Paris Jour 1 : ALERTE SPOIL, on est arrivé à Paris

La veille à la Radio : « c’est une info « France info » le trafic est suspendu à la Gare Montparnasse. 70 trains sont à l’arrêt »

La veille du départ à 22h04 : un papa inquiet téléphone…. OUF notre train n’est pas annulé.

La veille du départ à 21h78 : les animateurs se demandent si le trafic est aussi démantelé Gare du Nord. De plus avec nos mini bus les problèmes de traffic on connais

6h00 DRINGGGGGGGGGGGGGGGG, réveil en sursaut, c’est juste le réveil rétro qui vient me réveiller. Bon en vrai c’est la musique douce de l’I Phone mais je ne savais pas comment écrire la musique. Lalalalalalalalalalalalala c’est moins parlant. Serait-ce une fausse note de ma part dès le premier résumé.

6h01 : OUI j’ai un I Phone, et alors ? Les ados m’en vu basculer du côté Pomme de la force avec étonnement.

6h02 : OUI je démarre le résumé en racontant ma vie. Et alors, quelqu’un veut qu’on règle ça aux mains ?? Heu enfin je choisirai, je veux pas tomber sur un papa trop Gaillard ( ou une maman), j’ai beau aller à la salle pour le moment la seule chose que j’ai pris c’est 35 € par mois en moins sur mon compte.

6h40 : Mon Taxi arrive, entre temps, j’ai regardé BFM (on juge pas)  et tous les trains roulent normalement, et le ministre des transport à dit «  On ne laissera personne sur le carreau ou sans solution »

6h43 : mon téléphone sonne, voilà, un appel manqué pour la personne au bout du fil

6h57 : il est 6h53, l’horloge de la voiture est en avance, du coup moi aussi

7h01 : Le monsieur de l’accueil que nous appellerons Achille nous convoque, oui le TRAIN EST SUPPRIME.

7h06 : le stress monte, les 4 fantaisistes (les 4 animateurs) font une demi réunion de crise entre les enfants qui arrivent au compte-goutte et les questions aussi compliquées que :

  • Quel est le poids d’un cachalot nain ?
  • Combien il y a-t-il d’atome dans un humain ?
  • Les Anglais peuvent-il bronzer ?
  • Comment on fait pour Aller à Paris alors que notre train est supprimé ?
  • Quel est le pourcentage de notre corp qui peut toucher le sol en même temps ?
  • On va quand même à la Tour Eiffel ce soir ?
  • Quand est-ce qu’on mange ?

7h10 : Réunion avec 60 personnes, on explique ce que l’on sait (pas grand-chose) et ce qu’on pense ou teste.

7h14 : On est globalement dans la Panade, juste la bonne nouvelle, le papa de Baptiste est en charge de nous trouver un resto pour jeudi soir. Tu as la pression, on retient votre enfant !!! MOUHAHAHAHA, à prendre comme un rire machiavélique.

7h20 : On se dit, on va à Bordeaux, puis Inchala on arrive à Paris après.

7h25 : Chris regarde les locations d’avion (trop cher, on laisse tomber)

7h26 : Chris regarde les locations de canadair (trop mouillés)

7H27 : Chris regarde les locations de costumes (trop inutiles)

7h28 : Sixtine dit « 16 » regarde les locations de train (Trop pas possible)

7h28 : Kevin boit un café

7h29 : Andréa regarde les locations de Jet ski, ça sent les vacances à Ibiza.

7h50 : on ne nous laisse pas monter dans le train pour Bordeaux.

7h52 : on tente de crever les Pneus du train

7h53 : mince le train a des roues en métal

7h54 : on hésite à crever des roux, mais ce n’est pas gentils alors on se rassoit par terre

8h02 : rien, on attend

8h09 : un enfant voit son pique nique arriver, OUI il en faut toujours un.

8h12 : Achille ne peut rien faire pour nous, il nous dit de voir avec le service groupe SNCF

8h30 : on appelle le service groupe SNCF qui doit nous proposer une solution

8h30 : Jeanne (son vrai nom), me dit que je suis son premier client et que la journée démarre bien avec ce type de problème à gérer. Pour votre information, elle est en télétravail depuis Strasbourg.

8h35 : Jeanne me rappelle, elle n’a pas de solution, qu’il faut voir le chef de gare. Méfiat, on passe par Orléans et on sait ce qu’il arrive aux Jeanne d’Orléans.

8h37 : Ne pleure pas Jeannette, Lalalalalalala, ne pleure pas jeannette, Nous te pendouillerons, nous te pendouillerons (C’est une chanson, et les 4 fantaisistes aiment la musique, même triste)

8h42 : Le chef de Gare nous trouve une solution, mais n’aime pas ses collègues du services groupe, on monte dans le prochain TGV

8h43 : Le chef de Gare n’aime pas non plus les salsifis, mais personne n’aime les salsifis

8h46 : Le train est là. Oui ça met du temps à démarrer à la SNCF mais quand ça démarre, c’est MAINTENNANNNNTTTT ALLER GO GO GO GO GO

8h47 : on se croirai au SNU ( d’animateurs)

8h53 : Le groupe est coupé en 4, un dans chaque wagon, enfin plutôt entre 2 wagons. Un animateur à chaque fois, bon c’est pas terrible mais on s’y fait.

8h54 : Le train démarre, très compliqué pour compter mais Ouf on a tout le monde sauf Flore ?

8h55 : pas de panique, elle est déjà à Paris avec ses parents.

9h09 : le train roule, aussi anecdotique que cela puisse paraitre c’est plutôt inespéré pour nous

9h29 : le train s’arrête à Artix, gare non desservie. Super

9h31 : le train repart : le train train quotidien

9h42 : le train ralentit, on se fait même dépasser par un crapaud (mais il a triché, il a pris des mouches sur vitaminée, c’est un crapeaudgacar) 

9h52 : on se retrouve avec un colo de cathos « Marie Christine, tu n’aurais pas vu Marie France ? », pas très originaux les cathos.

10h15 : on arrive à DAX, 45 minutes d’arrêt. On rencontre un type, qui fut animateur et qui part acheter avec 10 € et beaucoup de gentillesse le pique-nique des animateurs. Ce gentil Monsieur s’appelle Xavier. MERCI XAVIER.

11h30 : Il ne se passe rien. Mais rien du tout.

10h50 : les dacquois montent dans le train , nos jeunes migrent dans les couloirs !

10h54 : on retrouve des places sur d’autres sièges.

12h : on est à 30 minutes de Bordeaux, tous les enfants sont assis, les animateurs sont debout, accroupis ou comme ils peuvent. On mange, oui même l’enfant qui n’avait pas son pique nique à 7h.

Midi six : on pense à Catherine. Attention voici une blague qui reviendra autant que le covid dans les infos.

12h26 : Chris a une salade, mais pas de fouchette

12h27 : Il demande à son voisin son cuillère code.

12h49 : on arrive à Bordeaux, les nouveaux arrivants récupèrent leurs places, on se retrouve entre deux wagon !!!

14h 10 : c’est long, c’est très long, c’est extrêmement long

15h01 : on arrive à Paris, les crottes de chiens, les mendiants qui ont un bras, les gens qui laissent pas la priorité au passage piéton… on est bien à Paris

15h 06 : on en profite pour rendre une carte bleue qui se baladait par terre dans le train. C’est Génial Facebook, un nom et un prénom et on retrouve une personne. La Bonne action du jour

15h12 : deux groupes, un préposé aux achats de tickets de métro, et un groupe qui fonce à l’hébergement

15h42 : tiens on a loupé le test Covid de 14h20. Merci la SNCF

15h42 toujours : on vous passe la partie ticket de métro galère et hop on est tous dans les chambres, certains chanceux ont une vue sur la tour Eiffel

16h 00 douches, courses, repos dans les chambres, tout le monde est crevé comme un de nos tuyaux de douche. Un repos bien mérité.

18h 02 Kevin part au Test PCR, un pur moment de bonheur. J’espère ne pas être enceinte !!! réponse demain… ou dans 9 mois.

18h 12 : 16 revients des courses, catastrophe, elle a zappé le café.

19h 00 : on part, direction le repas

19h22 : on marche plutôt approximativement dans la bonne direction dans le quartier latin en vue d’un repas chouette

19h31 : on commande les repas.  Les jeunes ont le choix en 3 resto différents. Italien en mode tartine pour les uns, kebab grec pour les autres, kebab libanais pour les autres, kebab turk pour les derniers. Ça fait 4, on est animateurs pas mathématicien

20h12 : on a fini le repas, faute de réponse de test sanitaire notre projet de visite de la Tour est Fail

20h21 : on marche vers l’inconnu et l’au-delà. Enfin vers Montmartre, ligne ?? et on a un changement à Chatelet, la plus grande station de Panam.

20h36 : on arrive à Château rouge, on hésite à savoir si c’est le château de « Rackham le » ou de « John le » ( vous l’avez ???)

20h53 : on arrive bientôt à Montmartre, mais il nous reste l’escalier. 522551589 marches, mais la vue en vaut la peine.

21h16 : on loupe le coucher de soleil mais on voit la nuit tomber sur la ville lumière qui s’habille de son manteau de réverbère.

22h15 : après un papotage, un point historique, un point sécurité, 8000 photos et des souvenirs pleins les pupilles, nous partons descendre un autre très grand escalier pour descendre vers la station Abesse. Puis retour à L’INJS, notre hébergement qui est un lycée collège pour sourd. On a fait du bruit en rentrant, mais le savent -ils ???

23h12 : on est de retour, on a marché entre 12 et 16 km suivant les podomètres, on est fatigué mais heureux d’être à Paris.

Minuit : ça dort (enfin presque car certains qui ont vue sur la dame de fer la regardent scintiller à minuit pile) demain le réveil sera à 8h30.

Pour voter pour l’info la plus inutile de la journée : composez le 3158 et appuyez sur la touche 1 si vous pensez que c’est l’info de la marque tu téléphone de Kevin, sur la touche 2 si c’est le fait que Jeanne est en télétravail depuis Strasbourg, sur la touche 3 si c’est le fait que le chef de gare n’aime pas les salsifis

N’hésitez pas à commenter, ça fait toujours plaisir aux 4 animateurs

Paris jour2 : Paris by Pluie


5h : il est 5 heures, Paris s’éveille. Bon pas nous !!! 


5h02 : la tour Eiffel à froid aux pieds


5h06 : les boulangers font des batards


5h08 : les ouvriers sont déprimés.

 
Merci Jacques, Laisses nous dormir. 


6h00 : Premiers réveils, les animateur font mine de n’avoir rien entendu, histoire de grappiller quelques minutes de sommeil  de plus. Oui vous ne rêvez pas, 3 enfants sont déjà debout. Ça va barder. 


8h30 : (heure de réveil prévue) Les différents réveils des animateurs sonnent. 


8h35 : Le petit déjeuner est en route, il ne conduit pas mais il se déroule, il se déroule pas comme un tapis mais plutôt comme un petit dej… 


8h42 : Chris se sert un café


8h43 : Chris en a plein les chaussettes, le problème de la gravité. 


8h44 : le camp de juillet de l’an prochain se fera dans l’espace, un endroit dont on ne peut pas renverser du café. 


8h46 : la deuxième brique de jus d’orange est finie, on entame la 3eme (info peu importante ?? certainement mais on a un jeu d’anecdotes pourries à faire.. .)


8h54 : Chris se sert un café


8h55 : est-ce que les sourds (je vous rappelle qu’on est dans un lycée de sourds et muets) passent un oral de Français en 1ère ? 


8h56 : chliiing !!! Et un bol cassé !!! Chris est rassuré, il n’est plus le seul boulet de la matinée. 


9h00 : Sixtine et Andréa émergent. Et meeeerge !!! 


9h02 : et si ils passent un oral, ça s’appelle un oral ou un signe

9h30 : on donne le programme de la matinée, on reparti les enfants en 4 groupes (Paris central // Ourcq Streets // Père Lachaise // Visite Sauvage)


9h35 : Pendant ce temps à Billere, Alex prépare sa matinée

10h14 : on se réuni en bas de l’INJS, Kevin lit le résumé de la veille, les enfants rigolent plus ou moins


10h15 : si c’est un signe de première, est-ce différent d’un canard ? 


10h16 : pendant ce temps-là, Alex doit faire  un truc à Billère


10h17 : les 4 groupes se séparent en espérant se retrouver à  14h30


10h26 : arrivée au Panthéon pour les groupes de Kevin et d’Andréa. Après avoir expliqué que ce monument a pour vocation d’honorer de grands personnages ayant marqué l’Histoire de France, une question importante se pose du côté des filles « Est-ce que Kim Kardashian sera enterrée ici ? »


10h47 : du côté de Sixtine on monte dans le métro direction le Cimetière du Père Lachaise.


10h51 : et si un sourd passe un canard de première en prison, est-ce un canard enchainé ? 


10h39 tien on a un problème d’heure : On cherche jean, il doit surement être à la fontaine


10h42 : si on perd la chaise, doit-on rester debout ? 


10h49 : Le groupe de Kevin passe devant la tour d’argent, le célèbre restaurant Parisien et se dirige vers le Marais.


11h : (Dans le groupe de Chris) on traverse le parc de la Villette, les enfants s’essayent sur une aire de street workout, parcours yamakasi et toboggan géant.


11h46 : le groupe de Sixtine sort du métro


12h06 : on pense à Catherine 


12h07 : Si la grande ourse peut se dire en langage des signes, le petit cygne peut-il se dire en langage des ours ? ’astrologue


12h14 : Dans le métro Marwan reconnais une tiktokeuse ultra connue à 2 millions d’abonnés en n’ayant vu que ces cheveux, lunettes et ongles… ( la demoiselle est assise de dos à 2m de nous et ne s’est pas retournée, Marwan n’a donc pas pu voir son visage) Chris pari avec lui et part demander à la demoiselle
Au même moment le groupe de 16 mange des crêpes salées de bonnes qualités.

 
12h15 : Chris doit des bonbons à Marwan….


12h32 : Le groupe de Chris mange 


12h36 : Le groupe de Sixtine a vu la tombe d’Edith Piaf. Il parait qu’elle a fini plumée. 


12h42 : Le groupe de Kevin mange Falafel. Les enfants n’adorent pas, l’éducation au goût et aux nouveautés est longue et fastidieuse. 


12h43 : Fastidieux, c’est un mot rigolo je trouve 


14h29 (horaire exacte) : Le groupe de Chris arrive au point de RDV
Trois minutes avant : les groupes d’Andréa et kéké étaient déjà au rendez-vous sous la canopée des Halles. 

15h 02 : Pause, Ouf, on regarde les gens passer, les gens ti, les gens d’armes, les gent ti ghana, les jeans troués, les gens cianes, les gens petit qui danse, les gens tleman, les gens bizarres aussi. 


15h19 : on part en mode shopping dans ce centre commercial incroyable, beaucoup plus grand que le centre bosquet. blague de palois


16h49 : retour du quartier libre, on a perdu personne. Youhou


16h04, oh encore un problème d’heure : on part des halles, sur le trottoir, 4 chinois qui marchent cote à cote et bloquent tout le trottoir, c’est donc ça la muraille de chine ? demande un jeune 


16h45 : Chris se fait tester le nez, en espérant qu’il soit gatif.


17h00 : de l’eau tombe du ciel, gravitée de merde. 


17h02 : c’est bon, son nez est bel et bien gatif (si vous avez toujours pas compris la blague, nous pouvons plus rien pour vous)

18h : On croise Christiane Tobira a vélo…  ceci n’est pas une blague*


18h05 : De mémoire d’ados du Secteur Jeunes (on a même demandé à Théo (actuellement animateur à la Maison de l’Enfance)) il n’a jamais autant plu en camp. Encore un coup des illuminati


18h06 : on sort du Bus, il pleut des cordes, mais un truc du style 2 gallons par seconde.

 
1h09 : je regarde sur wikipédia combien fait un gallon


18h07 : il pleut des doubles cordes et on marche vers l’INJS


18h08 : Il pleut des quintuples cordes, plus qu’une et on fait une guitare.  


18h09 : on se rapproche… de la pneumonie


18h10 : Plus que 200 mètres, les os sont mouillés, cela sera un souvenir épique


18h11 : on voit la porte d’entrée, l’eau nous submerge, on finit en nageant ( on exagère un peu là, mais on aime rendre le séjour palpitant, mettre du suspens) 


18h12 : le maitre-nageur du camp de Millau de l’an dernier arrive pour nous sauver (le résumé n’est plus du tout crédible) 


18h13 : on est arrivé, fatigué et rincé (dans les deux sens du terme) 


18h14 : vous pouvez aussi regarder les résumés de Millau de l’an dernier pour comprend l’histoire avec le maitre-nageur


18h18 : il pleut, mais on est dedans


19h00 : tout le monde a pris une douche méritée, on n’avait pas froid mais on a pris l’eau comme l’équipe de France à l’Euro


19h49 : on va partir, une éclaircie est là


20h12 : Kevin et  4 ados s’arrêtent au monoprix, la mission : Acheter le repas de ce soir


21h15 on arrive au Trocadéro, ou une limousine circule, beaucoup d’enfants sont émerveillés devant ce bolide, Cerise exaspérée leur dit, c’est comme un bus mais en plus plat…


21h22 : on mange devant la dame de fer un pique-nique de compet. En désert, Brioche et chocolat. 


21h23 : On espère que le chocolat n’est pas contaminé, sinon on risque d’avoir mille cas. Youhou, blague de repas


22h tout pile : HOOO ça brille, scintillement ultime … trop cool


22h04 : C’est fini. On espère qu’il vont laisser la tour demain et qu’il vont pas la démonter dans la nuit


22h09 : on est dans le bus by Night, il pleut presque plu


22h51 : on rentre, mot du jour, bilan de la journée, et hop ça va partir en dodo 
Minuit : Hooo ça brille. Oui les chambres du fond voient toujours la tour Eiffel, je suis Jaloux.

Il est 1h08 : j’ai envie de finir d’écrire le résumé. 


01h58 : On va finir par une citation de Bilal Hassani : «  Bonsoir Pariiiiss, Yeahahahahhahahaheah »

Pour l’info exaspération du jour appeler le 2832 et tapez 1 pour la partie trop longue sur l’oral de français, tapez 2 pour le nez Gatif, tapez 3 pour la blague de la guitare, taper 4 pour tout le résumé.

Jour 3 : Paris 

8h00 Chris se lève, ils n’ont pas démonté la tour cette nuit, il fait beau…. Oui enfin!!!

8h03 : on va encore devoir expliquer aux parisiens ce que c’est que le truc jaune dans le ciel. 

8h28: au son des hippopotames les 3 animateurs restants se lèvent. On a fini à 2h alors le réveil n’est pas des plus facile. Et on a marché 16 km la veille encore. 

8h30 : on lance le café. En espérant ne pas avoir à le ramasser par terre aujourd’hui. 

9h02 : le petit dej démarre bien mieux qu’hier. La seule différence c’est qu’il n’y a pas de trésor à mettre dans les bols. 

9h03: le seul trésor qui compte c’est l’étincelle dans les yeux de vos enfants depuis notre arrivée à Paris. 

10h02 : Lecture du résumé de la veille, et annonce du programme journalier. C’est chouette, ça promet.

10h58 : on se dirige vers le métro bien. 

11h30 : sur le quai du métro le conducteur nous klaxonne et nous salue, on se fait des potes super vite à Paris. 

11h32 : Kevin passe encore un test covid, narine droite. Ça fait moins mal, soit ma narine s’habitue, soit la dame était plus douce. 

11h51: le test est négatif. Un comble pour un gars optimiste. 

12h02 : on descend à Place d’Italie pour changer de métro. 

12h03 : tiens on a encore eu un bug d’heure. Un burger aurait été mieux. 

12h04 : en fait on s’est trompé de sens, mais les jeunes n’y voient que du feu. Youhou. 

12h06 Cathy, si tu nous entend

12h16 : on pense à Sixtine

12h45 :  on pique nique au parc de la Villette, on menu comme d’ hab, a part que cette fois ci on a des chips mozzarella pesto… peu ragoûtant à lire comme ça, mais pas mauvais dans la bouche. 

12h46 : tient, un rat !!! On est bien à Paris. Ça gâche le cadre bucolique du parc, Bien que pour certains passants, cela ressemble à un parc alcoolique.  

13h12 : on donne nos restes de pique nique à un sans abris plutôt sympathique, on essaye d’ être moins des rats que les vrais. 

13h23 : comme vous le savez en raison des conditions sanitaires, l’entrée dans les musées nécessite le Pass sanitaire, Kevin, Chris et Andréa présentent donc celui-ci. Pendant ce temps Sixtine, 22 ans, passe incognito dans la file mélangée aux enfants.

15h et 10 secondes : c’est le moment de rentrer dans le planétarium pour observer un film sobrement appelé : “ L’explication des différentes lumières au dessus de nos têtes, de la plus insignifiance poussière dans l’atmosphère à la création de notre bien aimé galaxie samsung S10 lite en passant par l’ISS, l’infiniment grand et les protons qui se voyagent d’année en année, d’un confin de l’univers à la création de Jamel Debbouze en passant par les électrons chargés négativement (comme le test de Kevin) vers les anneaux de saturne qui tournent plus qu’une toupie Beyblade trigonométriquement le mercredi dans ce magnifique centre de loisirs appelé Maison de l’Enfance de Billère qui rencontre ce jour là un problème de parking dû au marché bio, un bien pour un mal ou l’inverse pourrait nous dire monsieur le Maire ”.

15 et 20 secondes : En parlant de Saturne, on voit plein de tournage de Film dans la Capitale. 

15h05 : le film commence avec 5 minutes de retard, mais surtout avec un gamin qui pleure. On lui lance des cailloux pour qu’il se taise. 

15h06 : non en vrai , c’était des rats qu’on a gardé dans nos sacs pour nos pire ennemis.

15h07 : Bon en vrai de vrai, son parent, tout attentionné le calme. 

15h21 : le film était génial, tout le monde a adoré, sauf Andrea et Chris qui ont surtout apprécié la sieste. 

15h37 : Sixtine défie Baptiste sur le stand “mode” et lui propose de monter sur la piste et de faire son plus beau défilé de mode, Baptiste avec ça grâce hors norme perd.

15h46 : c’est le moment de se mettre dans la peau de l’agent 007, en effet au milieu des expositions d’espionnage et de robots les enfants sont devenus maîtres en camouflage.

16h15 : on grimpe dans un simulateur qui nous apprend la force de Coriolis ( La force de Coriolis est une force inertielle agissant perpendiculairement à la direction du mouvement d’un corps en déplacement dans un milieu (un référentiel) lui-même en rotation uniforme, tel que vu par un observateur partageant le même référentiel. ) qui se transforme très vite en prévention alcoolémie.

17h06 : On part, direction la tour. 3 métros en pleine heure de pointe, on gère mais on stresse, la station stalingrad est moins bien que le film.

17h09 : est-ce que deux aveugles peuvent dire “ tu vois ce que je veux dire” ? Oui on fait aussi des blagues sur les aveugles, y’a pas de raison !!! 

17h12 : On propose de descendre avant l’arrivée prévue en échange d’une jolie vue. Bref on fait un troc à Déro. 

17h53: on arrive à la station appelée Ternes, c’est alors que Chris poursuit gaiement « brûlée, au vent des landes de pierres »  

18h09 : on pense à Six nine (blague de rappeur)

18h45 : On marche vers l’emblème de Paris, une poubelle ramassée… heu non les 

la tour Eiffel. 

18h52 : on passe le premier check Point, tout se passe bien…surtout pour Sixtine qui encore une fois n’a pas eu à montrer son Pass sanitaire. 

18h52 et demi : on passe le check au slovaque. 

18h53 : On passe le deuxième contrôle, les sac d’ados

18h61 : on passe l’achat des tickets, hooo non la carte bleue de la Maison de l’Enfance ne passe plus. Vous avez bien payé le séjour ? 

18h 62 : Non c’est un problème de plafond. Pour une tour de 400 m c’est étonnant d’avoir un problème de plafond. 

18h64 : Les heures de 60 minutes c’est so post covid

18h66 : troisième contrôle, re les sacs

18h68 : quatrième contrôle, les tickets d’entrée

18h69 : ils ont eu plus de contrôles réussis dans la tour Eiffel que durant leur année scolaire. 

19h02: …Autour des lacs, c’est pour les vivants,

Un peu d’enfer, le Connemara…

19h15 : plus que 689 marches,

19h19 : plus que 690 marches

19h20 : plus que 724  marches

19h21 : non je vous fais marcher, je les fait marcher aussi

19h36 : on est au premier étage. On voit bien Paris, on voit même les Pyrénées. Enfin la rue des Pyrénées dans le 20 ème. 

19h37 : le connéémmmaaarraaaaaaaaaa (oui elle reste dans la tête) 

19h40: Sixtine: « 7€ le petit sandwich c’est un peu abusé? » Baptiste « Non c’est la gravité ça fait changer les prix »

20h23: : il est temps de descendre la dame de fer, on décide de prendre l’ascenseur. C’est alors qu’Andrea cri « Aller Billère on monte!!! » tout attrapant les enfants qui s’éloignaient par le bras. Elle insiste sur une épaule en la guidant vers l’ascenseur avant de se rendre compte que ça fait 48 secondes que cette épaule appartient à une Allemande de taille enfant mais de 48 ans.

20h24 : Andréa décide de prendre l’escalier finalement, la honte? Non juste envie de faire du sport.

20h26  : LA LA LA LA LALA LA LA LA LA LAAAAAAA (la fin du connemara)

20h40 : un vigile nous demande d’ évacuer la zone, il y a un sac à dos oublié aux pieds de la tour Eiffel, dans le doute que ça soit un colis piégé. A votre avis, quelle est la suite de l’ histoire ?? Petit 1 : le sac à dos explose, la tour Eiffel se retrouve à Nantes, petit 2 : l’équipe de déminage arrive à temps et tout le monde est sauvé ou petit 3 : Louka nous demande au même moment “il est où mon sac?”

21h12 : on mange dans une pizzéria, évidemment que certains ont changé d’avis entre la commande et l’arrivée du met, celà à mis le pizzaiollo dans le pétrin.

21h14 : Ho une pizza quatre chaussures

21h52 : 2 jeunes s’écartent du groupe, ça sent l’amour… on dit ça on dit rien, pour les curieux, Instagram secteurjeunesbillere.

22h01 : on monte dans un bus, le 82, ils étaient 5 dans le bus, on a animé le trajet. On passe devant les célèbres resto “Bouillon Chartier”, la Coupole et la Rontonde. Les grandes brasseries parisiennes.

22h04 : Un petite pensée pour l’autre Kévin, qui est à Avignon en qualité de producteur de pestacle avec sa société 22h04. Il fait un carton. 

22h48 : On attaque (sans lui faire mal) le mot du jour, et globalement tout le monde a adoré cette journée aussi chargée qu’un cycliste du tour de France. 

23h30 : Les douches sont terminées, on a marché 12km et de nombreuses marches. Beaucoup beaucoup de marches (52 étages).

23h45 : on se couche tôt, les uns direction la tour, les autres direction Vénus. 

23h53: Mauvaise manipulation d’Andréa qui supprime l’intégralité du résumé, ARGGGG bon le contrôle Z existe toujours, contrairement au chien télé Z qui lui n’existe plus. 

Demain réveil 8h45 … j’espère.

On vote pour le pire truc du résumé, on appelle le 01 42 92 81 00  et on appuie sur 1 pour le titre peu probable du film, sur 2 pour la partie Avignon, sur 3 pour les restaurants parisiens ou sur 4 pour tout le résumé. 

Jour 4: paris 

8h15 : le jour s’est levé, sur une belle journée. Il fait re-beau. on est re-content, et on voit encore et toujours là dame de fer depuis les chambres du bout du couloir. Comme quoi la terre tourne mais pas assez pour déplacer la madame. 

 9h15 : Chris se sert un café, comme prévu, le lino a le droit à sa dose. Les enfants mangent tout plein de truc et sont prêt pour attaquer une journée denfert rochereau 

10h02 : tout le monde est au point de rdv (en bas), même sixtine, qui faute de chapelle n’est pas en retard pour une fois. 

10h15 : on a fini le lire le résumé de la veille, les jeunes ne sont pas des plus admiratifs devant tant de blagues nulles. Les 3 groupes de musées se préparent : 1 groupe au Livre après une balade à Pied, 1 groupe au musée National d’histoire Naturelle et enfin un groupe au Palais de tokyo.  

  • Le Louvre

11h02 : on a commencé par une petite balade bucolique, on traverse saint Germain des prés et le quartier des antiquaires. 

11h09 : on arrive vers la pire à mide. 

11h12 : on cherche l’entrée des groupes

11h16 : on trouve l’entrée des groupes

11h22 : on cherche le guichet des groupes (qui n’est pas à la même entrée) 

11h26 : on trouve le guichet qui nous valide le ticket

11h28 : on passe à l’entrée qui vérifie les tickets et on se rend compte que le billet est pour le 29 septembre. 

11h31 : je vérifie ma résa, je me suis trompé de mois… et d’année. Incroyable. j’ai bien réservé pour le 29/09/2020. Oui je sais pas pourquoi j’ai merdé, la fatigue est toujours une bonne excuse. 

11h36 : on entre enfin dans le musée, direction la Joconde, 8 km plus loin. 

12h10 : on arrive enfin devant mona lisa, la classe, elle nous regarde. deux photos plus tard on repart déjà. Parfait, sur insta cela sera parfait.

12h22 : trois couloirs plus loin, nous croisons un radeau, une méduse, un peuple et une liberté brandie. Vous aurez peut-être reconnu deux immenses tableaux célèbres.

12h34 :  on change de département. on part en égypte. Un Sarko phage. Un momie avec un vrai monsieur dedans depuis longtemps. 

13h12 : on sort doucement du musée. Et le premier qui Louvre :::

  • Le muséum

10h27 : le groupe de Sixtine et Andréa se dirige à pattes vers le musée national d’histoire naturelle.

10h51 : aujourd’hui, enfin, Sixtine est considérée comme une adulte et doit désormais présenter son pass sanitaire 

11h13 : on découvre les profondeurs de la mer dans la premiere exposition « grande galerie de l’évolution » 

11h14: cétacé dit la baleine je me cachalot

11h19 : Tiens ils ont gardé un spécimen de Jacques Chirac

Par la suite on a pu découvrir un zèbre, une antilope, un anaconda, même un élan, bref, on a pu voir une grande partie des animaux présents sur Terre dans les différents milieux (aquatique, terrestre) plus ou moins grands. 

Après nous avons rejoint une autre exposition « paléontologique et anatomie comparée » constituée essentiellement d’ossements et de reconstitution d’espèces disparues. 

D’ailleurs on décerne le prix du meilleur photographe à Maxence qui a pris l’entièreté des espèces présentes dans le musée d’histoire naturelle en photo.

  • Tokyo

Pendant ce temps dans le groupe de Chris : visite au palais de Tokyo, une exposition sur Anne imhof, on peut y voir principalement du graffiti mais pas que, beaucoup de photo, projections de cours métrage et un frigo vitré avec a l intérieur, des aliments périmés ( étrangement, c est l œuvre qui a le plus plu aux enfants) chers parents vous savez ce qu’il vous reste à faire…

12h06: Promis Catherine on te laisse bientôt tranquille

13h03: Sarah demande à Chris si il a une batterie extrème. 

  • réunification

13h44 : Kevin revient avec le pique nique et ces fameuses chips Mozzarella Pesto.un Franc Prix local. 

14h06 :on mange sur des belles chaises du Jardin des Tuileries un peu à l’heure espagnole. Le pique nique est le même que d’habitude. 

14h19 : on est toujours en train de manger, les fruits et les tomates cerises partent comme des fruits et des tomates cerise.  

15h 00 après une pause café grandement mérité, on remonte enfin la plus belle avenue du monde (après l’avenue Alsace Lorraine de Pau) en vue de craquer nos derniers deniers.

15h30 : O champ Elysées, pala lalalala, Ooo champs Elysées pala lala laaaaaa 

15h31 : Premier arrêt, Louis Vuitton, on achète un autocollant à 150 € Fahrenheit. 

15h32 : OOOOOO CHAMPS ELYSÉES!!!! PALALALLALLA, …..Oui, on essaye de vous mettre une musique dans la tête par jour …bref on y va.

15h36 : on rentre dans le magasin disney

15h47: on sort du magasin disney, 

15h53 :  chez Adidas, on apprend le processus de fabrication  des nouvelle paires de chaussures, 100% à base de bouteilles en plastiques, conclusion buvez de l’ogeu, pour la jeunesse bougeu “ slogan bientôt déposé”

15h56 : Sixtine attend toujours Elona qui se décide à sortir du magasin disney après avoir hésité pendant 10 minutes sur son achat. Elle prendra un pyjama la reine des neiges. 

16h08 : Andrea perd un enfant, c’est bon on est dans le quotas de perte d’après le ministère de l’education. 

16h15 : Andrea perd 5 Enfants…. ça sera retenu sur son salaire ! 

16h27 : aucune basket ne sera achetée,  le PIB du Yémen ne sera donc pas dépensé. Yeah Men. 

16h39 : on continue avec H&M et Séphora. Dommage qui ne puisse pas y avoir ses magasins à Pau. 

17h09 : Chris croise sa sœur, ils papotent, et ensuite nous prenons le métro direction notre hébergement. 

18h06 : il pleut toujours pas, et on est à l’INJS, douche et transformation en mieux pour la soirée.  à pas confondre avec le relou King. 

19h40  : on a rdv dans la cour. L’excitation de la soirée en mode beau Gosse 

19h58 : un enfant manque de se faire renverser par un cycliste, Boire (De l eau) ou marcher, il faut choisir

20h29: nous nous baladons dans le sud du 5e arrondissement dans le but de trouver un endroit plutôt sympathique pour manger

20h53: les 34 commandes de kebabs, salades et frites sont parties

21h01 : les 3 premiers kebabs sont arrivés 

21h15 : plus que 25 plats en attentes 

22h07 : les derniers salades sont enfin réceptionnés 

22h21 : le bateau mouche a fait mouche, non je rigole, on l’a loupé de quelques minutes. 

22h52: une jeune se plaint d’avoir mal à l’œil Kevin répond « ah bon quelqu’un t’as tapé dans l’œil » ? 

23h09 : on mange un glace en forme de pétale, c’est bon et sur la route du retour

29h92 : Le sudndop eqn monidbs par doscan slupo danca coli qon   (oui on est fatigué)

23h32 : Gaïa arrête de parler !! “Je parle pas, j’ ai un aphte”

23h42 : Un jeune me demande si on range les draps dans la panière de linge sale ce soir ou demain ??? Du coup on se demande s’ il s’habille avant d’aller à la douche ou si il se brosse les dents avant d’aller manger, ou si il ouvre la braguette après avoir fait pipi (c’est tout chaud)  ou si il ferme la valise avant de l’avoir remplie ou s’il arrive à Pau avant de partir de Montparnasse. 

Minuit : on part au lit, les enfants reviendront fatigués mais content de cette semaine

00h02 : tiens le barillet de porte d’une chambre se bloque, et zut, on le  laissera à Paris

Minuit 6 : on pense à Catoch

1h06 : on pense plus à Catherine, on va dormir bientôt. 

Demain nous arriverons à 20h11 à Billère. Notre train part à 15h45 de Montparnasse. 

Idéalement je cherche une âme charitable pas trop pressé (car je doit dire au revoir à tous les jeunes) pour m’amener à la Maison de l’Enfance

Le résumé du camp Paris !
Étiqueté avec :