5h : Il est 5h, Palois s’éveille. Bref tout le monde est levé chez lui pour le grand départ

6h : les anims arrivent en dernier mais avec gris la tempête, Julien à bien pris le petit dej, au top merci.

8h35 : On arrive à Toulouse airport (on bosse notre anglais) !!! le mini-bus  a bien tourné et battu son record de 2017… il a dépassé Lannemezan. Petit café au starbuck (toujours notre côté américain…)

9h12 : on passe 4 contrôles (bagages, billet, sortie du territoire, re-billet…) bref on est au top.

10h12 : on n’est finalement pas en avance mais Thibault décide de perdre son billet d’avion, histoire de mettre du chalenge. Heureusement John (qui doit avoir un autre prénom) nous sauve la vie, et réimprime le billet. OUF

11h15 : l’avion décolle.

12h15 : l’avion atterrit, entre temps on a changé d’heure.

12h26 : on passe au-dessus de la vendée, on tient à dire qu’on a vu le papi d’Arthur dans son jardin, mais canicule ou pas, on a vu qu’il n’avait pas mis de slip. OUI avec les changements d’heure c’est incompréhensible mais bon….

12h29 : on est à Londres, c’est un peu trop grand, beaucoup trop grand mais on a vu le sosie de la reine d’Angleterre (voir le Facebook du secteur Jeunes)

12h32 : tiens une boutique harry potter. Menant nos jeunes à la baguette, ils n’iront pas. Du balai !!!

16h45 : on change de gate, puis de door, et hop on grimpe dans le Boeing, on peut même faire une blague en anglais à Lisa l’adorable hôtesse de l’air blonde… de 55 ans… elle rigole à la blague, l’anglais doit pas être si mauvais. A tous les rageux ….

17h 28 : on recharge les portables dans l’avion, à ce rythme, il faut 1 an pour charger la batterie de la tesla.

18h39 : Ho apéro, on nous apporte un jus et des gâteaux salés pour nous ouvrir l’appétit, ensuite suivra le poulet ou les pâtes. Et du lait aussi, mystère !!!

19h19 : Mehdi va aux toilettes

19h20 : au vue de la puissance de la chasse, les déjections sont au minimum en chine, au mieux sur la lune.

20h12 : on nous amène une glace, au vue de clim ultra-froide de l’Avion, ils ont dû les conserver à sans congel.

21h 14 : on vient de remarquer un problème dans les placements des places dans l’avion sont abc- def – hjk…     Pourquoi y’a pas de place i ? si une personne à la réponse. ..

22h 26 : on vole à 14000 pieds d’altitudes, pour une température extérieure de – 75 °Fahrenheit et une vitesse de 800 milles à l’heure. Le système impérial va être difficile à apprivoiser.

19h35 : on se pose, bon les heures sont pas du tout bonne mais le décalage fait de ce résumé un calvaire.

19h49 : on passe l’immigration, 45 min d’attente, c’est long mais il parait qu’on a de la chance. Surtout que la file s’est rallongée au fil du temps.

20h20 : on récupères enfin nos valises soutes, une gentille âme nous les as rassemblé. Cœur sur toi gentille âme inconnue.

20h30 : la douane, une formalité, elle vérifie les bagages, mais en fait les vérifient pas.

21 : on prend notre navette jusqu’à l’hotel. Le véhicule est plus accueillant que son chauffeur.

21h20 : Le chauffeur nous abandonne, finalement, il embarque d’autres passagers, c’était dans le contrat mais il aurait aussi nous dire «  je reviens dans 5 min »

21h28 : Les amortisseurs nous abandonnent aussi. A chaque trou, on joue au tape-cul. Si ça continue les taxis vont nous rentrer dedans aussi.

22h 04 : tiens, l’Empire stade building, la trump tower, Times square, en fait on a tout vu, on repart demain en France ?

22h 31 : on est à l’hotel, aussi pratique que pratique, mais le sera notre ami.

23h40 : (mais 5h50 en France), les gourmands on avalé une part de pizza du pizzaiolo du coin. Bonne et remplissante.

Bonne nuit, enfin bonjour pour vous. A demain pour de nouvelles aventures, on va dormir, avec le décalage de 6h, on est debout depuis 25 h… aie.