Jour 1 : bienvenue en vacances. 

L’avant camp : imaginez un camp à préparer avec deux anims sur 3 à remplacer dont un la veille,oui le deuxième Kevin a un programme trop chargé et oyanna s’est cassé le pied. Chris arrive donc au pied levé contrairement au pied d’Oyanna qui lui ne bouge plus. 

En plus y’a 1 jeune à rajouter car un autre est tout covidé en ce moment. 

Des sardines à trouver, un mini bus aussi.

Bon du stress mais on y arrive encore et toujours. 

8h02 : les premiers enfants arrivent, leurs valises aussi. 

certains en ont aussi sous les yeux.

8h23 : premier café en communauté

8h43 : un enfant arrive avec une valise plus grosse que lui, on se demande s’ il a pas ramener sa famille

8h44 : ou alors la valise est normale, c’est juste l’ enfant qui est trop petit. Effet d’ optique…

9h12 : les duvets sont chargés dans les véhicules. Enfin pas ceux de la moustache. Des parents sont d’une aide précieuse pour jouer à Tetris ou pour nous applaudir à chaque valise chargée. 

9h48. Deuxième café. 

10h10 on part, les minibus sont aussi bien chargés que l’italien qui a gagné les JO au 100 m. 

10h12 : tel un cheval, un jeune nous fait un refus d’obstacle, il ne souhaite plus partir en camp. 

Son sac est au fond du camion, il restera avec nous ( le sac pas l’enfant) 

Midi 06 : salut katouille 

12h25 : ça fait 4 aires de repos que Kevin nous dit “on s’arrête à la prochaine”. 

12h53 : c’ est la bonne cette fois-ci, pour sa défense, le café y est meilleur. 

13h14 : troisième café, Raph demande quand même un chocolat chaud qu’il ne recevra malheureusement jamais.

13h28: on aperçoit un naincendie au loin.

13h33: encore un naincendie…

13h36: troisième naincendie, en espérant qu’il y en ait pas autant que ceux de blanche neige, sinon la région de Perpignan ne fera pas long feu…

13h40: on croise la naine sandy qui fait du stop mais celle là elle compte pas.

14h36 : ehohh l’ ienne!

On lui fait coucou , elle nous met un vent. 

14h47 : on double un camion qui lui même double un autre camion (rien de mieux à raconter à ce moment de la journée)

15h16 : Chris est en train de saigner des oreilles, aya Nakamura, wejdene, eva Queen et maintenant pnl… même habitué à écouter des musiques actuelles, pas sûr qu’il survive à cette épreuve 

15h24 : un enfant demande “c’ est qui lienne?

16h10 : sous le soleil nous arrivons avec la belle vue du lac, les montagnes en arrière plan. Et bammm on tourne à gauche et on voit Bruno, l’incontournable boss du camping qui nous prête 5 beaux emplacements pour les 4 prochaines nuits. Et oui ça fait quand même 8 fois qu’on vient à Perpi, enfin à Vinca ( allez voir sur Google c’est vraiment beau).

16h12 : monter des tentes avec des rafales de vent à 60km/h c’est un bon challenge pour commencer le camp. Il faut de la concertation. 

16h21 : on décide de rajouter des pierres dans les poches des enfants les plus légers pour éviter d’en perdre. On pensera à les enlever avant d’aller se baigner sous peine de jouer à couler couler. Un remake de la bataille navale. 

16h32 : les tentes sont montées, les trottinettes aussi, le camp peut enfin commencer

16h35 : Lana nous explique qu’elle est “claustrophique”, sûrement un variant catastrophique de la claustrophobie . 

18h12: tous au lac, les enfants ont pas pied, oyanna non plus, enfin plus qu’un..

On poste des photos sur Instagram et en story sur Facebook. Allez voir. 

18h14: la liste de nos ados préférés est donnée au maître nageur.. ” donc vous c’est le C.A.M.P perpignan ?” . Comme c’est pas le nom de notre asso on vous propose quelques idées de noms d’associations avec ces initiales : 

-Comité d’accueil de mineurs perturbés 

-Championnat Amical de Motoculteurs pedalotractés. 

-Centre d’accueil de mi Grands petits

-Club aviation manuellement propulsé ( simplement un club de lancer d’avion en papier ) 

-Capitainerie d’amarrages de marins pompettes

-Centre d’accueil de microbes de pied ( autrement dit un pédiluve) 

-Crapaud à motricité Partielle

-Caison de allaison de Manbon Payonne. ( en vrai c’est la maison de salaison de jambon de Bayonne mais après quelques bières) 

18h32 : Raph, sur le bord du ponton, garde la serviette d’ Alex, il décide de pousser, Maël un peu trop près du bord pour le prédateur…. Ce dernier s’agrippe à la serviette qui suivie de Raph plonge aussi dans l’ eau… Résultat : Alex est encore mouillé et n’a pas d’autre serviette pour la semaine.

19h : pour cause de Covid, ils doivent changer l’eau du lac. Ils la remettront pour 11h demain. On sort donc et c’est parti pour les douches, et on fait des courses. 

19h02 : oui d’habitude on mange au snack du lac mais cette année le recrutement est compliqué pour le resto snack. Seul le resto est ouvert. 

19h05  : bon en vrai personne ne retire l’eau du lac. A part Lancelot des fois.. c’est juste les heures de surveillance de la plage. 

19h30: les douches se vident, l’apéro soft et le repas se préparent

19h33: les ados ont déjà mangé tous les aperikubs goût jambon. 

19h45: le paquet d’aperikubs est encore quasi plein, à croire que les goûts jambon sont les seuls bons… les goûts olive verte sont très bons aussi pourtant. 

21h45 : grand démarrage du grand jeu de Raph. Un jeu musical qui ferait pâlir les plus grands animateurs tv.

22h05 : on remarque que seul kevin est bon pour deviner les musiques de films, que raph réagit beaucoup quand quelqu’un devine dragon ball z, et alex beaucoup aussi mais surtout quand il perd. 

22h17: dans un élan jamais vu dans l’histoire du blind test, le pied de Kevin n’a jamais été aussi proche du nez d’alex .. ça fait mal.

22h47 : un homme est dans l’eau du lac (sûrement lance). Pas de surprise, c’est pas un jeune de chez nous. Soit il se baigne, soit il pêche. Soit il pécho mais on espère que c’est pas ça…

23h04 : on fait le mot du jour, point positif, point négatif….point positif de Chris : la blessure d oyanna (bisou oya jtm)

23h10: bizarrement la moitié des gens sortent le même mot que celui d’avant… 

23h27 : une fille part au WC avec tout le stock de PQ, mais vraiment tout, les 12 rouleaux… elle nous explique que la grosse commission est parfois pleine de surprises (désolé pour ceux qui petit dej)

23h42: le stylo laser de Daniel pointe VRAIMENT super loin. On vient d’éclairer proxima du centaure. 

23h50: les dernières dents sont en cours de nettoyage et vraiment il fait bon. Le vent se calme, les yeux se ferment… Une belle journée se termine. 

00h04 : il fait frisquet quand même. 

00h56 : Bruno (le chef du camping) passe nous voir en voiturette de golf. Ça papote. 

00h37: fou rire collectif sur la blague du Mambon Payonne.

1h02: Kevin aime se doucher propre…

Jour 2 

*Pour ceux qui suivent, remplacez le mot “prédateurs” par “près du bord” sur le résumé d’ hier. Le correcteur orthographique est taquin.

4h32 : Il fait froid

5h16: vraiment froid

5h48 : aglaglagla

6h32 et 32 secondes : un enfant sort de sa tente, Kevinmalgré son peu d’heures de sommeil, l’entend. 

Vous connaissiez Louis de Funès, désormais vous connaissez L’ouïe de finesse. 

7h45 : un réveil sonne mais personne ne sort de la tente, à part des ronflements

8h11 : il est 8h11, Presque 12. Mais en plus les heures ça change tout le temps. Hop on regarde la montre a une certaine heure et bam quelques temps plus tard ça change déjà. Comme dirait perceval : le nord, suivant comment on est tourné ça change tout.

8h 22 : on lance le petit dej sur l’unique table du camping. C’est un beau moment où faute de réchauffer les corps on réchauffe notre moral avec un repas des plus parfait. Malheureusement faute de casserole le lait est froid. Le laid est froid aussi. 

8h32 : tartines grillées à la plancha. Lait, café, cornflex et corn rigide, pâte à tartiner…. 

Demain on démarre les petits dej salés.

9h48: la troupe des 36…euh 35 billerois se dirige vers le mythique AQUA GLISS 66 (à  lire avec la voix du mec qui fait la pub de batterie 64 au cinéma)

10h02 : on arrive à l’AQUA GLISS 66, des jeux gonflables sur l’ eau, des bouées, fabrice eboué. 

10h42 : ouverture exceptionnelle de la planète. C’est une immense boule gonflable de 8 m de haut où nous montons par des échelles pour ensuite s’accrocher sur une plate-forme à mi parcours avec comme objectif de mettre le plus haut possible pour la faire tourner. Peut-être que pour vous ça ne veut rien dire du tout mais pour nous ça veut dire beaucoup, ça veut dire qu’ils étaient heureux d’être là parmi nous. même sikevin a faillit faire chavirer la planète 4 fois.

10h38 : Raff tombe, comme d’hab.

11h12 : 1 h de chutes et d’ entraînement intensif plus tard, les enfants improvisent des courses en 1 contre 1. Le surveillant de l’ AQUA GLISS 66 voyant ça décide de nous défier… Il gagne, c’est normal il est sur son terrain, on lui propose une revanche sur Billère en octobre au lancer d’enfant de maternelle. Arthur, on peut prendre ton frère? Arthur est un jeune du camp. 

11h28: devant le tollé général et le manque d’enfants à lancer, on décide de demander de créer un aquagliss 64 sur le gave au niveau de là passerelle. 

12h06: Catherine nous dit qu’il reste 10 minutes. 

12h10: Raff perd sa cheville sur le parcours. il a gagné une glace, malheureusement pour lui celle-ci ne se mange pas.il rejoint le clan très sélect des animateurs comme Oyanna ayant des problèmes de pied. Oscar pistorius veut postuler il paraît. 

12h20 : après d’émouvants adieux avec l’AQUA GLISS 64, retour à l’emplacement 42. On se rince, on se change et on repart vers des aventures encore plus belles. 

12h34: la belle équipe fend les routes catalanes pour se rendre à Castelnou (élu 7ème plus beau village de France) promis c’est Stéphane Bern qui l’a dit donc ça doit être vrai… sauf s’ il nous a berné.

12h54: La team Kevin s’arrête à la boulangerie pendant que la team Raph, Chris et Alex s’arrêtent faire quelques emplettes dans un supermarché local. 

13h12: waouh c’est beau, la route est belle, le paysage est beau, les ados font leurs meilleures stories Instagram. 

13h28: nous voilà à Castelnou.

Pour que vous puissiez imaginer, on se croit un peu dans un roman de Marcel pagnol, les petites ruelles, le soleil, les grillons. 

13h29 : on croise Marcel bagnole, le garagiste… on s’y croirait.

14h36: après un passage aux 7ème plus belles toilettes de France, nous pique niquons. 

Kevin à acheté du pâté en croûte, Alex se régale, Chris et raph moins…

14h42: pastèque, saucisson, jambon, pain, pique nique des plus normal. Mais dans le parking d’exception d’un village d’exception que nous découvrirons en descendant dans des rues pittoresques. C’est beau tout plein, on regrette de n’y être passé que pour le repas. Pour les ados la mini rando de 8 minutes fut un calvaire. Fragiles enfants. s’ ils savaient comment on allait à l’école a leur age

15h02 : retour direction le camping, après 2 minutes 21 de conduite souple de Chris, 5 enfants sur 8 dorment.

15h37: on arrive au camping et nous entamons le moment le moins intense de la journée. Il consiste de manière simultanée à ranger le campement, à ranger l’alimentation,à boire du café et à mettre des maillots de bains. On a pensé à mettre des ketchups de bain mais le mou tarde. 

15h38 : on fait aussi la vaisselle du petit dej. Il est étang. ceci étang dit, on se fait aider par nos fidèles ados motivés

15h45: tout le monde se prépare pour la baignade. le temps est bon, le ciel est bleu, et on a chaud.

16h00: on se regroupe pour partir…

16h07: on part. oui les filles étaient encore en retard.

16h26: la baignade se déroule sans encombre sous le soleil catalan et avec une vue sur les Pyrénées si belles. , 

16h38: certains regards dont nous ne citerons pas les propriétaires commencent à se tourner vers de jeune vacancières arrivées tout récemment.. c’est très drôle d’observer les rituels de séduction des ados, mais pour le prochain camp on vérifiera la date des temps de parade nuptiale.

18h02: Kylian et Daniel se lancent sur une décoloration… au pire on rase tout.

18h45 : Daniel est plus roux qu’avant, Kylian lui, a été plus soft. il a juste quelques pointes de mèches… rousses aussi. on avait prévenu que cette histoire sentait le roussi.

18h46: faudra faire attention à la prochaine baignade..  les roux coulent,

c’est la roux tine..

19h: on est au restaurant, enfin au snack.. plutôt au snakorant ou restaunak comme vous voulez.

19h24. : on démarre les boissons . Génial 

19h25 : vroum vroum… euh pardon, gloup gloup

19h32 : on attaque un repas riz, poulet, sauce forestière. Un repas que nous notons 8 fourchettes sur une échelle pas encore déterminée.

20h06 : douceur glacée en dessert. C’est un lion glacé. La crinière reste dans la gorge. 

20h12 : il reste du rab de glaces, on lancent un quizz pour les distribuer  aux vainqueurs, à la question “en quelle année a était crée la maison de l’enfance” kalya répond sûre d’elle “1925” ,pour info on vient de fêter les 40 ans de l’ asso.

20h20 : on paye, et quartier libre de 40 minutes afin de laisser les animateurs avancer sur le résumé et Alex préparer la veillée. 

20h41 : un jeune met le son d’une tondeuse à cheveux pour faire croire à une coupe surprise. Martin réagi et nous explique que c’est le même son qu’une moissonneuse battoneuse. Rien à voir garçon, c’est ni une moissonneuse-batteuse mais bien une tondeuse tout simplement. Heu pour la partie battoneuse on a imaginé une machine qui lance des battons sur des chats qui vont piquer la bectance chez les gamelles des chats voisins.

Sinon ça peut être une machine à créer les bâtonnier dans tribunaux 

21h04 : c’est au tour d’Alex de faire le jeu du siècle. Le meilleur animateur de jeu entre Alex et Raff pourra manger demain. Bon le perdant aussi.

21h14 : premier jeu, Maël ne gagne pas. Bon il râle. Pour une fois que c’est pas Gabin qui râle.. en général il râle tout le temps mais cette année je pense qu’on a dû avoir son cousin qui lui ressemble beaucoup mais avec le mode gentil.

 21h22 : le deuxième jeu est remporté par les gagnants. C’est un savant mélange entre un combat de sumo et d’unijambiste. oya aurait sûrement fait des ravages à ce jeu.

22h14 : une étoile filante est observée par la moitié du groupe.  c’est génial on a tous fait le vœu d’avoir un nouveau minibus en 2022. En vrai c’est un piètre mensonge la fameuse comète était visible hier mais comme on a oublié de vous en parler hier donc on le dit aujourd’hui.

22h38 : le mot du jour se fait, une belle journée se termine dans la vallée du conflent. 

23h05 : Toutes les dents se lavent. Et c’est le moment que trouvent les jeunes pour commencer des grandes discussions philosophiques. On papote…

23h30 : bon là ça suffit. Évidemment la place des jeunes dans la société moderne et la diversification des moyens de transport pour plus d’écologie m’intéresse mais au lit. Il fait bien nuit. 

00h08: toujours pas de visite de Bruno, nous commençons à nous inquiéter

00h23: crispette en s’endormant. une manière comme une autre de relâcher la pression.

00h25: kilian et daniel ne chuchotent pas, donc on rousse-pète. 

Jour 3

8h22 : le jour s’est levé, le vent est un peu calme, la nuit était plus tranquille que la veille et moins fraîche. 

9h12 : lancement du déjeuner qu’Arthur annoncera comme incroyable à ses parents. 

Au menu , à même la plancha : 

  • Une casserole de lait froid puis chaud.
  • Du pain qui grille
  • Des œufs brouillés 
  • Du bacon

A même la table : 

  • un reste de cornflex 
  • Du nutella sans huile de palme 
  • De la pâte à spéculoos 
  • De la confiot 
  • Pas de miel contrairement à certaines croyances.

9 h16: on va acheter du miel demain, près d’ici il y a un excellent et reconnu miel .

9h18: cette technique qui s’appelle «  on en met le maximum sur la plancha » nous vient tout droit de New York. En effet lors d’un projet en 2019 de 8 merveilleux ados, nous sommes partis dans la ville qui ne dort jamais et là bas notre petit déjeuner se passait dans un dîner (À prononcer à l’américaine) qui sur la même plancha mélange  bacon, œufs , pain perdu ( french toast comme ils disent), pancakes… du coup on fait de même à notre manière. 

9h25 : Maël demande s’il reste des œufs embrouillés. Ça commence en beauté.

9h37: le petit déj salé a fait des ravages, les peaux des ventres sont bien tendues.

11h21 : départ pour le super u d’Ille sur Têt, rien de plus qu’un super u classique, a part que celui-ci est à ille sur tet. 

Midi 06: c’est le cœur lourd qu’on apprend que le 5 janvier 1589, Katy perry

Midi 7 : on est sûr de la blague Running gag depuis notre premier résumé de camp il y’a 8 ans maintenant. On parle évidemment dans tous les résumés à midi six de Catherine de Médicis. Bon blague pourrie mais nous, ça nous fait rire de devoir retrouver de nouvelles blagues à chaque fois.

13h31 : on pique-nique cette fois ci sur des tables, mais on a gardé le parking a proximité, les ados on trop aimé le repas d’ hier, on voulait pas les décevoir.

13h56: fin du pique-nique avec une très belle vue d’en dessous sur notre destination, les orgues de l’Ille sur tet, qui seront surement plus impressionnantes que le super U de cette même ville.

13h56: la têt est ici le nom de la rivière et non d’un truc vital posé en général sur les épaules mais qui peut être perdue, en l’air, dans les nuages, dans le cul, de pioche, dans les étoiles, haute, U , ou de turc.

13h57: d’ailleurs aujourd’hui, raff a enfin réalisé qu’on n’allait pas voir des orgues dans une église locale mais bien des roches sculptées en forme d’orgues par le vent et l’eau ( en soit c’est beaucoup plus complexe que ça mais il faudrait un résumé entier pour donner une explication complète).Bref, raff est un nigaud à défaut d’être un igloo bien qu’il soit frais comme disent les jeunes. 

14h12 : on démarre la rando ultra longue, d’au moins 800 m, mais ça monte un peu. On croise des sculptures sur le chemin. Comme tous les artistes il a fait des sculptures sur le thème des animaux, d’autres sur des machines d’époque et d’autres enfin sur des nus particulièrement flatteurs. Les ados rigolent, et oui l’âge n’aide pas. 

14h24: après au moins 17 minutes de marche, nous voilà au milieu de rien, il fait 34 degrés, le climat méditerranéen assèche le paysage. Nous sommes sur un décor minéral. Il fait chauddd. Bon la rando n’était pas du tout dure. 

14h26: après un ultime tournant à droite, nous voilà à la guérite de contrôle des billets. Une dame toute seule au milieu de rien nous rappelle que le préfet vient de demander le masque ici. 

14h31: je lui demande donc à quoi sert le pass sanitaire, le fait d’être moins de 50 personnes,  d’être environ 30 dans un espace en plein air de 2 hectares, qu’il fait 34 degrés. Elle me répond que c’est la faute au préfet qui avec le même pass sanitaire autorise les discothèque à ne pas avoir de masque et que tout le monde a le masque sur le site des orgues. .. Je me dit que la réglementation Covid m’interpelle éternellement par son manque de logique. 

14h32: puis comme je suis lancé sur ce point je vais continuer mes anecdotes. Le directeur de jeunesse et sport au niveau ministériel a envoyé un mail mardi expliquant que les animateurs n’ont plus besoin du pass sanitaire dans le cadre de leurs activités et de lire le décret qui en parle ( on en a pas encore besoin en structure) . Le département lui croise la loi et le mail et même en faisant appel à des juristes ne comprend pas le mail du directeur national. On est mal barré. 

14h33: puis comme je suis chaud sur le sujet, en septembre les mineurs devront avoir le pass sanitaire pour faire des activités en dehors du centre de loisirs ( vaccin ou test qui sera payant) et évidemment je ne ferai pas un programme de vacances en fonction des choix (que je respecte quel que soit le choix) des parents lors des vacances d’octobre. Je me vois mal demander 50€ de plus ( pour payer le test)  pour emmener un jeune au ciné ou refuser un autre à l’accrobranche s’il n’est pas vacciné. 

14h37: tiens 35 degrés , pas d’ombre mais c’est beau. On passe devant d’immenses cheminées en pierre façonnées par la nature et l’érosion.

14h38: on arrive sur un plateau, on croise une dizaine de personnes. Aucun n’a le masque, on suffoque, on l’enlève. On le remettra juste pour repasser devant la dame du guichet. 

14h49 : après un tour du site géologique et après quelques papotages agréables avec des inconnus, nous entamons la descente. Il fait toujours chaud mais ça descend alors ça va. 

14h55 : on rentre au camping, et au programme: mise de maillot, café et papotage. 

15h12: Daniel se passe une deuxième couche de décoloration, il passe du roux au blond, et pourtant on ne parle pas de bière. Jean-Luc, Leffe pas traîner ton fils

15h24: un groupe se prépare à partir à la baignade habituelle, et un autre part avec raff au skatepark de Prades qui rappelons le, est la ville de notre premier ministre. 

15h29: du côté du lac, ça part en plongeon synchronisé latéral gauche.. un échec. 

15h29: côté skateparc, ça part en figure à peu près aussi impressionnante qu’au lac, mais sur des trottinettes… pas d’inquiétude les petits chouchous portent tous un casque pendant la ride.

La sortie se déroule sans encombres, sans compter un rider local un peu trop encombrant sur le skateparc. bon comme le maître nageur, lui aussi était à domicile, mais il se la pétait beaucoup plus. nous on espérait qu’il se pète le genoux, mais dieu en a décidé autrement. 

15h66: Norah essaie de percer sur Instagram pour la 287ème fois de la journée. La seule chose qu’elle perce c’est nos timpants. 

16h39 : Lana reçoit un message de son papa. Suite à une chute terrible au trampoline parc, il doit passer des radio de son Mollet, Lana se demande si il sera sur France Inter, NRJ ou radio païs

17h43 : Suzanna a mal à le l’oeuil (pas de fautes de frappe). Un garçon lui aurait il taper dans l’oeuill

18h07 : entre une partie de Baby foot et une défaite au Ping Pong, les jeunes croisent un écureuil. Il est bien ce camping. 

19h24: nous montons à bord de nos 4 fidèles destrier : raph pilote Black panther, Chris conduit Tipex,  Kevin drive le blanc mais nil, et Alex chevauche le blanc ket, il avance pas trop c’est un veau (le mini bus, pas Alex)

19h46: “oh une mouette” … c’est une grue Océane… pourtant aucun chantier en vue. 

19h53 : ohhh des chevals !! On lui explique que c’est des chevaux, Ottman répond que ça ressemble beaucoup à des chevals quand même.

19h54 : ho des lasagnes. Ça ressemble là aussi beaucoup à des chevals. En plus haché certes

20h12: nous voilà dans le petit village de Millas.. ça fait beaucoup de fesses (blague anglais Lv1). 

20h38 : on arrive au restausnak. changement d’ambiance radical, on passe du calme à la tempête mais plus au niveau sonore du coup…

20h42 : kaïs s’endort sur la table, il dormira jusqu’à la fin du repas.. mais il a quand même manger, ils sont fortiche ces somnambules, notre meilleur fou rire du camp

20h57: le repas est servi, hamburger, frites, les portions sont copieuses et c’est bon dans la bouche, bref tout le monde est content

21h13: Mathis tombe de sa chaise. Bien fait l’acrobate. Ou l’accro bête. 

21h46 : au dessert c’ est Mr freeze, ottman en prend un, ça devient vite un sirop (blague de bilingue)

21h53: le combat du siècle a lieu dans le lac de millas, un serpent surgit dans l’eau et attrape un poisson, c’est impressionnant

Qui a gagné selon vous ?

On attend vos pronostiques dans les commentaires !

Réponse dans le résumé de demain.

22h01: ottman a un “torticouli” on imagine la sauce tomate sortir du cou.

22h02 : il va faire tout noir !

22h03: pas de réponses. s’il vous plaît faites voir le film “RrRrr” à vos enfants, ça nous attriste que personne n’aie la référence de cette réplique mythique.

23h24 : retour au camping, les dents pipi et au lit, les enfants on pas trop l’air fatigués mais il fait tout noir, et nous on a un résumé à écrire on les motive a l’être assez vite

23h50 : on entend une télé au loin, l’ouïe de finesse reconnaît Stéphane Plaza.

23h52: d’ailleurs une maison équivalente s’est vendu 227 000€ dans le même quartier pour vous donner un ordre d’idée. Oui la télé est un peu forte. 

23h55 : Gabin sort des WC, il nous annonce qu’il serait bien d’appeler le plombier dès la première heure demain.

00h16: Chris ose lâcher un grand chut au voisins qui faisait un peu trop de bruit à son goût.

00h17: bon en fait il pensait juste que c’était un de nos enfants, la boulette… Diams si tu nous écoutes.

00h20 : si vous pensez que nos blagues sont nulles, imaginez toutes celles qu’on a pas osé mettre dans ce résumé.

00h28 : Maël coupe du bois, la tronçonneuse bien rouillée, chers parents pensez au wd40 la prochaine fois. 

00h53 : bruno passe nous faire coucou toujours accompagné de sa voiture de golf, un peu comme Oui-Oui mais en plus barbu

1h25 : Maël a coupé 136 arbres… pas très écolo le type.

1h26 : il vient de découper Pablo qui devient un homme tronc. 

1h43 : Kylian chut! 

2h26: plus d’essence dans la tronçonneuse, Maël vient de transformer le camping auparavant rempli de végétation en terrain vague. Bientôt un parking géant inchallah ou un casino tout dépend du repreneur.

Jour 4

Et bien sûr, c’est le serpent qui a remporté la ceinture de champion du monde !

Félicitations aux personnes qui ont bien misé! Et oui, le poison l’emporte sur le poisson !!

Félicitations, vous remportez un bon d’achat de 7€ chez roc éclair. 

(Modalités à voir en magasin // valable à partir de 25.00€ d’achat)

9h : le jour se lève avec une température des plus parfaites. Un ciel bleu qui contraste avec la pluie de la veille. Oui on ne vous l’a pas dit mais il a plus jeudi. Pas de quoi submerger le programme de nos 31 champions.

9h12 : raff se réveille dans l’ autre sens, le mystère plane, certains enfants aussi. 

9h20 : nous sommes en plein petit dej sucré salé et les 24 œufs et 36 tranches de bacon se font dévorer plus vite que d’une salade de salsifis. 

Personne n’aime les salsifis, à part un mec en 1973

9h40: on prend un café des plus parfait qui nous réveillera pour les 12 prochaines années. 

10h18 : le concept de “je fais semblant de faire la vaisselle” persiste

10h12: deuxième café, et mise en maillot des plus lentes. et non pour une fois on ne parle pas des filles.

11h24 : le premier d’une longue série de plouf. Et oui on est sur un temps incroyablement beau et un lac incroyablement . 

11h28: Kevin découvre les lives instagram avec le compte du secteur jeunes. Il enchaîne les boutades comme à son habitude et divertit les petits comme les grands. oya décide de nous rejoindre sur le live 

11h42 : entre deux lives Instagram, Alex dans une lutte acharnée avec Raff l’emmène dans l’eau avec lui. 

11h42 et 20 secondes. Tout le monde remonte, sauf la chaîne de Raff. 

11h46: le maître nageur nous dégote un aimant accroché à un fil pour remonter le précieux bijou. 

11h52: tel l’équipe de France à l’euro, c’est un échec des plus cuisants. 

11h58: on décide de passer au plan lunettes de plongée. C’est soit ça soit on attend novembre pour la vidange du lac. Il en a besoin pour sa voiture, lui qui habite à la montagne. 

12h01: premier plongeon de Raff qui touche le fond mais ne remonte pas sa chaîne. 

12h04: tentative de Kevin qui touche lui aussi le fond, ne ramène pas le précieux métal mais tombe nez à ouïe avec un poisson. Quand L’ouïe de finesse rencontre L’ouïe de survie. 

12h06 : Essai de Catherine qui Henry 4 fois. 

12h10: Alex dans un élan de bravoure saute et touche l’eau. C’est déjà ça.

12h21: ça commence à être long et sous les applaudissements de Chris, qui est plus intéressé par trouver une bouée que pour le collier, Alex se lance tête baissée dans une dernière tentative désespérée, et cette fois-ci c’est la bonne. Il ramène non pas un poisson mais bien le cadeau de l’arrière grand-mère auquel il tient beau cou. quel sauveur!

12h32: c’est l’heure de se sortir la tête de l’eau pour aller à la douche. On se prépare pour la deuxième partie de journée. 

13h20 : on démarre les courses au Super U local. On a fini le petit déj à 11h. On se dit que le repas de midi ne sera jamais à midi. On prend le temps, les heures n’ont plus d’importance, on profite. 

14h20: on grimpe sur les hauteurs de força Real. Un point de vue magnifique à 15 km de Perpignan. 

14h52 : à table, oui on se la joue à l’espagnole. tranquilo gringo. On a mangé dans le hall ombragé d’une petite chapelle au sommet, et oui cette fois le critère du parking n’a pas pu être respecté. Au menu melon, cacahuètes wasabi, sandwich, chips, Turon, raisin, pêches rondes  et d’autres plates

14h57: les enfants aperçoivent un incendie au loin, nous pouvons donc en conclure que cette sortie, c’était le feu.

15h08 : en voiture Simone, Zoé nous demande qui est Simone, on lui répond que c’ est une expression. Elle réfléchit et nous répond qu’ elle a pas compris, du coup en voiture Zoé

16h25: on passe devant un immeuble en construction, Oceane nous dit ” regardez l’ hirondelle”, c’ était une grue..

16h45: suzanna nous demande si demain nous irons à “souper ou”. On dirait bien qu’elle n’a pas encore totalement saisit le nom du magasin dans lequel nous faisons nos courses depuis plus ou moins le début du séjour… ou peut-être qu’elle voulait se la jouer elle aussi a l’espagnole. finit les repas à 15h.

17h35: sortie au famoso skatepark de Perpignan avec notre fine équipe de cascadeurs. Les figures s’enchaînent, et les premiers contacts se créent avec les rides locaux, bien sûr après que Gabin ait fini de râler à cause du gros niveau de ceux-ci.

Finalement tout le monde a profité un max, et un jeune champion de 7 ans vainqueur du championnat de marseille (selon gabin) nous a distribué des stickers de ses sponsors. On était tous aux anges, enfin non on était toujours au skatepark, mais vous avez saisi l’idée.

19h13 : on improvise un quartier libre dans Perpignan, le temps de trouver un restaurant qui peut accueillir 35 personnes pour un budget modeste, c’est pas du gâteau, mais plutôt du burger.

19:45: les ados reviennent tous avec une langue rouge, on pensait qu’ils se l’étaient enfin tourné 7 fois dans leur bouche avant de dire n’importe quoi, mais ils s’étaient juste tous acheté un granité fruits rouges. donc fausse alerte.

19h50 : on se rend compte qu’un enfant est particulièrement de très mauvaise foi quand il a faim. 

20h25 : arrivée au resto en périphérie de Perpi qui est d’une qualité passable mais d’une lenteur premium. Les serveuses ont l’air plus recruté pour leur plastique que pour leur organisation et les cuistos sont d’une incroyable désorganisation. Bon pas grave, on passe un bon moment en compagnie d’un groupe de musique dans le resto voisin . 

22h21 : il reste un brownie, Lilian brownie? Vincent Brownie ? Clara brownie???

23h26: retour des plus tardifs au camp dû à un service des plus tardif. 

23h45: premier trajet passé dans le calme, les ados sont tous fatigués de cette dernière soirée passée dans cette belle région (snifff). Le mot du jour sera donc effectué dans le minibus à l’aise, enfin pour ceux qui ne dorment pas encore.

00h02: arrivée au camp. Même fatigués, les jeunes trouvent quand même le moyen de s’agiter à cause de leurs chargeurs de téléphones qui disparaissent comme par magie. tous leurs dûs seront retrouvés, mais demain, parce que nous on commence à choper fatigue et le résumé ne va pas se faire tout seul.

00h16 : on pense à Sixtine

00h32 : Daniel arrête de chanter !

00h39 : Louise, tu viens d’aller pisser il y a 3 minutes, comment tu peux encore avoir envie. 

00h41 : Bon Maël chut!! 

00h47 : kylian le snap!

00h58 : salut Bruno 

1h10 : le chargeur de Vincent est vraiment bien, le portable de Chris est à 86% en même pas 30 minutes, c’est beau le progrès.

Demain retour vers 18h à la Maison de l’Enfance. Enfin si tout va bien.

Perpignan 2021 !! Le résumé