité, après une centaine de mètres nous apercevons le Théâtre d’Epidaure, et autant vous dire que c’est GI-GAN-TES-QUE !

12h02 : Lina marque un point au jeu de « C’est quoi comme lieu ça », cela fait donc : 1-1-1-0-0-0-0-0-0-0-0-0

12h06 : Nous pensons à Catherine qui aurait surement beaucoup aimé monté tout en haut des tribunes avec nous, la vue est superbe, c’est un magnifique moment.

12h35 : Nous descendons du théâtre et nous nous dirigeons vers l’Hôpital de la cité qui aurait bien besoin d’être soigné. Objectivement : C’est un tas de cailloux plus ou moins gros qui forment des carrés vu du ciel. Subjectivement : Cela est un vestige d’une époque révolue depuis 2400 ans, à condition d’avoir beaucoup d’imagination et être un vrai passionné.

12h58 : Nous nous rendons au stade de la cité ! C’est ici qu’a été inventé le premier système de départ de course à pied, c’était un jeudi vers 12h36 heure locale.

13h13 : Quelqu’un pense à moi, touche du rouge.

13h16 : Il est l’heure de trouver de quoi manger avant d’aller à la plage !

13h49 : Nous nous arrêtons dans une petite ville portuaire ou le SUPERMARKET local saura nous nourrir à l’ombre d’un arbre : Pastèque, raisin, fromage, jambon, chips et eau partagerons ce moment avec nous. Pablo a enfin sa carte postale et ses claquettes ?

14h42 : On saute à bord de notre Opel et de notre Suzuki pour nous rendre sur une petite plage non loin de là.

15h02 : Nous voici arrivé à notre rendez-vous baignade ! Le cadre est splendiiiide et le masque est de rigueur tant le fond marin nous réserve des surprises.

15h22 : Première baignade et exploration avec les poissons au milieu des vestiges d’une ancienne ville ! C’est beau !

15h23 : Emy trouve un nouveau point du jeu « c’est quoi cet endroit », nous voici à 1-1-1-1-0-0-0-0-0-0-0-0. Pas facile à départager.

15h27 : Les oursins sont aussi avec nous, c’est très mignon mais ça pique, deux personnes (dont un animateur) en font fait les frais, rien de grave. En même temps on a dit de mettre des chaussures.

16h32 : Nous décidons de rentrer à l’hôtel pour terminer la baignade dans la piscine de ce dernier.

16h46 : Avant de décoller, nous faisons les emplettes dans le restaurant-parking-café-bar de la plage.

17h03 : On tente d’éviter les nombreux nids de Turkey (dinde) qu’il y a sur la route.

17h28 : Nous plouffons dans la piscine beaucoup plus remplie que la dernière fois : il y avait deux autres personnes.

17h32 : L’enfant à l’épine d’oursin est pris en charge par une dame de l’hôtel, mais la solution est simple : avant de dormir masser avec de l’huile, mettre une poche plastique au bout du pied, puis une chaussette et passer la nuit avec. Cet enfant a donc une marinade à l’huile grecque d’olives des montagnes pressée à froid dans sa chaussette

19h40 : c’est l’heure (comme dirait Nicolas Stoufflet) !!!

L’heure d’aller à Nauplie (allez voir sur internet, c’est magnifique.)

En attendant que les jeunes arrivent, les animateurs commencent le résumé du jour.

19h53 : tout le monde s’est mutuellement attendu, on peut y aller.

20h13 : on arrive à la ville de l’amour. On évite 3 mariages, 2 calèches et 5 vendeurs à la sauvette et nous voilà au centre-ville. C’est bien mignon comme endroit.

20h25 : on cherche un resto (ou équivalent)

20h32 : on cherche un resto (ou équivalent)

20h41 : On cherche un resto et on trouve un petit resto « The greek », la seule consigne pour les commande fut « pas de boisson », on boira de l’eau.

21h23 : tout le monde a mangé, les pitas Kebab étaient en retard, les animateurs ont prit un plat de viande à partager. Les jeunes sont jaloux mais préfèrent quand même leurs pitas.

Minute question bête : En vrai, c’est pas forcement bête mais c’est seulement que nous n’avons pas les réponses. Il y a même aucune raison qu’on ait un jour la réponse. Néanmoins les jeunes semblent impatients de s’instruire, et sont déçus de voir nos limites à la connaissance. Mais voici les questions :

– Ça coute combien une mini-église ? (voir 11h20)

– tu penses qu’à Nauplie la carte postale est moins chère qu’à Mycènes ?

– Y’a des vautours en Grèce ? et des aigles, parce que moins j’aime bien les aigles ?

– C’est quoi la première industrie Grecque ?

– 15€ c’est un bon prix pour un tuba + masque avec double sécurité ?

– elles sont à combien les taxes sur l’essence en Grèce ?

Dans le but de réponde aux jeunes, vous pouvez m’envoyer les réponses par Mail hobbe.kevin@gmail.com   et on ne rigole pas, on veut des réponses.

 

22h32 : après 2 nouvelles emplettes, nous entamons le bilan du jour. En gros c’était super. Un enfant fait grève de la parole, les agents du métro grec font des émules.

22h52 : on reprend la route de nuit, la conduite grecque est plus souple, c’est presque agréable.

23h35 : on se prépare à dormir, Elouan a déjà commencé dans le mini-bus avant de se réveiller et dire «  c’est marrant parce qu’avec la chaleur et beh….. » puis il a oublié la suite de sa phrase.

23h36 : je me demande quand même qu’est-ce qui est marrant avec la chaleur, parce que 38°C encore aujourd’hui alors pas drôle du tout.

23h42 : tout en écrivant le résumé, on apprend tous les couacs du défilé militaire, on rigole en regardant les motos tomber… c’est pas bien de se moquer mais que c’est drôle.

23h46 : tu fais plus de bruits et puis dort (Epidaure ??) .

 

 

 

 

 

 

15/07/2018

9h : On se lève, il fait encore beau. C’est juste parfait. La troupe ouvre les yeux.

9h28 : Les premiers attendent au lieu de regroupement, les autres se débrouillent pour ne pas trop subir leur réveil.

9h42 : Même petit dej’ qu’hier, voir résumé d’hier.

10h39 : les pics d’oursins sont toujours dans les pieds. Les deux blessés jouent-il au concours l’épine ?

10h42 : Il est l’heure de décoller pour Spetses, une île grecque. 1h34 de route nous attendent sous le beau soleil qui nous accompagne depuis mercredi !

11h02 : La route est belle et si vous aviez un doute, et même si vous en aviez pas, la Grèce est montagneuse et quelles montagnes ! Les paysages sont plus splendides les uns que les autres, nous sommes littéralement dans le happy end d’un film Américain.

11h58 : Si vous vous êtes un jour posé cette question  existentielle juste avant de fermer les yeux, nous allons dès maintenant lever le doute sur une vérité trop peu connue des européens, une question restée en suspens pendant des années : Il y a des LIDL en Grèce et nous faisons un STOP courses ! Voilà.

12h38 : Nous sommes au port de Kosta, ou nous garons nos bolides avant la grande traversé (de 10 min), le temps de sauter dans le bateau et nous voici en route pour Spetses !

12h39 : Kosta Gavras ? Non juste la ville de Kosta.

12h46 : La traversé dure 15 minutes. On a failli ne pas payer mais finalement nous nous acquittons des 2€50 par personne. A ce tarif nous ne cherchons même pas à négocier le tarif mineur ou groupe. De toute manière, c’est le seul bateau au monde où d’abord tu montes dans le bateau, ensuite il démarre et enfin tu connais le prix, quand il est trop tard pour descendre. Et en Liquide évidemment.

12h48 : Romain gagne un point au jeu de « C’est quoi cet endroit ». Le score est donc de 1-1-1-1-1-0-0-0-0-0-0-0. Nous devrons trouver un moyen de les départager.

12h61 : Nous sommes arrivés, nous mangeons sur le port, devant une vue des plus splendides au monde selon nous mais juste derrière Naples selon Lamartine. Cf : Livre « les 100 plus belles vues de Lamartine »

13h42 : nous avons fini de manger, pour une fois, l’heure du repas était normale.

14h12 : On part pour une petite baignade bien méritée. C’est encore une fois féérique, je pense ma plus belle baignade de ma vie.

14h58 : C’est toujours la plus belle des baignades. L’eau est claire et on n’a pas envie de l’éteindre, le décor est somptueux.

15h38 : Il est l’heure de sortir de l’eau et de quitter l’île, nous avons rendez-vous avec une étoile !

17h02 : Nous voilà dans la voiture après avoir pris le bateau et marché 1min36, nous reprenons la route de l’hôtel tout en prévoyant de s’arrêter à 17h45 (heure locale) pour trouver un endroit pour regarder le match !

17h40 : Nous bifurquons vers la droite pour aller dans une petite ville pour trouver un écran, vu la température (37°) ce sera un écran total.

17h48 : Sur la route nous apercevons un café-bar avec 6 voitures sur le parking. Nous décidons de rentrer pour voir s’ils diffusent le match. Ils diffusent le match. Nous sommes donc les bienvenus.

18h : on est prêt pour le match, aller les bleus, aller les bleus. On prend une boisson, et on est prêt pour la marseillaise.

Allons enfants…. Vous connaissez la suite.

18h23 : Nous sautons pour le premier but. Tournée d’air pour tout le monde (oui le budget est ce qu’il est).

18h28 : Nous avons la fin de la pensée d’Elouane : « Quand il fait chaud, ce qui est drôle c’est que sur la route, il y a des mirages »

18h24 : en vrai c’est pas si bête tant l’air dans ce bar est enfumé. On vous rappelle qu’en Grèce la loi sur les cigarettes, c’est comme les autres lois… pas appliquée. Ça pue.

18h29 : aie, but croate. On pleure, sauf Bilal et Romain qui sont content, mais on sait pas pourquoi. Même eux ne savent pas pourquoi.

18h46 : Gooooooooal, on resaute de joie.

18h52 : Mi-temps. On respire.

19h20 : BUT et Rebut

19h26 : Lloris ? ??? Franchement Même Lionel à Gelos ne fait pas cette bourde !!!

19h49 : YOUHOUUUUUUUUUU. ON EST CHAMPION !!!!

19h52 : Nous retournons aux voitures et c’est parti pour un trajet en klaxon, musique et chansons ! C’est la fête !

21h06 : le repas nous est servi à l’hôtel, incroyablement bon, c’est fou et pourtant les aliments sont simples mais quand on le fait à la maison, ce n’est pas pareil.

22h36 : on commence les cartes postales, l’ambiance est studieuse, bon il y aura quelques fautes et adresses du mauvais côté.

23h30 : Le petit bilan du jour est fini, petit temps tranquille pour tous.

00h12 : tiens on ne s’est pas embrouillé avec Alois aujourd’hui

00h20 : au lit, le temps de soirée rallongée pour cause de coupe du monde est fini. AU LIT.

1h : Seuls les grillons ne dorment pas.

Lundi 16 Juillet :

8h39 : rien. Et oui aujourd’hui c’est grasse matinée afin de laisser les jeunes et les moins jeunes profiter de leur dernière nuit dans cet hôtel.

9h42 : Bonjour, on regarde s’il fait beau et oui, il fait beau. En même temps il y avait moins de suspense qu’hier pour le match !!! Et en France orage ô désespoir ???

10h04 : Petit dej’, grosse déception car il n’y a pas les petits friands aujourd’hui. Pas grave, il y a quand même les tartines de tomates/féta trop bonnes.

10h39 : La patronne de l’hôtel reçoit un beau dessin de remerciement, et nous fait un jeu  sur les lieux visités. Romain, Pablo et Emy marquent un nouveau point. Ce seront les 3 derniers du jeu «  c’est quoi ce lieu ». Lyna a renommé cette patronne : la boule de gentillesse.

10h41 : On tient à remercier la maman de Damien qui nous a acheté l’équipe, et Valérie qui nous a répondu pour les questions « bêtes » d’hier. Merci à elles, voici les points des meilleurs suiveurs de notre groupe 1-1-1-1 et tous les autres suiveurs de nos aventures ont zéro (comme la Belgique en Demi-finale.) Voici les réponses :

« ….mais surtout réponses pour des animateurs dont Google n’est pas leur ami….

 

Une TVA raisonnable (19%), mais surtout des taxes pétrolières inférieures aux minimas européens. Seulement 0,31€/ l. Un chiffre qui terrasse toute concurrence. La Grèce doit se mettre aux normes européennes fixée par la directive de 2004 à partir du 1er janvier 2007.

 

* prix de l’immobilier en Grèce : 670 € le m2.

40 cm de côté ça nous donne donc une surface de 0,16 m2….je te laisse calculer mais si vous en êtes à une tournée d’air, de toute façon, vous n’avez pas le budget.

 

*1 été industrie grecque : les grecs s’en tapent. L’économie souterraine représentant 25% du PIB, ils ne vont pas se faire chier à construire des usines non plus….

 

* y’a des vautours en Grèce: on les appelle « vendeurs à la sauvette » (voir résumés).

 

* le prix des cartes postales: moi je dis, faut y aller pour voir. »

 

11h 06 : après avoir lu le résumé aux jeunes (comme tous les matins), nous rangeons les valises pour changer d’hébergement.

12h08 : Un petit plouf dans la piscine s’impose quand même.

13h : – On sort de l’eau….

  • NOOOON stp 15 minutes encore.
  • Après concertation, on vous laisse 20 min de plus.
  • Youpi

13h21 : On est donc sorti de l’eau. On sèche en 2 minutes. On monte à 40°C aujourd’hui. Chaud.

13h26 : Un deuxième couple s’est créé. Ah on avait oublié de vous dire pour le premier ?

13h32 : on prend la route, on se demande aujourd’hui si les trucs oranges qui clignotes sur les voitures sont aussi de série sur les voitures grecques. Le klaxon lui marche toujours. D’ailleurs ils parlent pas en km de moteurs mais en Klaxons.

À vendre Nissan, 2 ème main, klaxon refait à neuf !!!

14h02 : on s’arrête faire nos courses sur un parking commun à 2 supermarchés. Par principe, on prend celui de gauche. Il a l’air plus grand, on en profitera pour parler à 2 chefs scouts belges.

14h39 : on reprend la route pour cherche notre lieu de nuit. Après quelques péripéties pas du tout passionnantes on y est et on mange.

15h04 : On tourne à gauche, et nous avons un tourne-à-gauche, jusqu’à là rien d’exceptionnel, mais dans le tourne à gauche on a un stop. D’ailleurs tout le monde à un stop sauf si tu veux aller tout droit. Voilà 4 voitures se posent les mêmes questions que nous «  qui doit passer en premier », personne sait, on passe, Emma nous demande si on a le droit de faire ça (tourner à cet endroit-là), on répond « oui mais faut vraiment arrêter de confier la gestion des carrefours aux stagiaires. »

16h : On mange, oui des longues péripéties, Elouan nous informe qu’on est pile dans nos habitudes !!! Nikel.

Pita, fromage au piment, chips, raisins, tomates, Jambon blanc et Turkey (dinde).

17h16 : Après un passage dans nos chambres, on enfile nos maillots. Lilas se trompe et enfile la moutarde…

17h18 : Kevin met son short à sécher.

17h19 : Il est sec.

17h23 : Salut, c’est le moment des questions bêtes :

  • Tu penses y’a combien d’olives sur l’arbre ?
  • Elle est où ma claquette ?
  • Est-ce que dans le prochain hôtel le jus d’orange sera bon ?
  • Pour l’avion, si ça dépasse 100ml mais que c’est de l’alcool ça passe ?
  • Dans la même journée, peut-on voir la lune le soir et le matin ?

18h : jeu départage des points, une des trois personnes sera ELIMINE. Les trois doivent dirent un mot en Grec, le premier qui sèche perd. Emy démarre et perd, elle ne connait aucun mot !!! La loose.

18h : Je me demande si dire encore le mot la loose c’est la loose ?

18h04 : Et c’est parti pour (surement) ce qui sera notre ultime baignade grecque ! Le paysage est toujours aussi fou et c’est chouette parce qu’on s’y habitue toujours pas …

18h05 : la baignade se passe dans le golfe de Corinthe…. Youhou

18h32 : L’eau est claire, encore, et nous n’avons toujours pas envie de l’éteindre.

19h26 : on sort de l’eau, il fait encore 34°C. On transpire de tout notre corps mais en supporte de mieux en mieux la température. J’ai peur que s’il fait que 31 en France on ait froid.

20h20 : tout le monde se prépare pour la dernière soirée grecque, durant ce temps, les 2 K démarrent les résumés.

20h27 : troisième couple ? En tout cas on en est pas loin. On dira pas les noms. Faites des paris.

20h32 : tiens il y a des tortues ici. C’est cool.

20h36 : tiens les tortues mangent de la pastèque ;

21h00 : c’est l’heure du restaurant, on est bien assit, et l’ensemble de Meze arrive :

  • Salade Grecque
  • Tstatsiki, vous aussi
  • Feta Frite (c’est pas ouf)
  • Moussaka
  • Feuilleté épinard
  • Calamar frais frit
  • Giros au porc (c’est les grosses brochète
  • comme au kebab)
  • Frites
  • Pastèque
  • Galettes grecques

C’est tout, et on a pas pu finir !!!

 

22h : on finit tranquilou bilou le repas, les jeunes nous demande un petit quartier libre, on répond qu’il pleut à Lescar !!!

22h08 : Bon Ok c’est bon mais 10 minutes

22h21 : tiens ils prennent des glaces au glacier du coin,  pourtant il restait encore du calamar.

22h23 : tous les jeunes sans exception arrivent à se demerder pour communiquer en grec, français, occitan, langage des signes, langage des canards et surtout en anglais.

22h59 : on commence et fini le bilan, on regarde dans le rétroviseur du camp et on découvre que depuis notre départ depuis Toulouse, de l’eau a coulé sous les ponts (surtout chez vous il parait), on vous rend bientôt des jeunes changés par ce périple méditerranéen –et un peu allemand-.

23h06 : un élu de la ville nous informe que notre calcul sur les m² était totalement faux, c’est totalement vrai, mais  comme d’hab’ on met ça sur le compte de la fatigue et de la chaleur.

23h07 : on pourra aussi mettre ça sur le compte de la Maison de l’Enfance, mais restriction budgétaire !!!

Minuit 14 : après avoir chassé des chiens errants (mais gentils), des chasses aux cafards, des évitements d’oursins, des observations de poissons, des papouilles aux chats, essuyer de la fiente de pigeons sur le t-shirt de Bilal, nous voilà en train de combattre le mille-pattes grec avec courage et dévotion.

Minuit 22 : Kevin entend du bruit vers la chambre des filles, arrive tambour battant, les gronde, et découvre tout en les grondant que ce sont les voisins grecs qui s’engueulent.

Ni une, ni deux, sans se démonter, elles sont quand même punies demain. Privé de vaisselle !!! Bam ça leur apprendra.

Minuit 39 : seul les tortues restent éveillés, pour les autres, la nuit porte conseil (contrairement aux agents des transport en commun d’Athènes qui portent pas conseil eux).

PS : Virginie, il y a 18 jeunes jeudi pour la piscine, Clem’ est-il libre ? Sinon je me ferai un plaisir de me lever tôt pour ne pas perdre le rythme.