Lundi :

La montée à Paris

6h30 : Les animateurs arrivent à la Maison de L’Enfance,

6h45 : Après une excellente conduite de Valérie (devenue notre chauffeuse  attitrée depuis les USA) nous arrivons à la Gare de Pau, de nombreux jeunes nous attendent. Chouette on n’aura pas à les attendre ceux-là.

7h02 : On attend toujours Thib ainsi que Zoé et Kylian.

7h04 : Ouf, tout le monde est là… même le Lacaou avec qui on covoiture le train. Eux vont à Bordeaux puis Bruxelles.

7h36 : le train est parti depuis 12 minutes et on n’arrive enfin à savoir si on doit aller en haut ou en bas. Bon les valises en haut et les enfants en bas.

7h58 : on est à Orthez et tout le monde est à sa place. OUFFF

8h30 : une pause s’impose !!! Les anim du Lacaou nous rejoignent pour le café.

9h42 : bon il roule à 326 km/h, voilà J

11h20 : on mange avec  10 minutes d’avance sur 11h30.

12h13 : le train est à l’heure, on est donc devant la gare Montparnasse… il y a du monde, Infernal.

12h 29 : tandis que les uns vont à l’INJS (institut National des jeunes sourds) à pieds, les deux vont chercher les tickets de métro pour ensuite prendre un bus direction l’hébergement.

13h49 : il manque des chambres, un langage de sourd s’engage avec la secrétaire mais tout rentre dans l’ordre. L’entente cordiale au final.

15h02 : après un court moment solennel avec les règles du camp, nous nous séparons en 3 groupes pour les activités de la journée.

15h20 : Lucie et 13 jeunes partent au centre Pompidou pour une excellente visite culturelle.

15h30 : Chris part lui aux puces de Saint-Ouen, il chine !!!

15h32 : Kevin, lui, va au Panthéon avec un troupeau suivant. Puis pour un petit tour au bord de la

Seine.

18h28 : Sixtine part à 2 pas faire les courses du petit dej’, on bataille pour le café mais tout va bien.

19h : la théorie veut qu’on se retrouve au champ de mars. La vérité fera qu’on se retrouvera à 20h plutôt avec des mésaventures de bus …

20h : on se retrouve au champ de mars, le 29 juillet

21h : on mange un kebab à peu près correct, cela sera notre meilleur Kebab de la semaine, on est lundi.

22h15 : on grimpe dans la dame de fer, objectif 2ème étage avec les jambes (et un peu les bras pour se hisser du haut des 674 marches)

22h20 : ho hisse. Plus que 568

22h29 : Ho hisse. Encore 530

22h39 : 1er étage. Les plus courageux continuent la montée impossible, les autres profitent d’une vue assez magnifique.

23h12 : on est enfin au deuxième, le temps de voir les Pyrénées enneigés et hop on redescend déjà, on a un bus à prendre quand même.

23h49 : on attend le bus, on monte, bon bah on descend. Une engueulade arrive entre le chauffeur et des passagères. Arrive la brigade de la RATP : le bus ne partira pas. On nous annonce même que c’est le dernier bus du jour… Aiiiiiiieeeeee on est à 1h de marche. Mais on nous demande d’attendre un peu.

Minuit 15 : on nous annonce un noctibus mais pas ici, plus loin… assez vaste comme explication

Minuit 31 : ouf, un bus numéro 49 arrive, on se faufile dedans et il faut dire qu’on est bien serré dans ce bus, chante les aisselles, chante les aisselles…

Minuit 39 : enfin on respire, on arrive dans 2 arrêts mais enfin il y a un peu de place. On peut même écarter nos doigts de pieds. Un luxe.

Minuit 48 : on descend, plus que 3 minutes de marche. Les paupières sont lourdes dans ce Paris toujours aussi grandiose.

1h12 : au lit tout le monde, et Arthur n’a rien perdu aujourd’hui. Bravo à lui.

 

jour  2 :

 

Mardi

Le paris sportif

9h00 : on se lève, il est tard mais on sort d’une courte nuit de sommeil. Le lait chauffe, le soleil rentre méchamment dans notre rétine mais 31 béarnais sont à Paris.

9h30 : tartines, brioches, Nutella, beure, lait sans lactose. Le peuple mange.

10h02 : le café est là, on a galéré à l’avoir. Pendant ce temps les premiers ont fini et partent se préparer pour la journée.

10h39 : on se rejoint en bas et nous découvrons un homme payé pour tourner l’arrosage automatique afin de ne pas arroser les humains de l’INJS.

11h01 : On décolle enfin, programme de la journée : Champs Elysées et Paris plage.

11h45 : les groupes pour le quartier libre sont faits, les grands en autonomie, les moins grands sont accompagnés par les animateurs. Nous faisons la remontée des champs tout en passant devant 28 camions de CRS. Les traces du tour sont encore là : Gradins, barrières, EPO et panneau arrivée dans 500m.

14h00 : tout le monde au point de rdv….. sauf le groupe de grands…

14h02 : Zoé, voulait faire offrir un cadeau à la Ville de Paris décide d’y laisser son pull.

La Maison de l’Enfance a donc : une chemise en Grèce, un sac à Monaco, un pull à Paris, un ballon à Perpi, un bâton de ski droit à Artouste, un mini-bus à Lannemezan et enfin une chaussette gauche à Nantes.

14h12 : les voilà enfin, on refait deux groupes, un part acheter notre casse-croûte, l’autre cherche the place to be for eat.

14h31 : Pain aux céréales, fromage en tranches, jambon, dinde, chips avec exhausteur de gout, compote bref un pique-nique made in Secteur Jeunes. Pour l’horaire du repas, on est aussi sur du Made in Secteur Jeunes.

14h58 : il pleut non ?

14h59 : euh je ne sens rien.

15h00 : Ohh vite à l’abri les enfants il pleut vraiment en fait.

15h20 : on décide d’annuler Paris plage et on se replie à l’INJS, un groupe profite de l’occasion pour aller faire une échappée dans un skateshop…oui le même que l’an dernier, les autres rentrent… au programme foot sous le préau couvert, jeux de société et préparation du repas du soir (croque-monsieur)

18h06 : ATCHHHHOOOUUUUMM, Théo s’enrhume, il a pris un méchant petit pont au foot.

18h58 : Chris gagne à « Make n Break », un jeu passionnant à base de bout de bois colorés qu’il faut assembler dans un temps imparti. Du fun

 

19h : courses et croques monsieur sont prêts. Le melon est coupé (les doigts vont bien), les kinders pingouins sont au frigo.

 

19h38 : à table, tout le monde se trouve une petite place et mange ce repas d’exception, après la

prière bien sûr.

19h46 : Ma boss me demande de faire attention aux dépenses, rassures-toi, on a eu -20% sur la Lamborghini.

20h12 : tout est avalé, le réchauffement climatique a fait disparaître les pingouins.

21h19 : on se regroupe pour le départ vers le ciné, le Gaumont parnasse. HOOOOO un jeu de mot dans le nom du ciné, trop ouf…  il est à Montparnasse et c’est un Gaumont comme chaine.

22h 02 : on est en place, les films démarrent, au vu des avis des enfants, cela fait passer la déception de Paris Plage.

23h59 : au pieu, demain Paris sera magique.

 

 

Paris Jour  3 :

 

09h15 : 91.6% des réveils du groupe se mettent à sonner, la mélodie d’ensemble est inaudible, heureusement qu’on est à l’INJS.

09h31 : les premiers pointent leur nez au petit dej’ tandis que les derniers se réveillent…

09h38 : hummmm !! Mais il est trop bon ce pain, Sixtine est allée à la boulangerie chercher du super pain bien frais. Un pain à la découpe tout bon.

09h47 : le Nutella se termine, les fruits ont un gros succès aussi.

10h34 : 3 groupes se forment, au programme, Louvre, Palais de Tokyo ou Sacré Cœur

10h48 : Les 3 groupes partent chacun vers son activité, on se retrouve tous à 14h45 devant la cité des sciences

Palais de Tokyo :  

12h00 : un des groupes arrive au Palais de Tokyo, malheureusement le fameux décompte de la fin du monde qui se trouvait a l’entrée du musée n’est plus… tant pis on entre visiter l’expo.

12h32 : on se balade dans les différentes pièces et étages où une dizaine d’artistes contemporains exposent leur travail, il y en a pour tous les goûts, de l’orque géant décomposé à des sculptures de femmes en papier mâché en passant par la salle des objets rouges…. Les jeunes prennent des photos, tout le monde est content, on finit par faire un tour à la librairie du musée avant d’aller manger.

13h35 : pour ce groupe à Monop’ se fera le repas. Sandwich .

Louvre :

11h06 alors qu’on attend à l’arrêt de bus local, un petit vieux vient demander de l’aide pour une réparation d’ordi. Le bus arrivant dans 10 minutes, nous sommes invités à aider le réceptionniste de l’hôtel voisin à faire marcher la souris. Comme dirait le conseiller SFR  « avez-vous éteint et rallumer la machine ? » du coup maintenant ça marche, pour les 7 jeunes présents, un coca pour leur patience.

11h21 : on n’a eu le bon bus, et nous sommes devant la plus célèbre pyramide d’Europe.

11h23 : Pas de chance, c’est fermé, trop de monde aujourd’hui pour le Louvre, à la limite si on fait une réservation sur internet sur le champ, puis on l’imprime en payant par carte sur internet (ce que la carte de la ME ne peut pas faire) on a une petite chance. Bref on laisse tomber et on part se balader dans le premier arrondissement direction la canopée des Halles.

12h21 : après un petit quartier libre dans la zone on part chercher un lieu de repas.

12h48 : on passe devant Black and white d’Ibra TV. Bon, pour les parents pas assez à la page il vous manque des références You Tubes. On ne conseille pas le personnage mais il est connu.

12h51 : on se rabat sur le libanais local, très bon  avec des fallafels pour les uns et des crêpes salées pour les autres.

13h39 : métro num°7  direction La villette.

Montmartre et Pigalle.

11h08 : première escale à Décathlon pour acheter une pompe à ballon.

11h10 : nous sommes pressés. A la caisse et hop.

11h45 : deuxième escale en bas du mont des martyres. On a compris le sens de « martyres » en montant des dizaines, des centaines, des milliiiiiiiiiers de marches (Bon ok on exagère un peu ! Mais pas beaucoup !

12h : Face à face avec le Sacré Cœur, c’est l’heure du quartier libre pour que chacun profite de la visite à sa manière.

12h40 : A taaaaaable ! Bon… Pour être tout à fait honnête… la consigne du « pas de chaîne de restauration » n’a pas été respectée. Elle a été squeezé par pure mégarde. Les jeunes ont quand même bien mangés.

13h30 : « C’EST WIL AIME !!! », « Hein ? Qui ? », « Mais Wil aime ! Tu le connais pas ? Il a 1 Million de Followers sur Insta ! » . Bref. On est au Playground de Pigalles, en compagnie de Wil aime, de notre ballon de basket regonflé à bloc et de jeunes en folie !

13h47 : Les garçons se déchaînent sur le terrain, entre drible, faute, penalties… ah non. Ça c’est au foot ! Bref, ils s’amusent !

On entame une séance photo digne des plus grands mannequins avec les filles. On arrive bientôt au 10 followers sur Instagram. Youpii !

14h10 : C’est l’heure de partir. Direction la villette & sa cité des sciences et de l’industrie.
14h45 : c’est l’heure de la réunification, oui comme dans Koh-lanta, oui, on va la faire à chaque fois cette blague…#humourderepetition  #pasdinspi  #lesmeilleuresblaguessontlespluscourtes

14h52 : tous les groupes sont là, enfin presque, les premiers vont donc au planétarium tandis que les suivants vont à l’expo robot.

15h45 : temps libre dans le musée laissant chacun aux ateliers préférés.

17h : hop retour du quartier libre des 27 jeunes. Certains rentrent se reposer à l’INJS et d’autres restent pour 40 min de plus au musée.

18h32 : après 15 min de marche, on passe dans une magnifique rue pleine de restos, et hop on est à bon port.

 

18h44 : Kevin rentre des courses, au menu ce soir : pâtes bolo, fromage râpé ou parmesan et compote au dessert.

19h11 : Arthur se propose pour cuisiner des  pâtes, les animateurs l’aident et au final tout est prêt pour 20h45. On se rapproche d’heures normales.

22h : point du jour et temps de jeu.

23h15 : au lit la compagnie et à demain pour de nouvelles aventures….

 

 

Paris Jour  4 :

 

Jeudi 1er Aout

9h : les animateurs se lèvent et vont au Petit dej’ alors que les enfants sortent des bras de Morphée avec plus ou moins de facilité.

9h28 : c’est parti pour le petit dej’, on gère de mieux en mieux, surtout qu’on comprend enfin la cafetière.

9h42 : tout le monde a presque fini, un coup de balais et la troupe se prépare pour une journée de folie.

10h32 : bon le rdv était à 10h35 en bas, on n’y sera jamais, 2/3 détails à gérer encore.

10h45 : bon on est tous là, on explique le programme de la journée. Pour les parents lecteurs de ces lignes vous avez juste à lire la suite pour le savoir.

11h01 : la troupe prend le bus 27 direction Notre Dame de Paris. Bon c’est chaud, mais c’était encore plus chaud lors de l’incendie. En plus on s’en rappelle, on était en soirée ados durant ce rude évènement pour les catholiques et pour l’histoire de France.

Ah ! On vous a pas dit ! On a eu un contrôle de titres de transport de la RATP ! Devant le nombre de personnes à contrôler et le tas de billets à contrôler, ils ont préféré nous faire confiance et nous souhaiter une bonne journée , et surtout, nous dire que Sixtine était un super prénom ! RATP CŒUR SUR TOI <3

11h42 : on a fait le tour 2 fois de l’ile de la cité, le prix au M² y est de 25 000 € pour un appartement normal (le prix d’un studio de 11M² à Pau).

12h : « On réserve le Bateau Mouche ». Une phrase que le capitaine crochet aurait pu dire… à une virgule près.

12h02 : on se sépare, le bateau est réservé pour 20h50 pour un coucher de soleil inoubliable.

12h25 : la séparation est arrivée, 3 groupes se forment.

 

Le Basket :

12h59 : on part manger dans une sandwicherie nommée Black and White. On avait un jeu de société qui s’appelait comme ça, bon ça n’intéresse personne. Sinon c’est un endroit créé par un Youtubeur célèbre : IBRA TV, on y mange c’est bon, voilà.

14h : après une longue attente pour 2 burgers manquants, on part vers des belles aventures sportives. Métro 7.

14h49 : on descend et on rejoint le play-ground à 10 min à pied. On traverse Aubervilliers. C’est l’une des villes les plus pauvres de France et malheureusement cela se voit avec de nombreuses personnes sur le trottoir, beaucoup de vendeurs de maïs grillés, des vendeurs d’aliments inconnus. On pense que personne ne déclare la TVA…

15h02 : on y est. C’est parti pour 2h de basket intense dans un playground grand et beau. Le sol est en beau parquet, il y a un bar, des espaces détentes, bref le paradis.

15h49 : après 2 pauses, des paniers magnifiques, la combinaison  flip-flap et 2/3 fautes d’Arthur ça repart pour un deuxième quart temps (AHHH il fallait bien qu’on parle de notre tutur national, sinon ses fans sont déçus).

16h : Les filles intègrent  le Game, Elona marque 1 panier tandis que Jiovanna marque les esprits, il manque de la puissance pour arriver a amener le ballon à la bonne puissance.

17h39 : on a largement dépassé le temps impartit, du coup on rentre en changeant de chemin. On croise 3 rats morts, un bidonville et enfin un canal de la villette bien pollué. Encore une fois pour ces jeunes palois il est difficile de découvrir les parties des villes moins glamour et permet de relativiser sur le côté Idéal de Paris. Même choquante cette vision est importante à connaitre dans leur construction personnelle et leur connaissance des villes.

18h12 : on reprend le métro direction l’ile de la cité. Heu on va quand même prendre une petite glace, question de faire descendre la température corporelle après ce basket endiablé.

19h12 : on est là, mais en retard.

Skatepark de Bercy :

12h47 : deux choix se proposent au groupe, soit on mange dans un resto, soit on mange pour un peu moins cher et on prend un gouter cool à 16h

12h48 : le gouter cool plaît au groupe, en plus on passe devant un franprix, on s’y arrête acheter des sandwichs, soda, et chiiiips

13h22 : après 3 minutes de marche + 13 de métro + 4 de remarche, on arrive enfin au skatepark de Bercy

13h24 : on trouve une place sympa pour manger, une belle vue, du soleil mais pas trop, bref c’est trop cool, tout le monde profite de son repas.

13h48 : sandwichs avalés, on fait les 10 mètres qui nous séparent du skate Park en 1seconde24 et c’est parti pour une aprem de ride intense et graffiti

14h22 : Chriiiiis il y a un spot de parkour* ultra connu on peut y aller ??? (le spot est lui aussi a 10 mètres du skate Park, donc oui mais on fait attention.

*Parkour = terrain de jeu des yamakasi**

**Yamakasi = le film

14h28 : Je les accompagne pour voir le spot, le parkour c’est un sport un peu dangereux quand même. Ouf il y a un « club » ou plutôt un groupe d’amis qui connaissent les lieux et qui conseillent les jeunes… ça craint rien, les jeunes s’éclatent, enfin s’amusent quoi.

14h42 : Qui veut faire du graff ??? Moiiiiii !!! On décide d’écrire un gros « BILLERE » de 6 mètres de long, tout le monde participe et s’appliquent à réaliser notre graffiti.

16h34 : on n’avait pas dit qu’on faisait un goûter cool ??

16h58 : 2 magnum amandes, 3 calipo cola et 3 glaces qui crépitent : oui, celles qui  pétillent dans la bouche !! Puis on retourne au skatepark

17h24 : Gabin se fait coacher par des grands du skatepark, il est à deux doigt de rentrer son tricks.

18h30 : il est temps de rejoindre les autres groupes.

Shopping rue Rivoli

12h43 : en attendant le budget pour le repas, les animatrices profitent d’une séance massage fort agréable ! « Sarah ? Tu peux appuyer plus fort ? AAaaaaah ! Parfait » , « Euh Amélie, un peu plus bas. Non non, moins bas ! Un peu à droite. Pas trop, pas trop ! Aaaaaaaah ! Parfait »

12h57 : massages finis, budget récupéré, restaurant trouvé ! C’est partiiiiiiii

13h13 : Après 25 minutes de marche, nous voilà arrivés à Happy Caffe ! Le groupe est enthousiaste et affirme un franc BONJOUUUUUR en entrant. Le gérant se lance alors dans l’ambiancement du groupe.  Battle de bonjour entre lui et son collègue. C’est son collègue qui gagne. D’ailleurs, il regrette que les prud’hommes ne soit pas pour les employeurs !

13h25 : Tous les sandwichs sont prêts, boissons et desserts aussi. Une petite ristourne en plus et on est fin prêts à manger. Enfin presque.

13h31 : Ca y est ! On s’installe au jardin des tuileries pour manger tranquillement à l’ombre des arbres.

13h49 : Un pigeon s’est lâché sur la chaussure de Lucie : Fou rire numéro 1

13h52 : Un pigeon s’est lâché sur la cuisse d’Axelle : Fou rire numéro 2 !

13h52 bis : Lucie et Axelle changent de place. On fait fuir le « Cageon », un oiseau ressemblant autant à un pigeon qu’à un canard. D’ailleurs, on aurait aussi pu l’appeler Pinard.

14h30 : Quoi ? Les WC sont payants ? 1€50 ???? Non mais 0,70€ c’est trop cher aussi. Allez ! On va prendre un petit verre ce sera plus sympa de payer un verre pour aller aux toilettes que de payer pour aller aux toilettes.

15h45 : Quartier libre !!!!! (Non, on n’est pas rentré à Pau entre temps. On est  juste libres, dans un quartier). Le groupe se divise en 3, et c’est parti pour les emplettes !

17h45 : Visite d’un atelier d’artiste. Ancien squatte. Superbe !

17h30 : Oui. On fait un petit retour en arrière. On a eu une petite blessée aujourd’hui. Les escalators auront eu sa peau ! Non en vrai, ils ont juste égratigné son genou et son coude.

18h45 : Après midi au top ! Le groupe est ravi !

 

19h30 réunification

On mange sur l’ile de la cité ce soir, PN made in Maison de l’Enfance puis bateau mouche sur la seine. C’est beau et en plus on voit à 22h la tour Eiffel scintillé.

22h30 : on papote devant le square et on fait plein de rencontres chouettes. Les jeunes sont intéressé par la vie parisienne et en profite pour demander aux jeunes parisiens le récit de leurs vies. On pourrait détailler tout ça mais il est tard et on veut dormir.

Minuit : tous au lit, a demain la compagnie.

 

Fin de journée, demain arrivée prévue vers 20h30, on recherche une âme charitable pour déposer Sixtine vers le Centre-Ville et les 3 autres animateurs à la Maison de l’Enfance. En plus des parents gentils, nous serons regardants sur la propreté et la qualité de la voiture. Nous acceptons limousines et autres transports luxueux.