Beaucoup trop tôt : DRIIINNNGGG, le réveil agresse les 13 voyageurs.

6h06 : deuxième alarme

6h12 : 3ème

6h14 : non mais debout là dedans, il faut vraiment se lever, sinon, vous allez faire “une Sasha”

6h22 : bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz, Brosse à dent électrique

6h38 : Scruich/schrouisch, bruit de serviette 

6h44 : Ziiiiiiiippppp, bruit de valise qui se ferme

6h55 : Clac, clac, bruit de mise en place des allumettes sur les paupières

6h56 : problèmes des valises et des valises sous les yeux résolu

7h04 : Chris et sa Lacomotive viennent chercher Kevin à domicile (tchoutchou)

7h20 : arrivée à la Maison de l’Enfance et mise en route des cafés. 

7h30 : Il n’en manque que 2 : BRRRRR

7h44 : Sasha arrive avec 14 minutes de retard. C’est la dernière. 

7h52 : Briefing ok, Véhicules ok, valises ok, anglais in process, nous décollons. 

8h12 : On a passé Artix, Alors c’est le moment où l’on vous dit que l’avion décolle de Biarritz et qu’on y va en Véhicule de type Mini-bus 9 places. 

9h04 : après un des trajets des plus normaux, les véhicules sont garés. On se précipite dans l’aérogare (plus petite que la Maison de l’Enfance) afin de passer le premier Check

9h05 : Un gars attend dans la file de droite, on passe à gauche, il était tchèque, on vient de passer le deuxième tchèque. 

9h06 : Tcheck sécurité où il faut enlever la ceinture, les chaussures, un rein, le portable et le faire 2 fois en dansant la carioca. 

9h12 : Contrôle sortie du territoire, rien à dire non plus. D’un ennui total, un peu comme le métier du gars du funiculaire ou une après midi scrabble avec la grande tante sourde de la famille (surtout si elle est déjà morte). 

9h13 : Elle ne doit pas gagner souvent dans les 2 cas. 

10h28 : Dernier contrôle, les billets et encore le passeport. 

10h29 : Un jeune nous dit “j’ai réussi plus de contrôle aujourd’hui que dans mon année scolaire”. 

11h03 : on attend sur le tarmac, avec Chris, on en profite pour faire la pression des pneus et se demander si c’est normal le trou dans la vitre au fond. Bon il est arrivé, il va pouvoir repartir, l’avion ça reste de la physique. 

11h06 : Nous avertissons les membres de la “team 1er degré” que certaines blagues se cachent dans le résumé. Par exemple, on a pas vraiment mis d’allumettes sur les paupières. 

11h07 : c’était des cure-dents. 

11h12 : Décollage de l’avion de type A320 néo. 

11h23 : La même version en bateau est le A320 Noé ? 

11h32 : Le commandant dit un truc, en anglais et dans le micro, on ne comprend rien. ( Même Sasha nous a regarder en se gonflant les joues)

11h33 : On demande un médecin à bord, il a dû avaler le micro. 

11h36 : On entame la descente, pas des plus agréables. Il faut vraiment arrêter de mettre les stagiaires de 3ème aux commandes. 

11h42 : SCROUICHHHH , GZIIIINNNGGG, BROUUUUUU. L’Airbus Feine un peu trop. Mais en même temps, il vaut mieux non. Pas envie de retrouver la grande tante tout de suite.

11h53 : Contrôle des passeports informatisé, tout est ok, nous voilà anglais pour une semaine. 

12h06 : Saviez vous que Catherine de médicis a fait un pacte avec la reine d’Angleterre de l’époque pour arrêter les guerres entre les protestants et les catholiques ? On lui passe le bonjour à cette occasion. 

12h07 : Saviez vous qu’en 1572, c’était déjà la même reine d’angleterre ? Elle a le même âge que Gandalf. C’est Drucker qui avait couvert son sacre. 

12h52 : Le rouge et le noir, Les frouberies de Scapin, Les misérables, L’intégrale de Daniel Pennac, Harry Potter, Tintin au pays de l’or noir. 

12h53 : on a enfin nos livres. Ils nous ont coûté quelques Euros. 

12h38: On prend le bus. On est déjà à 4 moyens de transports aujourd’hui (enfin 5 si on compte le tapis roulant)

13h02 : On est en ville, à Londres. 

13h10 : on se décide à choisir LE restaurant parmi les 362 qui se trouvent autour de nous

13h19 : les commandes sont prises avec brio, enfin c’est Sasha qui s’en est occupé, mais avec brio quand même

13h35 : les plats arrivent, pour qui est la pizza four cheese??? Jean répond ” pas pour moi, j’ai pris une 4 fromages”.. le camp commence bien !

13h48 : Chris est tout rouge, en même temps en commandant la pizza hot and spicy, il y avait des indices. Il est content d’avoir la couleur du drapeau local. 

13h53 : Thibault demande la 25 ème carafe d’eau du repas dans un anglais convenable. en tout cas la carafe est arrivée à table

15h41 : on y est !! L’ auberge de jeunesse nous voilaaaaa !!!!

17h02 : on croise un tuk-tuk Ferrari, puis un Lamborghini, puis un autre en fourrure rose néon et sono du futur, on se demande si c’est une stratégie commerciale ou s’il y a vraiment une compétition de qui aura le tuk-tuk le plus kitch.

17h17 : il nous a pas sonné, mais on est devant le gros ben

17h31 : 98% des ados voient au loin un magasin “shrek aventures” après au moins 12 secondes de négociation pour y aller, on s’y dirige.

17h33 : chouette c’est fermé! Ouf. 

17h38 : on continue notre ballade et on tombe nez à planche sur skatepark sous un pont, les jeunes nous demandent de s’y arrêter pour admirer les skateurs performer. 

18h02 : On se balade toujours autour de la Tamise. Et on se trompe de côté pour le passage piéton. C’est vraiment incroyable de rouler à Gauche. Voyons, ils passent l’arme à droite ? Ils sont Malàgauche ? ils doivent être à gauche sur les escalators ? Tant de questions auxquelles il nous faudra répondre. 

18h37 : SCROUICHHHH , GZIIIINNNGGG, BROUUUUUU, le métro freine, c’est mieu, mais moins fort c’est bien aussi. 

20h42 : après une recherche fructueuse de restauration, on trouve une terrasse les pieds dans le sable, ça fait 26 pieds sans compter ceux des chaises et des tables.

21h03 : les ribs, chicken wings, curry fries et autres arrivent. 

22h04 : direction Picadilly circus, le times square local, pour une série photo et l’achat de souvenirs. De mémoire de Secteur Jeunes, aucun souvenir n’avait été acheté aussi longtemps avant le retour. 

22h36 : dernier métro de la journée. Et dernier ascenseur. Oui pour sortir du métro on a le choix entre 123 marches et l’ascenseur. On préfèrera Koné.   

23h04 : Il est déjà minuit zéro quatre. En France !!! Nous faisons le bilan du jour avec tout le monde, même ceux qui râlent et ceux qui dorment à moitié. 

Minuit : tandis que les yeux se ferment, les plus courageux écrivent le résumé avec trop de fautes

Jour 2

4h57 : il fait jour

5h25 : le soleil se lève beaucoup trop tôt et vient attaquer nos paupières. Pierre, un Français de la chambre d’à côté nous explique avoir eu le soleil en pleine tête. Il n’a pas de pot Pierre. 

8h31 : Le réveil se réveille au doux son d’une mésange lors d’un samedi de printemps. 

8h32 : BAM un chasseur. La deuxième alarme n’est jamais aussi douce. 

8h42 : les jeunes dorment dans des lits triposés, c’est comme des lits superposés, mais à trois étages, Jean dort sur celui du milieu, du coup comme un sandwich, on peut dire que c’est le Jean bon du sandwich ? 

9h17 : tout le monde s’est rejoint au petit déjeuner, au menu : toast jambon fromage céréales confiture café jus de pomme et d’ orange

9h23 : la file du drive du petit déjeuner est à l’arrêt plusieurs minutes, re-avance et se re stop… le grille pain est loooooong, très long. Ils ont dû l’acheter à Pôle emploi. 

9h32 : Chris raconte  qu’il  a rêvé de phasmes… vous faites ce que vous voulez de cette information, mais soit vous serez dur de la feuille, soit cette info vous branche. 

9h41 : le jus d’orange est comparé à du smecta par au moins 3 jeunes, si on a mal au ventre, on sait quoi faire maintenant. Si celà arrive, on vous tiendra au jus.

9h53 : Une jeune espagnole a décidé de prendre son repas, sur la moquette. Un peu gluant et peu appétissant. # le roi Lion

10h20 : Nous partons dans le parc voisin et nous nous asseyons dans l’herbe jaune. Oui l’arrosage des parcs n’existe pas. Le grand point positif c’est l’écologie, mais c’est ni beau, ni confortable. Selon mes recherches, c’est probablement dû à la sécheresse actuelle dans le pays. Comme quoi, y’a pas qu’en France qu’on manque d’eau. Enfin en France, certains ne manquent pas d’air. Pourquoi dit-on un canadair s’il porte de l’eau et pas un cana dos ? 

Parce que s’il largue de l’air c’est pas utile, on dira alors qu’il brasse du vent. 

S’il le fait deux ou trois fois, c’est un cana bis ? Un cana ter ? 

10h21 : Ni beau, ni confortable les autres exemples : Un slip en laine, un blobfish, un vélo sans selle, une place B23 dans un avion easyjet, la salle de bain d’un formule , des crocs à talon, les lunettes de kayne west 

10h25 : ohh, un enfant en laisse

10h39 : on prend le métro, ce matin c’est Elona qui nous guide.

11h06 : on marche quelques instants et on tombe nez à pont avec le Tower bridge. on le traverse à pied… 2 fois. 

11h23 : on arrive à London Tower, on prend les billets d’entrée, de quoi picorer histoire de pas mourir de faim et on se met dans la file d’attente pour admirer les joyaux de la reine, les armures et autres reliques de l’ histoire anglaise. Il ne leur manque que David Beckham. 

midi six : on cherche Catherine, elle a du partir manger 

13h31: ohhh, encore un enfant en laisse. La règle est claire : un dragon en laisse oui, un enfant non, Un dahu en laisse oui, des frites tu m’en laisses oui, more or less non. 

14h25 : on sort de “tower of London” on y a vu pleins de choses intéressantes, certains on même pu tirer au fusil et au canon. 

15h02 : après 2 à 3 hésitations, on trouve un supermarché pour le repas du midi. Il s’ingurgite devant la Tamise.

16h02 : la partie culture est finie, on attaque les balades dans les quartiers, mais après 2 métros. 

16h14 : Camden nous voilà!! Comme les puces de Barbès ou Clignancourt à Paris mais ça parle anglais, les jeunes y font quelques achats peu utiles, en dehors de la figurine de la reine qui bouge la tête toute seule. c’est pour dire !

16h24 : des corses tiennent un stand de visite touristique, et en échange d’un scan de QR code ils nous offrent une glace, les ados s’empressent de sortir leurs téléphones pour se rafraîchir 

17h41 : Agathe nous dit qu’elle a des ampoules, et pourtant c’est pas une lumière (désolé maman et papa Agathe, c’était pour la blague)

18h05 : départ pour la voie 9 ¾… oui, on est dans cette fameuse gare où fut tournée Harry Potter, la file indienne pour y prendre une photo est interminable, il y a même une personne payée pour fournir une écharpe, faire un décompte et la lancer en l’air pour une photo avec effet speciaux !! Du grand cinéma. abraquimentombent

19h28 : les jeunes dorment en marchant, les jambes sont lourdes.  On décide de rentrer à l’hôstel, sur le retour, on prend des chemins alternatif, ce qui nous a permis de voir des quartiers vraiment sympas et des rues qui se ressemblent toutes. 

20h02 : certains prennent une douche, d’ autres se massent les pieds, c’est le moment de répit de la journée 

21h05 : On part manger au restaurant collé à l’hôtel, temps de trajet : 12 secondes. Le plus long fut de retrouver la carte de la chambre. 

21h26 : C’est pratique Google pour traduire, On était à deux doigts de manger du Haggis. 

21h27 : Non ils en ont pas, google vient de devenir votre ami et vous regardez ce que c’est et surtout la composition des aliments.

21h28 : Le serveur est vraiment très sympa mais parle ultra, very vite. Nos progrès en anglais sont réels mais là, impossible pour nous. On se demande s’il va devenir pilote d’avion tellement on comprend rien ou avion tout simplement tellement il va vite. Mais il est gentil.

21h32 : les plats arrivent, et le fish and chips est très garni. Un demi bar d’un mètre par personne. Sinon, Schnitzel, tourte et pâtes au fromage pour les champions. Local et pas mal. 

22h34 : suite au mot du jour, certains le lancent dans un trap trap londonien. C’est pareil mais on touche de la main gauche.

23h30 : les derniers partent au lit, les premiers ont déjà rejoint Morphée. 

minuit 12 : ça dort, tant mieux.

Jour 3

5h02 : Le soleil se lève, pas nous. Mais il fait déjà beau, mais on ne le sait encore pas car on dort. 

9h06 : Quasiment tout le monde est au petit déjeuner. Ce matin il y avait moins de monde, la file d’attente pour les toasts était bien plus courte et notre organisation bien meilleure.

9h08 : Jean traverse la rue. Non pas pour trouver du travail, il est trop jeune, ne cherche pas de travail et parle un anglais approximatif. Néanmoins, il revient avec du jus d’orange bien meilleur que celui d’hier dans la boutique d’en face. 

9h35 : Malko décide de rendre le poisson de hier soir à la mer en passant par des canalisations londoniennes (le poisson pas Malko)

9h49 : C’est au tour d’ Elona de rendre le poisson, elle y arrivera pas.. Ces deux jeunes resteront à l’hôtel ce matin pour se reposer. 

9h53 : Il est fort, très très fort même !!! Je ne parle pas de Teddy Riner, de the rock, ni de croustibat, mais bel et bien du café d’en face. Les anims voulaient être réveillés ce matin, it’s successfully. En parallèle, le résumé est lu à haute voix.

10h00 : Les 9 autres jeunes accompagnés de Kevin partent voir la relève de la garde. On ne sait pas si on est à Londres ou à Marseille. Chacun cherche notre dame ?

10h03 : Premier trajet en bus londonien pour ce groupe vers le palais de Buckingham. Bien évidemment on monte à l’étage pour une vue panoramique bien plus agréable, et puis ça change d’idelis. 

10h06 : On a eu le bus de justesse, heureusement car sinon : 

  • pas de bus, pas de trajet
  • pas de trajet, pas de palais
  • pas de palais, pas de palais

10h58 : Plus que 400m nous séparent de la reine. 

10h59 : 400m et 3000 personnes aussi. Certains touristes ont eu la même idée que nous

11h04 : Tiens des bandas, on se croirait aux fêtes de Bayonne. En plus, les anglais et la bière n’ont rien à envier aux festayres. 

11h05 : les festayres disent “seulement 400 m nous séparent de l’arène”

11h05 : Une musique des années 80 au loin nous appelle. 

11h06 : Incroyable, c’était pas le festival de trompette du sud-ouest mais les gardes royaux avec un répertoire très moderne.

11h07 : Les 3000 personnes semblent entendre de beaucoup plus près que nous et on devine la musique. 

11h09 : Un cheval marche, son cavalier bouge les bras. Les soldats sont prêts à marcher dans notre direction. 

11h10 : Half circle right. Traduction approximative mais la garde ne vient toujours pas. 

Est-elle tombée? Faut-il la relever ? Non, juste c’était pas le bon moment. 

11h17 : Chris profite de sa matinée de babysitting pour faire la première machine du séjour. 

11h18 : La garde arrive, elle tourne à gauche, la chaussette aussi. 

11h24 : On dessèche, la chaussette sèche. 

11h31 : Bing bang bong boung blang. C’est en même temps la musique de la garde avec les tambours et la machine à laver, avec le tambour. 

11h36 : Durant ce temps la machine est terminée et l’auberge est vide de gens. C’est trop calme… j’aime pas trop beaucoup ça… J’préfère quand c’est un peu trop plus moins calme…

12h06 : Les gardes locaux font des photos, dont l’un avec le sosie de Catherine zeta jones, on lui passe le bonjour. 

12h06 et quelques secondes de plus : Sasha accoste le policier royal pour une photo.

Elle lui demande si c’est une bonne situation garde ? 

12h07 : Il répond sobrement “You know, I don’t think there is a good or bad situation. Me, if I had to sum up my life today with you, I would say that it is first of all encounters. People who reached out to me, maybe at a time when I couldn’t, when I was alone at home. And it’s quite curious to think that chance, encounters forge a destiny… Because when you have a taste for something, when you have a taste for something well done, a beautiful gesture, sometimes the interlocutor opposite I would say, the mirror that helps you move forward. So that’s not my case, as I said there, since I, on the contrary, I was able to: and I say thank you to life, I say thank you to it, I sing life, I dance life… I am not what love! And finally, when many people today say to me “But how do you manage to have this humanity? », well I answer them very simply, I tell them that it is this taste for love, this taste that pushed me today to undertake a mechanical construction, but tomorrow who knows? Perhaps simply to put myself at the service of the community, to make the gift, the gift of self…”

12h32 : On arrive à Trafalgar square et on tombe nez à guitare sur un chanteur écossais très très bon. D’un son mélodieux, plutôt rock, il anime la foule de curieux. Les liasses de billets tombent dans son étui à guitare et comme le monsieur est dans le futur, il prend même les dons en carte bleue. Il fait beau, le décor est beau, le moment agréable… c’est donc le moment d’avoir une pensée compatissante pour les 3 restés à l’hôtel. 

12h45 : Le bon plan repas d’hier midi est reconduit, 3 pounds le menu au supermarché. 

13h : À table, les deux patracs dorment un peu plus afin de revenir plus fort.

15h02 : Tous les cafés sont bus, les dents sont lavées et go muséum d’histoire naturelle pour l’après midi. Tous, non, deux irrésistibles gaulois résistent encore et toujours à l’appel de la grande ville pour aujourd’hui. Du sommeil leur tiendra compagnie. Kevin avance le résumé en regardant “ maison à vendre” en anglais.

16h00 : le muséum est gratuit, rempli de gens de toutes nationalités. Y’a même des espagnoles. 

Le musée est grand, plus grand que l’aéroport de Biarritz.  16h12 : À droite les grands animaux, Lion, rhino, girafes… à gauche, les petits comme les souris, grenouilles et cafards. 

16h13 : Le Nion n’a jamais eu de placard ? 

16h14 : Non, le lion ne s’associe pas avec le cafard… 

16h16 : Le café ne fait plus effet, on commence à se mélanger les phrases.

16h26 : on prend un escalator qui traverse une sorte de planète éclairée de néon rouge, pas trop d’intérêt en soit, mais ça rend super bien en photo 

17h02 : On passe devant une grande allée avec pleins de papillons qu’on appellera la grande allée avec pleins de papillons

17h12 : Vincent à trouvé son espèce  préférée, c’est l’espagnole. Il en profitera pour travailler les langues vivantes.

17h19 : on s’arrête au shop du musée, certains achetés des tasses dinosaures, d’autres rien et c’est probablement le meilleur choix à faire. 

17h30 : on se rejoint au point de rdv fixé en début de visite

17h45 : le groupe : Sasha Vincent et kelyan arrivent, Chris n’est pas très content de leur retard, mais on reste béarnais, et les traditions c’est important. 

18h04 : ohhh un Starbucks, on en profite pour y boire toutes sortes de boissons, des chaudes, des froides et des tièdes, certaines avec des fraises, d’autres fraises, d’autres sans. 

18h10 : les assoiffés sortent du Starbucks, et c’est parti pour trouver un endroit cool pour savourer tout ça

18h13 : ohh un magasin Lamborghini .

18h17 : on trouve enfin un parc avec des gens dedans !!! Petit problème le portail est fermé, en demandant aux gens dedans, on nous dit que c’est un parc privé et qu’il faut une clé spéciale pour y rentrer, déçu on finira nos boissons sur un retour métro

18h30 : retour à l’hôtel, Kevin y a passé toute son après midi et il est content de voir enfin des ados en vie!

19h09 : après une pause bien mérité, la troupe démarre pour son lieu de repas du soir. Un endroit bien connu.

19h42 : on est devenu fort en métro. on trouve même des places pour s’asseoir en moins de 2 minutes. Même Arthur n’y oublie plus son sac. 

20h12 : On est retourné à Camden town pour partir dans un marché culinaire. Les jeunes choisissent entre 15 emplacements différents. Du chinois, de l’italien, du libanais, du jamaïcain, de l’afghan, chacun choisira à sa guise.

21h52 : on aurait bien proposé un quartier libre dans camden mais 25% des jeunes dorment sur place, on rentre à la maison, ce n’est que partie remise. 

22h04 : Agathe, plus intéressée par le snap que par le trajet, se prend une vitre en pleine tronche. On ne lui avait pourtant pas dit de prendre la porte. 

22h42 : on reporte le mot du jour a demain matin, c’est aussi rare qu’une éclipse ou qu’un goûter en camp, rendez-vous compte du privilège que vous avez à apprendre ça! 

23h15 : les jeunes vont au lit, les moins jeunes finissent le résumé.

A demain pour de nouvelles aventures

See u soon, have a good night 

Attention, 1 point pour la référence du 10h00, 2 points pour ceux qui ont la référence du film, 12 points pour le 19h42. 

Jour 4

*

Mise en garde, il vaut mieux voir les films d’amour de noel, les Alain Chabat, Kamellott et autres films utiles pour comprendre les résumés.

5h05 : cuicuicui, les oiseaux sont debout, les ados dorment. Le jour s’est levé, sur une étrange idée, je crois que j’ai révé, que ce soir je rêverai, que mardi faut rentrer, si ce n’était pas un rêve, j’ai tout à aimer. Ils sont 

9h14 : Malko et Elona vont mieux, la journée commence bien !!! et il fait toujours beau.

9h19 : Brrrrrrr, scritch scritch, gling, ahhhha sckrouk, bref  le petit déj se prend tranquillement 

9h25 : pas vraiment réveillés, Kevin et Chris traversent la rue pour boire un café plus fort.

10h46: on passe devant un magasin de bonbons, les jeunes en profitent pour s’y arrêter acheter toutes sortes de friandises tandis que Kevin se rend sur le magasin juste à côté pour y acheter des écouteurs sans fil.

10h51 : Kevin se rend compte que l’étui de ses écouteurs fait également batterie externe, il regrette son achat de la veille.

11h02 : les arrêt de bus londonien sont montés à l’envers, une fois assis on a la vue sur les façades de magasin et pas sur la rue, on comprend pas le but, mais vu qu’ils conduisent à l’envers, plus rien nous étonne niveau organisation routière 

11h06 : on monte dans le bus, direction Notting Hill. Coup de foudre garanti dans ce quartier. 

11h12 : jour de marché à Notting hill, on passe devant la célèbre librairie, devant un café connu mais il y a plus de tote bag et de reine en coussin que de coup de foudre dans l’air, rien d’orageux en présentiel.

11h48 Sacha Kelian et Vincent ont acheté un canard en forme de reine d’Angleterre et ne trouveront rien de mieux que de jouer au foot avec, ah huit pound le canard ça fait cher le ballon. Les lecteurs de chasse à cour

11h52 : On croise pas Julia, ni Hugh, ni les autres. Par contre, on croise Freddy qui vend de la paella. voilà une info à prendre comme elle se doit. 

11h53 : Tel un champion, freddy met le curry. 

11h59 : on remonte la rue et on se demande si on va vraiment acheter ce plateau en argent ayant appartenu à William Ward, célèbre vendeur de Charbon. Comment sait-on tout ça ? C’est marqué dans le colophon du livre vendu avec le plateau d’un mètre de diamètre. 

11h59 et demi : On le prend pas, on préfère une carte postale.

12h06 : on pense au Catering, et oui on a faim

12h07 : on passe par le métro pour aller vers un musée. 

12h45 et 53 secondes : on cherche un endroit pour manger, Kevin en tête de file se dirige vers un McDo, les jeunes jubilent. Les vrais savent. 

12h46 : et nooonnnn!!! C’était une feinte de Kevin qui a peine avoir mis un pied sur le pas de porte du fastfood, continu sa route. 

15h15 : Madame tussaud nous voilà

15h17 : comme France Gall a dit, 

Je suis une poupée de cire 

Une poupée de son

Mon cœur est gravé dans mes chansons

Poupée de cire, poupée de son

Suis-je meilleure, suis-je pire

Qu’une poupée de salon?

Je vois la vie en rose bonbon

Poupée de cire, poupée de son, bref on au musée Grévin anglais

15h19 : ohhhhh Obama et Bob Marley dans la même pièce, même si vous les avez jamais vu au même endroit au même moment, je peux vous assurer du coup que c’est pas les mêmes personnes et non pas un complot. 

15h25 : Chris est tombé amoureux de Rihanna, elle, par contre, ne montrera aucun signe d’affection. 

15h26 : Chris se rabat sur Boris Johnson, il lui glisse même un “yes cire” à l’oreille. 

15h27 : Chris hésite à prendre un photo avec la Queen ou le Queen. Il sera à la gauche de Freddy. 

15h29 : on entend des cris au fond d’un “couloir étroit et obscur, au fond de ce couloir une porte entrouverte d’où nous parviennent les accords d’une musique qui en ce lieu paraît irréelle”. C’était pas le groupe IAM mais un personnage du film Alien, rien à voir. E.T, lui, on ira le voir plus tard. Pas de Lily Allen non plus.

16h00 : c’est super bien fait, jeu de lumière, alien robotisé, Chris crois même qu’il a lâcher un pet de trouille.

16h13 : Justin Bieber, Ariana grande, david bowie, Jimmy Hendrix, pelé, Mohamed Ali, freddy Mercury, on se croirait dans un rêve après  une bonne soirée à l europub

16h27 : cire, cire, cire cire humaine

16h36 : on vous l’avez dit!!! On rencontre enfin E.T, il est toujours dans son panier de vélo. Depuis le vélo est électrique. ET redevient branché.

16h42 : on voit Shrek il est tout gros et tout vert, un peu comme un mauvais sosie de Cetelem à Times Square.

16h51 : maître Yoda est beaucoup plus petit que ce qu’on pensait, il reste malgré tout un grand Jedi. A ne pas confondre avec le super Thusday américain, qui est un jeudi.

16h52 : on se demande si on fait une poupée avec de la cire d’oreille est-ce que du coup ça devient une poupée de cire humaine

17h : musée fini, on part vers le quartier de covent pour y flâner une heure. Café pour les uns, concert et spectacle pour les autres. Le meilleur moment à rien faire de la journée. 

17h45 : 45 minutes plus tard, il est temps de faire le retour du temps libre. tout le monde est à l’heure, les quartiers libres sont fait en toute confiance. PARFAIT. 

18h02 : on part désormais vers le quartier de la city. Les buildings d’affaires. rien d’intéressant en dehors  de petites ruelles rigolotes et de l’immensité des bâtiments. 

18h06 : Chris amène un groupe au bar. Le but étant d’aller aux toilettes.

19h03: on part désormais dans le sud de Londres en bus. Direction le mercato métropolitano. on monte encore dans un bus à étage.

19h06 : On se demande si la taille des ponts s’est adaptée aux bus ou si les bus ont choisi un itinéraire en fonction de la taille des ponts. 

19h07 : On se demande aussi s’ il ya plus mauvais que Sardines Nutella comme mélange. On est pas tout le temps sur des réflexions poussées non plus.

19h08 : On se demande aussi si l’Angleterre à la même inflation qu’en France car ils semblent entrer en récession.

19h09 : On se demande aussi si les pains de mie sans croûte sont faits sans la croûte ou si elle est coupée. Vraiment, on est pas toujours des génies. 

19h10 : on se demande si la vraie musique c’est Gifi des idées de Génies ou Gifi, des idées d’eugénie ? 

19h29 : L’humanité, orpheline de réponses, est quand même heureuse de notre arrivée au marché.

19h40 : c’est un marché culinaire de la taille de l’europub, de son parking et de la terraza. On passe du temps à faire des détours, mais des fois les détours c’est bien aussi. Chacun prend son temps pour choisir son repas. 

20h06 : tout le monde est servi, pâtes pour les jeunes, indien pour Kevin et viande pour Chris. 

21h12 : après une bonne glace, la troupe reprend le bus avec beaucoup moins de questions qu’à l’aller.

22h36 : d’une voix unanime, c’était la meilleure journée du camp, de loin. Le groupe vit bien malgré 2⁄3 accrochages logiques, un rapprochement semble en cours entre deux jeunes, il fait beau, les anims sont contents et râlent pas trop, les anims qui sont restés à Pau ont l’air d’aller (même si on va vite boire un café* avec eux dès notre retour)

23h30, collé à l’auberge, les anims profitent de la wifi du pub voisin pour écrire le résumé.

23h35 : Burggg, la voisine de table lâche un rot digne d’un camionneur roumain après 2 fish and chips et 4 pintes. La prestance british vient de partir en fumée, enfin en gaz. 

Minuit : certains jeunes ont rejoint Morphée, d’autres luttent. Les anims finissent le résumé.

Petit jeu du jour : qui sans regarder 11h59 et demi sait ce que c’est que ce mot bizarre. 

Qui est concerné par le rapprochement ?

Après avoir fait vendeur de charbon, quel fut le métier de William Ward ? ( 1/ Maire de la ville d’Oxford, 2/ commandant du régiment de parachutiste du débarquement, 3/ créateur de la FIFA)

*boisson non contractuelle

Jour 5

Nous avons oublié beaucoup trop de mots dans le résumé d’hier, donc on vous propose un résumé en partenariat avec les ados!!! Bonne lecture !

0h38: Une alarme incendie retentit, les dormeurs dorment, les autres paniquent.

0h40: Fausse alerte, les dormeurs dorment encore les paniqués ont le feu vert pour dormir.

0h41 : Les paniqués sont contents d’avoir le feu vert et pas le feu tout court.

Nuit

5h21 : Un voleur de voiture fait sonner une voiture, ou un étourdi, réveil du moins agréable, mais on se rendort assez vite, plus de bruit que de mal.

5h35: Un camion poubelle passe dans la rue, deuxième réveil de la journée.

8h30 : Les réveils de certains sonnent, les autres…  non.

9h03: Tandis que Elisa se rend compte qu’aucun réveil n’a sonné dans sa chambre, elle s’occupe donc de réveiller tout le monde. 

9h06 : Elle se met donc en place pour la chorégraphie de “don’t worry be happy”

9h07 : Bon en vrai elle dit “réveillez vous”. Moins funny. 

9h15: Le petit déjeuner se déroule plus vite que d’habitude mais toujours aussi tranquillement.

9h50: Les dents sont brossées, les corps lavés; la journée peut commencer.

En vrai, elle avait commencé depuis moulte temps, mais juste pas la nôtre. 

10h15: Direction le British Museum en somptueux bus londonien 

10h35: Oh ! Au loin, nous apercevons du haut de notre étage le Musée. ENFIN ! 

11h01: Les contrôles sont passés et les jeunes arrivent enfin dans un des plus grands musées de Londres. A noter que la politique anglaise a décidé de le passer gratuit pour tous. C’est un choix de politique culturelle des plus agréables permettant de rendre la culture accessible à tous. 

11h17: L’heure de rendez-vous est fixée, nos jeunes aventuriers sont prêts à partir pour une nouvelle découverte de musée. le 3ème du séjour. 

11h36: Spoiler: La fameuse pierre de rosette n’est rien d’autre qu’un très gros saucisson gravé au compas entre deux cours de hiéroglyphes et le repas à la cantine. 

11h40: Mais du coup pleins de questions nous viennent, si la pierre de rosette existe, est-ce que le caillou de salami existe? Et le gravier de bacon? Et la roche de chorizo? Le granit à Ward ? La dale de Béatrice ? 

Midi six : On croise un chat momifié, il s’appelle Wrine. Nous saluons Cat-Wrine.

11h41: retour de la visite on fait l’appel : “Pierre de saucisson?  Présent!  Pierre de choriso?   Présent!  Pierre de salami?  Non?  Et j’imagine que Pierre de bacon n’est pas là non plus.  Toujours ensemble ces deux-là”

 12h21: L’aventure touche enfin à sa fin nos jeunes se rejoignent et c’est reparti pour un tour de métro, zépartiiiiiii 

13h27: Shoreditch, nous voici! C’est un quartier avec énormément de friperies, street art et stands de tout genre, mais vraiment. On n’aurait pas le temps de tout visiter en une semaine, on abuse un peu, quoi que…

13h35: Enfinnnnn on mange, chacun choisit son stand, ça sera tacos pour les uns, poulet riz pour d’autres et paellas pour Kevin, noix de coco en dessert.

14h12: Digestion ! Rien de mieux qu’une aire de jeux, les jeunes font passer leurs repas avec l’aide de tyrolienne et autres attractions du genre.

14h36 : Oups, oh non Kelyan ! Je crois qu’il est parti vers New York .

14h54: On continue notre balade digestive en passant par des ruelles ou des graffeurs locaux exercent leur art, c’est cool a voir, on trouve même des fonds de bombes par terre pour une micro initiation improvisée. Londres est marqué d’un “64”, et ça c’est plus cool. 

15h03: Arrêt au stand!!! On recharge en eau et on repart visiter le quartier .

16h43: Petit temps de shopping dans un autre croisement.

17h32: Certains achètent des objets de muscu… bon peut être ont-il envie de faire leur bodyrentrée, qui sait ? 

18h45 : On rentre en métro à un seul étage, contrairement au bus. Mais “MIND THE GAP BETWEEN THE TRAIN AND THE PLATFORM PUTAIN ! “

18h53: Nous rentrons à l’auberge pour enfiler une tenue “un peu moins moche que d’habitude” même si certains estiment être assez class en jogging et claquettes-chaussettes ou tongs, en même temps on est à Londres, plus rien nous étonne. 

20h15: Les jeunes arrivent à MAMAMIA le restaurant italien du coin. On aurait pu penser que c’est un resto spécialisé dans les abats, que néni ! 

20h17: la troupe esr enfin assise, prête à commander leur repas du soir. Au menus,  des pizzas, des pastas, et des burgers très peu italiens. 

20h30: Les entrées sont enfin arrivées, chkrrr chkrr le saucisson est dévorés puis le jambon du pays aussi est déchiqueté par ses prédateurs. Pas de rosette? pas de pierre. Pas de palais, pas de palais. Pas de Palais, pas de rosette. Pas de rosette, pas de pierre. Pas de palais, pas de palais. Pas de Palais, pas de rosette. Pas de rosette, pas de pierre. Pas de palais, pas de palais. Pas de Palais, pas de rosette. Pas de rosette, pas de pierre. Pas de palais, pas de palais. Pas de Palais, pas de rosette. Pas de rosette, pas de pierre. Pas de Palais, pas de palais. 

20h40: Plus rien sur le plateau d’antipastis. Plus de palais non plus. 

20h45: Kevin et Chris imitent les jeunes qui posent des questions inutiles : T’as réservé le métro d’aujourd’hui ? Est ce que tu sais s’il y a des toilettes à côté de Big Ben ? Est ce que l’eau de Londres est- elle potable ? Est ce que tu penses que dans le bus il y a des prises bluetooth ? Est ce que tu penses que l’hôtesse sera française au retour ? Est ce que tu penses que les gardes royaux ont des semelles orthopédiques ?  Est-ce que tu penses que les tomates en hiver sont espagnoles aussi ? 

21h00: Les plats sont enfin servis !! Les jeunes vont pouvoir se régaler, les pastas à la carbonara pour certains, des pizzas pour d’autres , est le plus étonnant est à venir Jean nous commande un burger et des frites pas du tout italiennes pour un restaurant transalpin.

21h37: Toutes les assiettes ne sont pas vides à contrario des ventres de notre groupe 

22h30 : Bilan du jour, prévision du programme de demain et écriture commune du résumé 

trop tard et 6 minutes : au lit, on finit tout seul le résumé.

Jour 6

Londres jour dernier

4h42: on dort.

5h14: kelian se retrouve, mais dort toujours

6h32: Agathe se gratte la joue mais dort toujours

7h21: pas de camion poubelle,ni d’alarme de voiture, ni de mouette metaleuse, ni de chasseur, rien de tout ça. Juste du sommeil, ça tombe bien, on en avait besoin, Morphée nous a fait passer des bons moments. 

9h03: réveil pour 1 animateur et 8 enfants, les autres ont décidé la veille de faire une grâce matinée, les autres iront voir le musée de Sherlock Holmes.

10h30: chez le groupe des grasse matineurs, ça se réveille doucement. Chez les autres, on se prépare à partir pour une matinée des plus productives. 

10h42 : On est dans le bus, il fait chaud même dans le bus. On en profite pour vous dire que les bus, et les bâtiments sont très peu climatisés. Soit c’est écologique, soit c’est qu’il pleut tout le temps. Il fait 30-33°C tous les jours. C’est, pour des anglais, très différent de leurs journées habituelles. Du coup ils boivent des pintes de bière toute la journée. 

10h43 : pourquoi des pintes ? pour ne pas gâcher l’eau pardis.

11h12 : Pourquoi pas des demi ? On ne sait pas, la taille normale c’est la pinte. Ils ne posent même pas la question (c’est un ami qui nous l’a dit). 

11h12 : dans la vie où on fait un vrai truc : On arrive au musée Sherlock Holmes. Pas de chance,  il fait chaud et il y a 25 minutes d’attente au soleil. On rebrousse chemin.

11h25 : On part dans la rue d’oxford street, on cherche à prendre le bus 15. C’est le fameux bus à étage mais en vintage. Les derniers en route pour Londres. 

11h26 : premier bus numéro 15. C’est un bus neuf. 

11h27 : Deuxième bus 15, ah non c’est le 9.

11h29 : troisième bus, toujours un bus récent. Dommage. 

11h49 : On part se balader. On passe devant le Savoy. Un célèbre palace Londonien. 

11h52 : C’est dans cet hôtel que fut tourné une partie de Pretty Woman. C’est aussi la seule rue de Londres où l’on roule à droite. 

12h12 : on arrive maintenant dans le quartier de Soho. Un quartier parfait pour manger et faire les boutiques. Et aussi, on mange et on fait les boutiques ?  coïncidence, je crois pas! 

12h45: après 30 minutes de négociation avec les 3 dormeurs, le brunch sera un McDo.. c’est contraire à nos principes, mais les jeunes n’en démordait pas, et puis Chris préfère qu’ils aient quelques choses dans le ventre pour assumer l après midi 

15h30: réunification des deux groupes à “the Beatles crossroad”, vous savez la pochette de vinyle des beatles sur le passage piéton

15h45: après 15 minutes de timidité, certains ados décident de prendre la pose, pile poil 53 ans jour pour jour après les vrais Beatles !!!! Incroyable non???

16h24: Kevin et Chris ont besoin d’un café, les jeunes eux, d’un jus de fruits, ça tombe bien, un super café/bar nous tend les bras, et en plus ils ont des wc!! Que demander de plus, peut être la WiFi ? Yes WE got it, the password is flatwhite, ur welcome!!

Une heure de détente plus tard: c’est les gosiers réhydratés que nous continuons notre visite londonienne, direction south bank ( quartier où se trouve Big Ben et London eye)

20h24: le repas sera une girafe, ou un truc comme ça, girafe étant un restaurant semi thaï semi américain et complètement bon!! Tout le monde a terminé son assiette, c’est un bon critère. 

21h10: repas terminé, Thibault s’est même endormi dans son assiette, c’est pour vous dire. 

21h30: balade digestive au pied de big ben, les bâtiments et la grande roue sont illuminés, rien de mieux pour y faire les dernières photos du séjour et clôturer cette semaine sur un paysage magnifique

22h25: on prend le métro pour rentrer à l’ hôtel, les ados font la course dans un grand escalator en panne, histoire de mieux dormir. C’est Sasha qui arrive première en haut des 180 marches.

minuit : Petit résumé, grosse fatigue, Bonne nuit à tous.

Londres les résumés